Fokker-Dr.i triplan

Fokker E.I

Fokker-F-100

Vue d'un chasseur monoplan Fokker E (photo : Pierre Gaillard/Légendaires Avions du Monde F.Besse et J.Molveau) Vue d'un chasseur monoplan Fokker E.III (1915). Les avions de ce type étaient généralement brun-rouge, couleur du vernis dont était revêtu l'entoilage.

Contemporain du Nieuport XI "Bébé" et du Bristol Scout D, le Fokker E surnommé Scourge (fléau) assura aux forces allemandes la supériorité aérienne à partir de l'été 1915 jusqu'à l'arrivée de nouveaux chasseurs au printemps 1916. Cet appareil n'était pas exceptionnel mais agile et équipé d'un système de tir à travers l'hélice, il dominait les biplaces lents et mal armés. Le dispositif de tir synchronisé avait été testé en avril 1915 par Roland Garros sur un Morane-Saulnier L. Les pales de l'hélice de son avion étaient équipées d'un blindage métallique qui déviait les projectiles en cas de choc. Abattu derrière les lignes ennemies à Courtrai en avril 1915, son idée fut ensuite reprise par Anthony Fokker qui améliora le dispositif en réalisant une véritable synchronisation entre l'arme et le moteur.

Le monoplan (Eindecker) Fokker d'abord appelé E.I fut rapidement opérationnel, suivirent les versions E.II et E.III qui se différenciaient par la puissance des moteurs et la dimension des ailes. Le Fokker E.III fut introduit en août 1915 sur le front occidental, son armement était composé d'une mitrailleuse de type LMG 08/15 (*), quelques machines en possédaient deux, voire trois comme celles essayées sur le E.IV de l'As Max Immelmann qui sera abattu par un R.A.F. F.E.2b aux commandes de ce chasseur en juin 1916.

Le monoplan qui fit beaucoup de dégâts parmi les forces adverses fut aussi employé par les fameux pilotes Oswald Boelcke, Kurt Wintgens ou von Gerstoff. L'équilibre des forces fut rétabli à partir des premiers mois de 1916 avec l'arrivée des nouveaux chasseurs Nieuport 17 et des avions britanniques, monoplace Airco D.H.2 et biplace R.A.F F.E.2b.



* La mitrailleuse type LMG 08/15 (Luft Maschinengewehr) fut conçue à partir de la version allégée, refroidie par eau et destinée à l'infanterie, MG 08/15. Cette arme trouva rapidement sa place dans les avions avec sa chemise de refroidissement du canon ajourée, d'un diamètre légèrement réduit à 7,92 mm et devint l'armement synchronisé standard de tous les avions monoplaces allemands.

Un dispositif, parfois monté sur la face arrière de la plaque de fond des LMG 08/15, permettait au pilote de savoir combien il restait de munitions à tirer. Une autre amélioration significative à la manipulation aérienne de cette mitrailleuse fut le montage d'un dispositif Klingstrom sur le côté droit du récepteur qui permettait le chargement et l'armement de l'arme d'une seule main depuis le cockpit.

La mitrailleuse LMG 08/15 d'un poids d'environ 12 kg et pouvant tirer à une cadence théorique de 500 coups par minute (calibre 7,92 mm) fut produite uniquement par l'arsenal de Spandau, près de Berlin, de la fin de l'année 1916 jusqu'en 1918. On estime à 23.000 le nombre d'exemplaires produits pendant la Première Guerre mondiale.


Source partielle : site web Wikipedia.

FOKKER E.III        
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 100 CV                       Oberursel rotatif                                 
Envergure/Span 9,40 m     Longueur/Length 7,29 m     Hauteur/Height 2,79 m     Poids total/Weight 610 kg         
Vitesse/Speed 140 km/h             Plafond/Ceiling 3.660 m    Autonomie/Range 1 hr 30min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918