Fairey-Fox

Fairey Fulmar

Fairey-Gannet

Vue d'un Fulmar II (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plans d'un chasseur embarqué Fulmar II du Squadron No. 802 de la Fleet Air Arm. Malte, avril 1942.

Le Fulmar était un chasseur biplace embarqué, qui fut le premier appareil doté de huit mitrailleuses à être employé par la Fleet Air Arm. Il était dérivé d'une variante légère du bombardier Battle produit par Fairey, à partir de l'année 1937. La spécification O.8/38 fut émise pour définir la version chasseur de cet avion, mais aucun prototype particulier ne fut construit. Le premier vol fut effectué début janvier 1940, par l'appareil référencé N 1854, cette machine étant la première d'une commande pour des avions de production. Après un rapide et peu fourni programme d'essais, le chasseur fut mis en service en juillet 1940, en premier, dans le Squadron No. 806.

Un ou deux mois plus tard, cette unité devint opérationnelle à bord du porte-avions H.M.S. Illustrious, en Méditerranée. En tout, le Fulmar fut employé dans quatorze Squadron de la F.A.A., malgré le modeste nombre de machines construites. La production fut, de 250 exemplaires pour le Mk. I doté d'un moteur Merlin VIII de 1.080 ch, et de 350 exemplaires pour le Mk. II à moteur Merlin 30 de 1.300 ch et doté d'équipements prévus pour les climats tropicaux. Malgré son armement adapté et son autonomie, les performances du Fulmar étaient bien inférieures à celles des appareils de même période basés à terre. Il fut utilisé avec quelque succès comme escorteur de convois de nuit, et dans des missions de pénétration nocturnes pendant les années du milieu de la Deuxième Guerre mondiale.

Le Fulmar contribua à la protection des convois allant vers Malte, en septembre 1940, et servit de couverture aux biplans Swordfish, lors de l'attaque de navires de la marine italienne (opération Judgment), dans le port de Tarente (Pouilles, Italie du Sud), en novembre 1940. Ils servit également, avec des Albacore lors de la malheureuse opération EF (raid sur les ports de Kirkenes, Norvège et Petsamo, Finlande, maintenant Russie, par les appareils du H.M.S. Victorious et du H.M.S. Furious, respectivement), fin juillet 1941. Trop grand et trop lourd, par rapport à ses adversaires, il fut, malgré sa robustesse, supplanté, comme chasseur de jour embarqué, à partir de 1942, par le Seafire et d'autres modèles monoplaces (Martlet).

L'armement d'un Fulmar Mk. II comprenait huit mitrailleuses Browning de calibre 7,7 mm, ou quatre mitrailleuses Browning de calibre 12,7 mm, montées dans les ailes, et de manière occasionnelle, une mitrailleuse orientable Vickers K de calibre 7,7 mm montée dans le poste arrière. L'avion pouvait également emporter une bombe de 100 livres (environ 45 kg), ou de 250 livres (environ 113 kg), sous chaque aile. L'équipage comprenait deux personnes, un pilote et un opérateur radio/navigateur, ce dernier poste ayant été considéré comme essentiel pour les longs vols au dessus de la mer. L'appareil était doté d'une crosse d'appontage et ses ailes pouvaient être repliées vers l'arrière, le long du fuselage, afin de faciliter le rangement dans les hangars.


Plans d'un Fulmar II (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

FULMAR II           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 1300 ch                      Rolls-Royce Merlin 30                             
Envergure/Span 14,14 m    Longueur/Length 12,24 m    Hauteur/Height 4,30 m     Poids total/Weight 4.390 kg       
Vitesse/Speed 440 km/h à 2210 m    Plafond/Ceiling 8.300 m    Autonomie/Range 1.255 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens