Focke-wulf-Fw 200 condor

Focke-Wulf Fw 44 Stieglitz

Fokker-D.vii

Vue d'un Focke-Wulf Fw 44 (photo : JN Passieux, musée JB Salis, La Ferté-Alais) Vue d'un biplan Focke-Wulf Fw 44 Stieglitz (musée volant JB Salis, La Ferté-Alais, août 2010).

Le Focke-Wulf Fw 44 Stieglitz (chardonneret) était un biplan biplace sportif destiné à l'instruction, la voltige et les loisirs. Il fut conçu par Kurt Tank (ingénieur qui fut également à l'origine du fameux chasseur Fw 190) et vola pour la première fois en 1932. On peut noter que de nombreux pilotes de la Luftwaffe des années 1930/1940 volèrent à un moment donné de leur carrière aux commandes de cet avion.

Le Fw 44 était doté d'un fuselage en tubes d'acier soudés puis entoilé autour de lisses en bois. Les ailes et les surfaces arrières étaient de construction mixte, bois et métal léger, couvertes également d'un revêtement entoilé. Le train était fixe, les deux ailes étaient équipées d'ailerons, mais étaient dépourvues de flaps, les deux cockpits ouverts placés en tandem étaient dotés des mêmes instruments et commandes.

La première version fut modifiée après les essais afin d'accroître sa robustesse et son aérodynamisme pour aboutir à un modèle doté d'un bon comportement aérien, de bonnes performances, de faible consommation et de maintenance aisée. La seconde version Fw 44B fut équipée d'un moteur en ligne, quatre cylindres inversés Argus As 8 de 120 CV qui améliorait la finesse de la partie avant. Le dernier type fut le Fw 44J doté d'un moteur radial sept cylindres Siemens Sh 14 qui fut vendu ou construit sous licence dans plusieurs pays autour du monde. Un vingtaine de Fw 44 achetés par la Chine furent adaptés à un usage militaire et participèrent à des missions de combat lors du conflit Sino-Japonais au début de la Deuxième Guerre mondiale avant d'être tous détruits.

Au plan civil, un Stieglitz piloté par le comte Otto von Hagenburg fut médaillé d'or aux jeux Olympiques en 1936 à Berlin. La voltige aérienne était, pour la première et unique fois une discipline olympique. L'exemplaire (n° de série 2782) du musée volant Jean-Baptiste Salis est un authentique vétéran de la Deuxième Guerre mondiale. Il fut fabriqué sous licence en avril 1940 par l'usine CKD de Prague, à l'époque sous occupation allemande. Il fut livré par l'Allemagne à la Force Aérienne Finlandaise et servit pour la formation des pilotes ainsi que comme avion de liaison et reconnaissance.


Source partielle : site web Wikipedia et musée JB Salis.

Fw 44               
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 150 CV                       Siemens Sh 14A                                    
Envergure/Span 9,00 m     Longueur/Length 7,30 m     Hauteur/Height 2,70 m     Poids total/Weight 870 kg         
Vitesse/Speed 170 km/h             Plafond/Ceiling 3.900 m    Autonomie/Range 675 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens