Mitsubishi-G3m2

Mitsubishi G4M

Mitsubishi-J2m raiden

Vue d'un G4M2a (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un G4M2a, Model 24, code Allié 'Betty'. 753ième Air Corps, marine impériale japonaise, Philippines, automne 1944.

Le G4M était issu d'une spécification émise par la marine impériale japonaise, en 1937, pour un bombardier moyen bimoteur basé à terre, devant avoir un long rayon d'action et une bonne vitesse. Pour remplir ces conditions, Kiro Honjo, qui dirigeait l'équipe de conception, dut prévoir de mettre tant de carburant dans les ailes de l'appareil, qu'aucune protection ne put être prévue pour l'équipage et les réservoirs (de type non auto-obturant). Le premier vol du prototype G4M1 fut effectué en octobre 1939, et par la suite, il fut demandé à Mitsubishi d'adapter l'appareil afin qu'il puisse remplir un rôle de bombardier d'escorte. Cette machine, dotée d'un armement plus important (trois canons Type 99 de calibre 20 mm, un dans la queue, et deux sous des verrières latérales bulbeuses, et une mitrailleuse Type 92 de calibre 7,7 mm dans le nez), et menée par un équipage de dix personnes, fut désignée G6M1. Elle fut construite en environ trente exemplaires, et fut testée en service actif, par la marine impériale japonaise, qui estima finalement, que les performances étaient inadaptées, et abandonna le projet. Cette variante fut utilisée par la suite, comme avion d'entraînement G6M1-K, et également plus tard, comme avion de transport de troupes sous la désignation G6M1-L2.

Cependant, à le fin du mois de mars 1941, une petite quinzaine de bombardiers supplémentaires G4M1 avaient volé, et en avril, cette version fut accepté en service, par la marine, comme bombardier d'attaque basé à terre, désignation Model 11. Le G4M1 était équipé d'un canon de 20 mm dans la queue, et de mitrailleuses de calibre 7,7 mm, une dans le nez, une dorsale, et une ventrale. Les moteurs étaient des radiaux Mitsubishi Kasei 11 de 1.530 ch. Le G4M1 fut employé par le Japon, lors d'opérations précédant la guerre, dans le sud-est de la Chine, et au moment du début de la Deuxième Guerre mondiale, environ 180 machines de ce type étaient en service opérationnel dans la marine impériale japonaise.

Ces bombardiers eurent au début, un certain succès (participation à la destruction du H.M.S. Prince of Wales et du H.M.S. Repulse, au large des côtes de la Malaisie, début décembre 1941), mais leurs réservoirs non protégés, d'une contenance de 5.000 litres (1.100 gallons), les rendaient extrêmement vulnérables, et ces appareils japonais, d'une taille par ailleurs assez importante, furent rapidement surnommés par les canonniers américains, 'one-shot lighter' (ou encore 'flying Zippo', 'flying cigar'), à cause de leur tendance à exploser lorsque leurs réservoirs étaient touchés, même de manière légère.

Trois mois après des pertes particulièrement importantes lors de la campagne des îles Salomon, en août 1942 (plus de cent G4M1 perdus lors des batailles au-dessus ou près de Guadalcanal, entre août et octobre 1942), Mitsubishi commença à travailler sur le G4M2 Model 22. Ce type fut doté d'un armement amélioré, et fut équipé de moteurs Kasei 21 de 1.850 ch, dotés d'un système d'injection de méthanol. La capacité en carburant fut aussi augmentée, mais les réservoirs n'étaient toujours pas protégés. Cependant, le G4M2 fut le modèle de production majeur, en étant fabriqué en cinq autres versions, G4M2a Model 24 (portes de soute à bombes renflées, moteurs Kasei 25), G4M2b Model 25 (moteurs Kasei 27), G4M2c Model 26 (deux canons de 20 mm et quatre mitrailleuses de 7,7 mm), G4M2d (pour les essais en vol du réacteur Ishikawajima Ne-20), et G4M2e Model 24-J (quatre canons de 20 mm et une mitrailleuse de 7,7 mm). Le Model 24-J fut plus tard, adopté comme avion porteur de la bombe volante Ohka.

Fin 1943, afin de faire face à de persistantes lourdes pertes, Mitsubishi construisit 60 exemplaires des types G4M3a Model 34 et G4M3b Model 36. Ces variantes emportaient une charge d'essence réduite (4.400 litres, environ 970 gallons), étaient dotés de réservoirs de type auto-obturant, leurs ailes avaient été redessinées, et le plan de queue était maintenant implanté avec un dièdre. La production totale du G4M, qui reçut le code Allié 'Betty', atteignit environ 2.480 exemplaires, la plupart d'entre eux étant convertis en transport de troupes d'une capacité de vingt sièges, vers la fin de la guerre. Les essais en vol du G4M3c Model 37, doté de moteurs équipés d'un compresseur entraîné par l'échappement, avaient été partiellement effectués avant la fin du conflit, et un autre projet portant sur le modèle G4M4 fut abandonné.

L'armement d'un G4M2a Model 24 comprenait quatre canons Type 99 de calibre 20 mm (un dorsal, un ventral, et deux latéraux), et une mitrailleuse Type 97 de calibre 7,7 mm dans le nez. Le bombardier pouvait emporter, en soute interne, une charge de bombes atteignant 2.205 livres (environ 1.000 kg), ou également une torpille de 1.765 livres (800 kg).

Un évenement marquant concernant le G4M, fut l'attaque réussie, en avril 1943, de l'appareil emportant l'amiral Isoroku Yamamoto pour une tournée d'inspection, à Ballele, aux Shortlands (dans les îles Salomon), et à Buin (île Bougainville). Suite à l'interception et au décodage des liaisons radio japonaises, une escadrille de chasseurs à long rayon d'action P-38 Ligtning commandée par le major John William Mitchell (339ième Fighter Squadron, 347ième Fighter Group, 13ième Air Force), put préparer et exécuter une mission contre l'appareil G4M1 (immatriculation T1-323) de l'amiral, qui fut abattu vers Buin (opération Vengeance). Le deuxième bombardier emportant l'amiral Matome Ugaki fut aussi abattu, mais le militaire put être secouru. L'amiral Yamamoto (1884-1943) était une personnalité marquante de la Deuxième Guerre mondiale. Il avait dirigé les forces navales du Japon pendant la première partie de la guerre du Pacifique, et dans ce cadre, avait organisé et dirigé l'attaque de Pearl Harbor, en décembre 1941.


Plans d'un G4M2a (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

G4M2a               
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1850 ch                     Mitsubishi Kasei 25                               
Envergure/Span 24,89 m    Longueur/Length 19,63 m    Hauteur/Height 4,11 m     Poids total/Weight 15.000 kg      
Vitesse/Speed 440 km/h à 4600 m    Plafond/Ceiling 8.950 m    Autonomie/Range 2.410 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens