Fairey-Fulmar

Fairey Gannet

Fairey-Iiic

Vue d'un Fairey Gannet A.E.W.3 (photo : Flemming K.Fogh) Vue d'un Fairey Gannet d'alerte avancée, A.E.W.3, de la Royal Navy (LM-763, cn F9445).

Le Fairey Gannet (Fou de Bassan) était un avion embarqué développé dans les années d'après la Deuxième Guerre mondiale et destiné à la Fleet Air Arm de la Royal Navy. Destiné initialement à la lutte anti sous-marine, cet avion fut adapté pour répondre à des missions d'entraînement ASW (Anti-Submarine Warfare), d'observation radar et de contre-mesures électroniques. Le Gannet fut aussi décliné en une variante, également embarquée, de type plate-forme tout-temps d'alerte avancée.

Cet avion fut construit pour répondre à la spécification GR.17/45 de l'Amirauté émise en 1945. Fairey proposa le prototype Type Q ou Fairey 17, tandis que Blackburn proposait le modèle B-54/B-88. Après avoir étudié l'emploi d'un turbopropulseur Rolls-Royce Tweed, Fairey sélectionna le moteur Armstrong Siddeley Double Mamba, basé sur deux turbines couplées entraînant, via un boîtier réducteur, deux hélices contre rotatives.

Le Gannet avait des ailes médianes, un train tricycle avec une robuste et longue jambe frontale lui donnant une assiette légèrement cabrée propice au décollage depuis le pont d'un porte-avion. Son équipage comprenait trois membres, un pilote placé à l'avant, au-dessus des turbines, position lui donnant une bonne vue pour les manoeuvres d'appontage, un observateur placé dans un cockpit séparé situé derrière le pilote. Un deuxième observateur placé dans un autre cockpit situé après le bord de fuite fut ajouté sur la version qui suivit le prototype. Ce dernier cockpit perturbant le flux vers la dérive, deux petits plans verticaux additionnels furent ajoutés au plan arrière. Les armes (torpilles, mines, charges de profondeur) étaient contenues dans une large baie ventrale et un radôme rétractable contenant l'antenne du radar Ferranti était placé sous le fuselage, en partie arrière. Les échappements des turbines débouchaient au niveau du bord de fuite des ailes. Celles-ci pouvaient se replier en deux parties pour former, une fois pliées, une forme de Z distinctive.

Le premier vol du prototype fut effectué en septembre 1949 et le premier décollage pour un appareil à turbopropulseur fut effectué depuis le H.M.S. Illustrious en juin 1950. Après des adaptations opérationnelles, ajout d'un d'un troisième poste et installation d'un radar, l'appareil fut mis en production en 1953 et les premières livraisons du type A.S.1 (A.S. Mk. 1) furent effectuées en avril 1954. La variante entraînement, type T.2 vola pour la première fois en août 1954.

En 1955, les premiers machines opérationnelles furent embarquées sur le H.M.S. Eagle. L'année suivante, ces appareils Mk. 1, furent rejoints par des A.S. Mk. 4 équipés de moteurs plus puissants, le total de la production atteignant environ 250 exemplaires pour ces deux modèles. La version entraînement T.2 fut de la même manière, remplacée rapidement par la version T.5 plus puissante (mise en service en 1957). Sur ces appareils destinés à l'entraînement ASW et à l'observation radar, l'instructeur était placé dans le deuxième cockpit et disposait d'un périscope pour voir vers l'avant. Par la suite certains A.S.4 subirent des modifications pour incorporer des dispositifs électroniques plus poussés et leur indicatif fut modifié en A.S.6 (ECM.6) et A.S.7.

Les marines allemande et australienne furent intéressées par le Gannet et passèrent toutes les deux commande en 1956. Les Australiens obtinrent des modèles A.S.1 avec l'intention de les convertir en A.S.4 dès que possible, mais ils gardèrent les machines initiales jusqu'à leur remplacement, en 1967, par des Grumman Tracker. Les 36 Gannet australiens furent embarqués sur le H.M.A.S. Melbourne ou utilisés depuis la base HMAS Albatross près de Nowra, Nouvelle-Galles du Sud. Les Allemands reçurent quinze A.S.4 et un T.5 (début des livraisons 1958), ces machines basées à terre étant affectées à des tâches de surveillance en mer Baltique, jusqu'à leur remplacement par des hélicoptères en 1966. Quelques machines, A.S.1 retirés et T.2 furent vendues en Indonésie après conversion en A.S.4 et T.5. Ces machines employées par un escadron de l'Angkatan Laut Republik Indonesia étaient basées à terre.

En août 1958, eut lieu le premier vol d'un Gannet fortement modifié, l'A.E.W. Mk. 3, avion tout-temps d'alerte avancée. Embarquant un pilote et deux observateurs radar, cet appareil possédait un fuselage entièrement nouveau incluant un très grand radôme contenant un radar AN/APS-20 en partie inférieure et un moteur amélioré. Sur cet avion capable de voler cinq à six heures à une altitude maximale de 7.600 m, les échappements de turbines sortaient en partie basse au niveau du bord d'attaque des ailes et la dérive avait une forme plus carrée. Environ quarante machines de ce type furent construites et intégrées dans le Naval Air Squadron No. 849 à partir de 1960. Une dernière version, A.E.W.7, à radôme tournant, type Grumman E-2 Hawkeye, systèmes électroniques modernisés et double dérive fut proposé, mais il ne fut pas adopté.

Le Gannet fut produit au final à environ 350 exemplaires, dont 45 en version A.E.W. La Royal Navy retira du service, ses appareils, en 1960. Ils furent remplacés pour la lutte anti sous-marine, par des hélicoptères Westland Whirlwind. Les modèles A.E.W.3 furent retirés en décembre 1978.


Vue d'un Gannet aile repliée
Vue d'une turbine Armstrong Siddeley Double Mamba
Autre vue, aile repliée en Z, soute ouverte et turbine Armstrong Siddeley Double Mamba (hélices à quatre pales contre rotatives).


Source partielle : site web Wikipedia.

GANNET A.E.W.3      
Moteurs(s)/Engine(s)   1 turbopropulseur de 3875 CV                       Bristol Siddeley Double Mamba 102                 
Envergure/Span 16,61 m    Longueur/Length 13,41 m    Hauteur/Height 5,12 m     Poids total/Weight 9.525 kg       
Vitesse/Speed 460 km/h à 1500 m    Plafond/Ceiling 7.500 m    Autonomie/Range 1.480 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes