Gnome-rhone-9a jupiter

Gnome-Rhône 9K Mistral

Green-4 cylindres

Vue d'un moteur Gnome-Rhône Mistral (photo : Le Patrimoine de l'aviation française - Musée SNECMA) Vue d'un moteur en étoile neuf cylindres, Gnome-Rhône 9Kdr Mistral.

L'ancienne société industrielle Gnome-Rhône, connue depuis l'époque des pionniers pour ses rotatifs, entra dans le domaine des moteurs en étoile en produisant sous licence des moteurs britanniques Bristol Jupiter. C'est en 1929, qu'elle amorça la production de projets originaux réunis sous la dénomination série K.

Le 9K Mistral était un neuf cylindres proche du 7K Titan Major à sept cylindres, et du 14K Mistral Major à quatorze cylindres, tous caractérisés par l'interchangeabilité des principaux composants, vilebrequin, cylindres complets, pistons et axes, couvercle arrière, ce qui permettait une notable réduction des stocks de pièces de rechange pour les utilisateurs. Cependant, le système de démarrage était différent, le 9K étant équipé d'un démarreur électrique. Les dimensions d'un 9Kdr étaient une longueur de 1,23 m, pour un diamètre de 1,31 m, et un poids d'environ 395 kg.

Le Mistral fut homologué deux fois, la première fois en 1931, en version d'une puissance de 515 ch, puis en 1937, en version 750 ch. Il fut monté, par exemple, sur le Farman 168, le Hanriot 510, le LeO 43, le Loire 70, le Morane-Saulnier MS-225, les Wibault 313 et 365 et sur la version française de l'hydravion Short S.8 Calcutta (Breguet S.8/2). Les 9K furent aussi construits sous licence à l'étranger, en Hongrie (Manfred Weiss à Budapest), Tchécoslovaquie (Walter à Prague), Roumanie (IAR, Industria Aeronautica Romana à Brasov), en l'U.R.S.S. (M-75, GAZ No. 29 à Zaporojié), et en Italie (Piaggio). Ces moteurs équipèrent l'IAR-15 et certains appareils de transport civil Savoia-Marchetti S.73 (Piaggio Stella P.IX construits sous licence).


Tableau de moteurs de la série K :
Modèle Type Puissance Equipement Remarques
5K Titan Cinq cylindres en étoile, refroidissement par air. De 240 ch à 250 ch. Homologué en 1929, il fut monté sur le Farman F.300. Le 5Kcr était doté d'un réducteur et le 5Kds était équipé d'un compresseur mécanique.
7K Titan Major Sept cylindres en étoile, refroidissement par air. 380 ch à 2.000 tr/min (7Kd), 340 ch à 2.000 tr/min (7Kds), 450 ch à 2.100 tr/min (7Kfs). Homologué en 1932, il équipait le Wibault 283T.  
9K Mistral Neuf cylindres en étoile, refroidissement par air. 515 ch à 2.280 tr/min (9Kdr), 565 ch à 2.450 tr/min (9Kers), 750 ch à 2.410 tr/min (9Kfr). Homologué en 1937 (515 ch), puis en 1937 (750 ch). Le 5Kdr était doté d'un réducteur mécanique (planétaire à pignons coniques).
14K Mistral Major Quatorze cylindres en double étoile, refroidissement par air. 870 ch (14Kirs). Homologué fin 1931, il équipait l'hydravion militaire Breguet 521 Bizerte (14Kirs), et le Potez 62 civil (moteur 14Kirs).  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresMoteurs à pistonsMoteurs à pistons