Gotha-Wd.14

Goupy II/III

Gourdou-leseurre-Gl-32

Vue d'un biplan Goupy II (Carte postale : La fabuleuse aventure des débuts de l'aviation - Albéric de Palmaert) Carte postale montrant un biplan Goupy II. Aérodrome de Port-Aviation (*) (Viry-Châtillon, France), pilote Emile Ladougne.

Le Goupy II (No. 2) était un avion expérimental conçu par Ambroise Goupy et Mario Calderara et construit en 1909 à l'atelier Blériot à Buc (France). Le Goupy II présentait deux caractéristiques innovatrices qui eurent de l'influence dans le domaine de la conception des avions. Ce fut le premier biplan à hélice tractrice à voler et ce fut aussi le premier biplan à ailes décalées (staggered wings). Ces caractéristiques qui allaient devenir rapidement un standard furent présentées par la presse de l'époque comme inhabituelles.

Les seuls éléments qui ne furent pas retenus dans le futur furent son empennage biplan et ses ailerons particuliers en forme de section d'aile, placés aux extrémités des plans inférieur et supérieur. Aussi, le fuselage de section carrée, à structure en bois, initialement découvert, fut ultérieurement entoilé au moins au niveau du pilote et en partie avant. Le moteur était un sept cylindres semi-radial R.E.P. à refroidissement par air.

Le premier vol de ce biplan fut effectué en mars 1909 et cet avion fut présenté au Salon de l'Aviation de Paris au Grand Palais, en octobre 1909. Il participa au meeting de Reims et effectua des vols de présentation aux meetings de Burton et Doncaster en Angleterre avec le pilote Emile Ladougne aux commandes. Il participa également à la course Paris-Madrid en mai 1911, avec le pilote Pierre Divétain aux commandes. Cette course, au départ d'Issy-les-Moulineaux (Paris, France), le 21 mai 1911, fut d'abord marquée par un grave accident, le pilote Emile Train (appareil Train), s'écrasant au décollage sur un groupe d'officiels. Le ministre de la Guerre, Maurice Berteaux fut tué sur le coup, le président du Conseil Ernest Monis fut grièvement blessé et Henri Deutsch de la Meurthe fut également touché, moins gravement toutefois. Un nouveau départ fut donné le lendemain, mais seuls deux concurrents parvinrent en Espagne, Roland Garros (monoplan Blériot), premier à l'étape d'Angoulème et Jules Védrines. Roland Garros dut abandonner la course à Saint-Sébastien et seul, Védrines (monoplan Morane) put atteindre Madrid, remportant ainsi la course, en 14 heures et 55 minutes après un vol sans gros problème.

Le Goupy III (No. 3) différait du modèle précédent sur quelques points, plan biplan de queue réduit à un plan monoplan, train d'atterrissage et commandes de vol modifiés. Le Goupy I (No. 1), construit en 1908, était un triplan expérimental à hélice bipale tractrice (moteur Antoinette puis Anzani de 50 CV) doté d'un plan arrière de type box kite (cerf-volant cellulaire, modèle développé par l'Australien Lawrence Hargrave) avec une gouverne de direction à l'extrême arrière.



* Port-Aviation :
Le terrain de Port-Aviation, situé sur le territoire de la commune de Viry-Châtillon, Essonne, fut le premier aérodrome français organisé comme tel. Son origine était liée à la décision de l'administration militaire, prise en juillet 1908, de condamner le terrain d'Issy-les-Moulineaux, puis ceux de Vincennes et de Bagatelle déjà interdits par le préfet de police. Les constructeurs riverains, Blériot et Farman, réagirent et obtinrent une autorisation de vol entre 4 et 6 heures du matin, avec surveillance de la police pour interdire l'accès aux curieux. Ce compromis interdisant, faute de lumière, le vol, plus de la moité de l'année, on songea à créer loin de Paris, un lieu adapté aux aéroplanes.

En octobre 1908, fut crée, à l'initiative de la Société d'encouragement à l'aviation, le premier port aérien. Le site, un terrain plat d'une centaines d'hectares, entièrement clos, à l'abri du vent, comprenait une piste circulaire de trois kilomètres, des hangars, des ateliers de réparation et de construction, des tribunes capables d'accueillir jusqu'à 7.000 spectateurs, un parking pour les automobiles, des restaurants chics et populaires, des magasins, une poste, un télégraphe, une centre téléphonique et une infirmerie. L'ensemble était proche des gares de Juvisy et de Savigny-sur-Orge.

La réalisation du projet fut confiée à Guillaume Tronchet ((1867-1959). Dès novembre 1908, une première école d'aviation due au docteur René Quinton associé au capitaine Ferber avait été ouverte, elle fut suivie par l'installation d'autres écoles pour atteindre rapidement un douzaine de centres ouverts. L'inauguration officielle eut lieu début avril 1909, le site fut ensuite activement employé jusqu'à sa réquisition pendant la Première Guerre mondiale. La première manifestation, fin mai, accueillit 20.000 amateurs. En octobre, le comte de Lambert décolla du site, survola Paris en contournant la tour Eiffel et revint au terrain, début janvier 1911, Florentin Champel battit le record de vol avec passagers (treize personnes à bord de son Farman) et dernier exploit, Jean Ors sauta en parachute à 500 mètres d'altitude en février 1914. Le site fut aussi marqué par des drames, comme l'accident mortel, début septembre 1909, d'Eugène Lefebvre chef pilote chez Ariel-Wright et premier pilote européen. L'aviation ayant fait de gros progrès pendant le conflit 1914-1918, le terrain, devenu de faible utilité, ne survivra pas après la guerre.


Source partielle : site web Wikipedia.

GOUPY II            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 25 CV                        R.E.P. (Robert Esnault-Pelterie)                  
Envergure/Span 6,10 m     Longueur/Length 7,01 m     Hauteur/Height 2,44 m     Poids total/Weight 290 kg         
Vitesse/Speed 100 km/h             Plafond/Ceiling            Autonomie/Range           


GOUPY III           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 25 CV                        R.E.P. (Robert Esnault-Pelterie)                  
Envergure/Span 6,00 m     Longueur/Length 7,00 m     Hauteur/Height            Poids total/Weight 290 kg         
Vitesse/Speed                      Plafond/Ceiling            Autonomie/Range           


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions débuts aviationAvions débuts aviation