De havilland-Goblin

Engine Alliance GP7200

Eurojet-Ej200

Vue d'un réacteur double flux GP7200 (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2013) Maquette d'un réacteur double flux Engine Alliance GP7200, vue générale (Salon du Bourget 2013). Ce propulseur équipe certaines séries d'Airbus A380.

Le réacteur double flux Engine Alliance GP7200 est basé sur les technologies issues des réacteurs General Electric GE90 et Pratt & Whitney PW4000. Il a été conçu et est fabriqué par le consortium Engine Alliance, joint venture fondée en août 1996 à parts égales entre General Electric et Pratt & Whitney. Cet entité à pour objectif, le développement, la production et la vente d'une série de nouveaux moteurs pour des avions long-courrier à grande capacité.

Le GP7200 est un réacteur double flux à grand taux de dilution comprenant une soufflante, un compresseur basse pression à cinq étages, un compresseur haute pression à neuf étages, une turbine haute pression à deux étages et une turbine basse pression à six étages. Sa chambre de combustion à faible émission de gaz est de type annulaire. Le compresseur haute pression a été développé par la SNECMA (Safran), société qui détient 10% du programme GP7200, un autre partenaire important étant MTU Aero Engines qui participe au programme à hauteur de 22,5% et fournit la turbine haute pression, la turbine basse pression et la structure centrale de la turbine.

Sa poussée est comprise entre 31.750 à 37.980 kgp. Sa longueur est de 4,74 m, son diamètre soufflante est de 2,98 mètres (3,16 m au total), son taux de dilution (ratio de bypass) est de 8.7, son rapport de compression est de 36. Le poids à sec atteint 6.710 kg.

Ce réacteur est piloté par un système FADEC 3 (Full-Authority Digital Electronic Control) développé par BAE Systems et Hispano-Suiza (FADEC International). Ce système complexe basé sur celui développé pour le GE90-115 contrôle le flux de carburant, les éléments géométriques variables du moteur, il est interfacé avec le module d'inversion de poussée et gère d'importantes fonctions comme la protection contre la survitesse du propulseur.

Ce moteur fut certifié fin décembre 2005 par les autorités américaines après une longue phase de test durant laquelle il fut monté sur un Boeing 747. Le premier montage fut effectué fin août 2006 sur le prototype MSN009 de l'A380, la première mise en service opérationnelle fut faite en 2008 sur un avion de la compagnie Emirates et le premier montage sur un avion d'Air France fut opéré en 2009.

D'une grande fiabilité, le GP7200 qui offre des performances inégalées ainsi qu'une forte valeur ajoutée aux opérateurs de l'Airbus A380 a été choisi pour équiper les appareils des compagnies Air Austral, Air France, Asiana Airlines, Emirates, Etihad Airways, FedEx, ILFC (International Leasing Finance Corporation), Korean Air, Qatar Airways, UPS, le Rolls-Royce Trent 900, en différentes versions, ayant la préférence des compagnies Singapore Airlines, Lufthansa, China Southern Airlines, Malaysia Airlines et Qantas.


Maquette d'un réacteur double flux Engine Alliance GP7200, partie compresseur et turbine (Salon du Bourget 2013). Vue d'un réacteur double flux GP7200 (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2013)


Source partielle : site web Wikipedia.

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresRéacteursRéacteurs