Aero (aero tovarna letadel)-A.38

Aero Spacelines Super Guppy

Aero vodochody-L-29 delfin (maya)

Vue d'un Aero Spacelines Super Guppy (photo : Frank J.Mirande) Vue du quadrimoteur de transport Aero Spacelines B-377-SG Super Guppy. Immatriculation N940NS, cn 52-2693 (15938), Marietta - Dobbins, Atlanta, Géorgie, Etats-Unis, juin 1986. Ce modèle construit à partir d'un Stratocruiser civil (immatriculation N1038V), et d'un YC-97J était le seul Guppy équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney T-34 d'une puissance unitaire d'environ 7.000 CV (moteurs identiques à ceux d'un C-133 Cargomaster).

Cet avion avait pour origine, la nécessité, dans le cadre du programme américain de conquête de l'espace, de transporter de grands ensembles. Pour répondre à cette demande, la compagnie On-Mark Engineering basée depuis 1954 à Van Nuys, Californie et spécialisée dans la transformation d'avions militaires de surplus, effectua une conversion à partir d'un Boeing B-377 Stratocruiser, pour aboutir au modèle 377-PG Pregnant Guppy. Le projet était piloté par la compagnie Aero Spacelines, Inc., société dirigée par Jack Conroy et Lee Mansorf.

Le principale transformation fut le découpage du lobe supérieur de la cellule pour le remplacer par une partie de grande taille et de forme bulbeuse. Les ailes, les moteurs à pistons Pratt & Whitney R-4360 Wasp Major, la queue et le nez demeuraient inchangés mais la partie arrière de l'appareil fut allongée sur une longueur d'environ cinq mètres en arrière des ailes avec une section provenant d'un avion de la BOAC (British Overseas Airways Corporation, immatriculation G-AKGJ, Cambria). Toute la partie postérieure avec les plans de queue fut rendue détachable afin de pouvoir embarquer des sections de la fusée Saturn I (deuxième étage S-IV, hauteur 12,00 m, diamètre 5,50 m). Le 377-PG vola pour la première fois en septembre 1962, il fut suivi ultérieurement du plus réduit 377-PG Mini Guppy qui vola pour la première fois fin mai 1967.

Le modèle 377-PG permettait de gagner, pour un étage S-IV, trois semaines par rapport à un transport en barge, le voyage en bateau entre la Californie et la Floride nécessitant un passage par le Canal de Panama. Il fut employé par la NASA, à partir de l'été 1963, d'abord pour le transport du premier et du deuxième étage de fusées Titan II du programme Gemini, entre le site de la compagnie Martin Co., Baltimore, Maryland et Cap Canaveral. Cet appareil transporta par la suite diverses charges, des éléments de propulsion pour le programme Gemini, des modules de commande et de service pour le programme Apollo, du matériel pour le satellite de détection de météorites Pegasus, des moteurs F-1 ou encore des unités d'instruments pour Apollo.

Cependant, dès 1963, il était devenu évident que le Pregnant Guppy ne pourrait pas transporter les tronçons de fusée de la Saturn V. Le premier exemplaire d'un nouveau modèle, désigné initialement 377-VPG Very Pregnant Guppy et capable de transporter des charges plus lourdes et plus volumineuses fut construit à partir de plusieurs sources. La base fut un YC-97J de l'U.S.A.F., une version du C-97 dotée de turbopropulseurs, complétée d'éléments d'un Stratocruiser civil déjà immatriculé aux Etats-Unis sous la référence N1038V. Ce modèle, modifié au niveau des ailes et des plans de queue, recevait une section centrale supplémentaire, le fuselage qui restait bilobé, étant allongé de 5,49 m en avant et en arrière de l'aile pour atteindre une longueur de 43,00 m. La partie cargo atteignait une longueur de 28,80 m, pour une diamètre interne maximal de 7,60 m, le plancher conservant la largeur d'origine de 2,70 m. L'accès à la soute se faisait, par ouverture complète du fuselage en partie avant, la section contenant le poste de pilotage et le train pivotant sur deux charnières côté gauche (ces éléments nécessitait une ouverture de la porte avec l'avion impérativement à plat). Les turbines étaient des Pratt & Whitney T-34-P-7, modèle expérimental peu répandu. Cet avion qui pouvait atteindre 480 km/h avec une charge utile d'environ 24.500 kg, était capable d'atteindre une altitude de croisière élevée, la pressurisation de la cabine ayant été conservée.

Ce modèle, renommé plus tard 377-SG Super Guppy, fut mis en service début 1966 et finalement acheté par la NASA en 1979, l'immatriculation devenant N940NS. Cette machine fut exploitée jusqu'à l'épuisement des pièces de rechange pour les moteurs et finalement retirée en juillet 1991.

Le modèle 377-SG Super Guppy servit de base au type 377-SGT Super Guppy Turbine qui fut équipé de turbopropulseurs Allison 501 plus répandus. Les différences portaient aussi sur le nouveau fuselage qui avait une forme générale en V afin d'accroître la largeur au niveau du plancher (portée à environ quatre mètres, longueur de soute globale d'environ 34,00 m), l'emplanture des ailes qui avait aussi été redessinée, la porte avant tenue par une unique charnière montée sur rotule permettant ainsi une légère tolérance sur sol irrégulier, les hélices à quatre pales Hamilton-Standard, les capots des moteurs issus du P-3 Orion et le train avant issu d'un Boeing 707 et monté à l'envers.

Quatre appareils de type 377-SGT furent construits, deux initiaux achetés par Airbus Industrie (N211AS, immatriculation F-BTGV et N212AS, immatriculation F-BPPA) et deux supplémentaires construits en 1982 (immatriculation F-GDSG) et 1983 (immatriculation F-GEAI), par UTA Industries en France. Ces avions servirent, à partir du début des années 1970, à transporter des pièces ou éléments entre les différentes usines du groupe et Toulouse. Ils furent remplacés, en 1997, par les Airbus A300-600ST Belouga.


Vue d'un Super Guppy (photo : John P.Stewart)

Vue du Super Guppy Le Super Guppy était un lointain dérivé du Boeing 377 Stratocruiser. Quatre appareils de ce type furent employés par Airbus Industries (Skylink) pour transporter des pièces entre Hambourg et Toulouse. Il furent remplacés par les Airbus Belouga.

- En complément, vue latérale du Super Guppy Turbine (B-377-SGT ou encore Guppy 201) n° 2 (immatriculation F-BPPA, auparavant N212AS) de la société Airbus Skylink. Cet appareil fait partie de la collection de l'association de restauration d'avions, Ailes Anciennes Toulouse. On distingue en avant-plan un hélicoptère Sikorsky H-34 Choctaw (S-58).


GUPPY-201           
Moteurs(s)/Engine(s)   4 turbopropulseurs de 4680 CV                      Allison 501-D22C                                  
Envergure/Span 47,75 m    Longueur/Length 43,84 m    Hauteur/Height 13,97 m    Poids total/Weight 77.110 kg      
Vitesse/Speed 450 km/h             Plafond/Ceiling 9.750 m    Autonomie/Range 1.735 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils