H.M.S. Furious

 

Vue du porte-avions H.M.S Furious Vue du porte-avions H.M.S. Furious.

La conversion du croiseur de bataille H.M.S. Furious en porte-avions de 22.450 tonnes fut achevée en 1916. Il fut ensuite modifié de nombreuses fois au cours de sa carrière et finalement retiré en 1945. Sur ce navire, à l'origine, les deux ponts avant et arrière étaient séparés par la partie centrale qui comprenait la cheminée et la passerelle. Des hydravions porteurs de torpille Sopwith Cuckoo furent embarqués sur le H.M.S. Furious ainsi que sur le H.M.S. Argus.


Vue du porte-avions H.M.S Argus. A noter le camouflage disruptif, connu comme camouflage dazzle (dazzle painting ou razzle dazzle aux Etats-Unis) appliqué sur le navire. Ce type de peinture (dazzle signifiant embrouiller) était une technique de camouflage naval destinée à protéger un navire des torpilles et des tirs d'artillerie, en empêchant l'adversaire d'estimer avec précision sa position et son cap. Vue du porte-avions H.M.S Argus

Le H.M.S Argus avait ses cheminées placées sur l'arrière et disposées horizontalement de manière à libérer le pont d'envol.


Vue du porte-avions H.M.S Campania Vue du porte-avions H.M.S Campania.

En octobre 1914, l'Amirauté acheta Le paquebot de la Cunard Campania. Il fut ensuite reconditionné en navire de guerre muni d'un pont d'envol d'environ 61 mètres. Le navire donna son nom à l'hydravion biplan Fairey F.17 Campania, premier appareil de l'histoire conçu pour opérer depuis un porte-avions. Des chasseurs comme le Sopwith Pup et le Sopwith Camel furent aussi embarqués.


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918