Blohm und voss-Bv 238

Blohm und Voss Ha 139

Boeing-B-17 flyingfortress

Vue de l'hydravion Ha 139V2 Nordwind (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson) Vue et plan de l'hydravion Ha 139V2, D-AJEY, Norwind (livrée Deutsche Luft Hansa, 1938).

Le Ha 139 était un hydravion quadrimoteur monté sur deux larges flotteurs, doté d'un plan en forme d'aile de mouette, et équipé d'éléments de queue tenus par des mâts et portant deux dérives et gouvernes de direction. Cet appareil, dans la mesure où un grand avion quadrimoteur pouvait avoir l'air attrayant, était un bon compromis, à la fin des années 1930, entre un profil aérodynamique propre, et des considérations opérationnelles. La compagnie Deutsche Luft Hansa avait émis en 1935, une demande pour un nouvel appareil commercial, capable de voler sur l'Atlantique Nord et Sud, après avoir été lancé par catapultage depuis des navires de dépôt allemands, mais pouvant aussi décoller et amerrir si nécessaire, même depuis une mer agitée. Deux années auparavant, la société de construction navale Blohm und Voss avait mis en place une compagnie associée de construction aéronautique, Hamburger Flugzeugbau GmbH, et le Ha 139 fut conçu par cette dernière entité, sous la direction du Dr. Ing. Richard Vogt, afin de répondre à la demande de la Luft Hansa.

Le premier exemplaire fut le Ha 139V1 (D-AMIE, désignation Nordmeer), qui fut terminé en 1936, et livré à la compagnie aérienne en mars de l'année suivante, de même que le Ha 139V2 (D-AJEY Nordwind). Entre la mi-août et la fin du mois de novembre 1937, ces deux avions opérèrent depuis le SS Schwabenland, au large des Açores, et depuis le SS Friesenland au large de Long Island. Ces hydravions effectuèrent une petite dizaine de voyages expérimentaux sur l'Atlantique Nord, entre Horta (archipel des Açores) et New York. Ils étaient dotés d'un équipage de quatre hommes, et emportaient une charge utile d'environ 1.060 livres (480 kg).

Les essais sur l'Atlantique Nord révèlèrent quelques lacunes dans la conception, notamment au niveau du refroidissement des moteurs et de la stabilité directionnelle. Des modifications destinées à corriger ces défauts furent apportées durant l'hiver 1937-1938, et l'hydravion fut équipé de nouvelles dérives et gouvernes de direction d'une forme différente et d'une taille plus importante, par rapport aux éléments d'origine de forme ronde. Un troisième prototype (D-ASTA, Nordstern), fut livré à la Luft Hansa en 1938, cette variante d'une taille globalement supérieure ayant été dotée d'éléments de queue redessinés, de moteurs montés plus bas, et de bras de liaison entre les flotteurs et les ailes plus petits. La compagnie attribua la désignation Ha 139A aux deux premiers exemplaires, et Ha 139B au modèle Ha 139V3.

Les trois hydravions furent mis en opération avant la fin de l'année 1938, en premier pour de nouveaux vols expérimentaux sur la route Horta-New York, et plus tard pour des liaisons régulières dans l'Atlantique Sud, entre Bathurst (Banjul, Gambie), Natal (Brésil), et Récife. La centième traversée (quarante faites sur l'Atlantique Nord, et soixante sur l'Atlantique Sud), avaient été effectuées en juin 1939. Une version de bombardier et avion de reconnaissance maritime fut projetée, mais finalement non réalisée, mais au début de la Deuxième Guerre mondiale, les trois hydravions employés par la compagnie de transport allemande furent réquisitionnées pour un emploi militaire, et les Ha 139 furent largement convertis afin de pouvoir mener des missions de reconnaissance. Les principales modifications furent l'adaptation d'une station d'observation vitrée dans la partie avant allongée, le montage de dérives et gouvernes de direction plus larges, et d'une forme assez triangulaire, et l'ajout d'une importante structure extérieure annulaire destinée à la recherche (et la neutralisation par démagnétisation ?) de mines magnétiques (Minensuch). Le premier vol de cette machine, sous cette nouvelle forme, fut effectué en janvier 1940, et elle fut désigné Ha 139V3/U1. Les trois hydravions furent aussi employés en urgence pour des missions de transport lors de l'invasion de la Norvège, opération Weserübung, au printemps 1940. Un développement ultérieur du Ha 139, fut l'appareil quadrimoteur basé à terre Blohm und Voss Bv 142, dont le premier vol fut effectué en octobre 1938.
Plan de l'hydravion Ha 139V2 Nordwind (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson)

Vue du Ha 139V2 Nordwind (photo : Encyclopédie illustrée de l'Aviation dans le monde - David Mondey) Treuillage de l'hydravion Ha 139V2 D-AJEY Norwind.

Source partielle : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.
Ha 139V2            
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 600 ch                      Junkers Jumo 205C                                 
Envergure/Span 27,00 m    Longueur/Length 19,50 m    Hauteur/Height 4,50 m     Poids total/Weight 17.500 kg      
Vitesse/Speed 315 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 3.500 m    Autonomie/Range 5.300 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens