Grumman-Xjl-1 columbia

Halberstadt C.V

Halberstadt-D.ii

Vue d'un biplan Halberstadt C.V (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plans d'un biplan de reconnaissance photographique Halberstadt C.V construit peut-être par Aviatik (été 1918).

Deux principaux types furent employés par l'aviation allemande en 1918 pour les missions de reconnaissance photographique, des deux, le Rumpler C.VII fut la meilleure machine, mais son compagnon, l'Halberstadt C.V, fut aussi construit et employé en quantités substantielles. Le modèle précédent de type C construit par la firme Halberstadt (Halberstädter Flugzeug-Werke) avait été le C.I, une adaptation du B.II non armé de 1916, équipé d'un moteur rotatif. Cependant, des doutes subsistent quand à la mise en production de cette version.

Le C.III apparu fin 1917, fut le premier avion de reconnaissance photographique à long rayon d'action conçu par Karl Theiss. Il était équipé d'un moteur Benz Bz.IV de 200 CV et une particularité de son dessin était l'attachement du plan bas à une sorte de petite quille en partie inférieure du fuselage. Le C.III fut à la base du modèle C.V, mais un montage plus simple et plus conventionnel fut employé pour le plan d'ailes inférieur.

Le moteur du C.V était une version à compresseur du Bz.IV développant 200 CV et donnant de meilleures performances en altitude. Les ailes étaient d'une grande envergure, avec les plans reliés par deux groupes de mâts, et dotées d'ailerons compensés sur le plan supérieur. Le fuselage était globalement une version agrandie de celui utilisé sur le C.IV, mais avec des cockpits séparés pour les deux membres d'équipage. La visée des appareils de prise de vues était faite à travers une trappe pratiqué dans le plancher du poste arrière, et ce même cockpit était équipé d'un anneau traditionnel pour mitrailleuse Parabellum en partie supérieure. Une autre mitrailleuse synchronisée Spandau LMG 08/15 de calibre 7,92 mm, utilisée par le pilote était montée immédiatement en avant du cockpit, côté gauche. Aussi, ce biplan emportait normalement un équipement radio.

Le prototype du C.V fut présenté début 1918, après avoir été subi des essais officiels au printemps. Sa mise en service actif au front dura de l'été 1918 jusqu'à l'Armistice et sa production fut faite par Aviatik, B.F.W. (Bayerische Flugzeugwerke) et D.F.W. (Deutsche Flugzeug-Werke), en complément de celle réalisée par Halberstadt.

Les variantes apparues au cours de l'année 1918, furent le C.VII, le C.VIII et le C.IX. Le C.VII (moteur Maybach Mb.IV de 245 CV) et le C.IX (moteur Hiero, Hieronymus de 230 CV) en restèrent au stade de prototype, bien que le dernier type ait été envisagé pour une production austro-hongroise ultérieure. Le C.VIII, essayé officiellement en octobre 1918, était un biplan avec une seule paire de mâts d'entre plans de chaque côté, légèrement plus petit que le C.V et équipé d'un moteur Mb.IV. Il était capable d'atteindre une altitude de 9.000 m en environ une heure, et aurait été mis probablement en production en série si la guerre avait continué. Cependant, seulement le prototype était terminé à la fin du conflit.


Plans d'un biplan Halberstadt C.V (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

HALBERSTADT C.V     
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 220 CV                       Benz Bz.IV                                        
Envergure/Span 13,62 m    Longueur/Length 6,92 m     Hauteur/Height 3,36 m     Poids total/Weight 1.365 kg       
Vitesse/Speed 170 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 5.000 m    Autonomie/Range 3 hr 30min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918