Friedrichshafen-G.iv

Fuji T-1B Hatsutaka

Gakkel-Ix

Vue d'un Fuji Hatsutaka Vue de l'appareil d'entraînement Fuji Hatsutaka (jeune faucon), premier avion japonais à réaction de l'après-guerre (T-1B de la Japanese Self-Defence Air Force). Immatriculation 35-5867, cn JT63.

L'agencement du cockpit du Fuji T-1 était similaire à un plus ancien avion d'entraînement biplace employé par la JASDF (Japanese Air Self-Defence Force), le Lockheed T-33A. Sans doute, de nombreux éléments et le savoir acquis avec la machine américaine furent utilisés dans la conception et la fabrication du premier avion à réaction japonais construit en quantité après la Deuxième Guerre mondiale.

Cet appareil avait son origine dans le T1F1, un avion d'entraînement qui devait utiliser un réacteur de conception japonaise, mais dans une étape intermédiaire, deux prototypes désignés T1F2 (plus tard T-1A) et dotés de moteurs britanniques Bristol Orpheus 805 (poussée réduité à environ 4.000 lbf, 1.815 kgp) furent fabriqués. Le premier vol d'un de ces appareils fut effectué en janvier 1958, puis le vol inaugural d'un T1F1 (T-1B) équipé d'un moteur Ishikawajima-Harima J3 d'une poussée d'environ 2.645 lbf (1.200 kgp) fut effectuée en mai 1960.

Ces appareils furent fabriqués par Fuji Jukogyo K.K., (successeur de Nakajima) pour le compte de la JASDF, en environ 45 exemplaires type T-1A à moteurs Orpheus, et vingt exemplaires type T-1B à moteur japonais J3-IHI-3. La variante T-1C fut équipée d'un plus puissant réacteur Ishikawajima J3-IHI-7 d'une poussée de 3.085 lbf (environ 1.400 kgp). Cette version fut proposée, sans succès, en 1965, à la R.A.A.F. (Royal Australian Air Force), qui préféra finalement l'Aermacchi M.B.326 italien. Les T-1 japonais furent retirés en janvier 2006 et remplacés par des Kawasaki T-4.

Le T-1 ressemblait au North American F-86, avec des ailes basses en flèche, des éléments de queue également en flèche et une entrée d'air du moteur en face avant. Les deux places en tandem du cockpit étaient couvertes par une unique verrière de forme arrondie articulée en partie arrière. Comme de nombreux avions d'entraînement modernes, cet appareil pouvait être aussi utilisé pour des missions d'appui aérien des forces terrestres. Pour cela, son armement pouvait comprendre, une mitrailleuse Browning M53-2 de calibre 12,7 mm dans le nez, et sous les ailes, sur des pylônes, deux missiles AIM-9 Sidewinder, deux bombes de 340 kg (750 livres) ou des réservoirs supplémentaires d'une capacité de 455 litres.


Plans d'un Fuji Hatsutaka

Vue d'un Fuji Hatsutaka T-1B Vue d'un Fuji Hatsutaka T-1B (moteur IHI, Ishikawajima-Harima Heavy Industries J3).


T-1B                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 réacteur de 1200 kgp                             Ishikawajima-Harima J3-IHI-3                      
Envergure/Span 10,49 m    Longueur/Length 12,12 m    Hauteur/Height 4,08 m     Poids total/Weight 4.990 kg       
Vitesse/Speed 925 km/h à 3220 m    Plafond/Ceiling 23.810 m   Autonomie/Range 1.950 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes