Heinkel-He 70

Heinkel He 111

Heinkel-He 115

Vue d'un Heinkel He 111E-1 pendant la guerre d'Espagne (origine : Air War over Spain - Rafael A. Permuy López) Vue d'un bombardier Heinkel He 111E-1, code 25-45, K./88, Légion Condor, employé pendant la guerre d'Espagne, côté Nationalistes. L'unité de bombardement de la Légion Condor K./88 commença à équiper ses quatre escadrilles avec ce type à l'été 1937, tous ses avions étant opérationnels à la fin de cette année. Le bombardier illustré appartenait au 2.K./88.

Au total, le Heinkel He 111 fut en service dans le monde, sous une forme ou une autre, durant une trentaine d'années, suivant sa première apparition dans les mois du début de l'année 1937. L'origine de son dessin remontait à 1934, quand les frères Siegfried et Walter Günther, le conçurent comme un monoplan bimoteur à aile basse de construction entièrement métallique, de lignes claires , non courantes pour l'époque. Caché sous des aspects d'avion de transport civil, il était destiné à équiper la naissante force militaire Luftwaffe, en contournant le traité de Versailles, qui empêchait le développement et la mise en service d'avions de combat en Allemagne après 1919. Le prototype He 111V1 vola en secret pour la première fois fin février 1935, avec des moteurs en V inversé BMW VI de 660 ch. Il était alors équipé en bombardier moyen, avec trois mitrailleuses défensives de calibre 7,9 mm, et une charge charge de bombes, logée en soute interne, atteignant environ 2.205 livres (1.000 kg). Trois autres prototypes furent construits, et parmi ces derniers, le V2 et le V4 furent fabriqués comme des avions de transport commercial de passagers et de courrier d'une capacité de dix places. Des efforts furent faits pour montrer à la compagnie Deutsche Lufthansa l'intérêt de l'achat de cet appareil, et cette société employa effectivement plus tard, six He 111C et quatre He 111G.

Pendant ce temps, le He 111V3 servit de prototype à la première version militaire de pré-production, le He 111A-0. La fabrication de ce modèle fut commencée à la mi-1935, et au printemps suivant, cette machine fut livrée à la Luftwaffe, afin d'effectuer des tests en service au centre d'essais en vol de Rechlin (Mecklembourg-Poméranie-Occidentale). Le He 111 fut considéré comme ayant de bonnes qualités de comportement en vol, et ses lignes fluides étaient clairement héritées du monoplan monomoteur plus ancien He 70. Il était cependant quelque peu sous-motorisé avec les moteurs BMW et les premiers exemplaires de He 111A-1 de production initiale dotés de ces propulseurs, ne furent pas acceptés en service dans les escadrilles.

Les dix premiers He 111A-0 furent vendus à la Chine, et la fabrication fut poursuivie avec les He 111B-0 et B-1, sur lesquels deux Daimler-Benz DB 600A furent montés, puis suivirent les modèles améliorés, He 111B-2 (DB 600C) et He 111D-1 (DB 600G). En 1937, le He 111B-2 fit partie de plusieurs appareils allemands modernes qui participèrent à la guerre d'Espagne, et il fut l'un des types qui vola de manière régulière avec l'organisation militaire Légion Condor. Lors de ce conflit, le niveau de performance de ce bombardier était tel qu'il pouvait surpasser la plupart des chasseurs envoyés pour le combattre, et il pouvait alors poursuivre ses missions sans grande crainte, sans être accompagné d'une escorte. La croyance qu'il pouvait continuer comme cela contre l'Angleterre en 1939-1940 fut vite démentie, et le He 111 fut rapidement doté d'un armement défensif renforcé, et il fut également accompagné de chasseurs lors de ses missions.

Afin de réserver les approvisionnements de moteurs DB 600 au programme du chasseur Bf 109, le He 111E fut produit par la suite, avec des propulseurs Junkers Jumo 211A de 1.050 ch. Entre-temps, une autre version civile désignée He 111G avait été développée par Heinkel. A la place des ailes semi-elliptiques utilisées sur les modèles précédents, le He 111G recevait de nouveaux plans aux extrémités plus anguleuses qui étaient plus faciles à fabriquer. De nouveaux clients ne furent pas trouvés pour cet appareil, mais la nouvelle forme des ailes fut retenue pour le bombardier He 111F, qui fut le suivant mis en production.

Les variantes E et F furent vues en service actif durant la guerre d'Espagne, ce qui porta à au moins 80 exemplaires, le nombre de He 111 ayant participé à ce conflit. Le nouveau He 111P à moteurs DB 601, fut mis en service juste avant le début de la Deuxième Guerre mondiale. Ce modèle avait une partie avant complétement revue, avec des lignes courbes en continuité avec le reste de la cellule. Cet avant vitré, qui fut conservé par la suite, était doté d'une mitrailleuse orientable MG 15 de calibre 7,9 mm en partie extrême, placée légèrement du côté droit. En soute, les bombes étaient rangées verticalement avec la queue vers le bas, ce qui optimisait l'espace mais pouvait réduire la précision. Début septembre 1939, la production totale des variantes He 111A/B/D/F/P avait atteint presque mille exemplaires, et la fabrication fut rapidement augmentée pendant les années de guerre.

La version majeure de cette période, qui fut également la plus produite dans la gamme, fut le He 111H. Ce modèle doté de moteurs Junkers Jumo, fut fabriqué en plus de 5.000 exemplaires avant l'arrêt de sa construction en 1944. En réponse à la rude réponse reçue lors de la bataille d'Angleterre (début juillet 1940 à fin octobre de la même année), les modèles ultérieurs et les types H successifs furent équipés d'un armement défensif progressivement augmenté, le nombre de membres d'équipage passant de cinq à six suivant le nombre de mitrailleuses. Bien que la plupart du temps employé comme bombardier moyen, le He 111H emporta une grande variété de charges opérationnelles pendant son service. Le H-6 fut particulièrement efficace comme bombardier porteur de torpille, en emportant de manière usuelle deux armes de ce type, tandis que d'autres sous-types du modèle H, furent employés comme porteur de la bombe volante, planeur commandé par radio, Henschel Hs 293 et de la bombe volante FZG-76, Flakzielgerat 43, (V-1). D'autres variantes plus particulières inclurent le H-8 doté de dispositifs destinés à couper les câbles de tenue de ballons, et le He 111Z (Zwilling) formé de l'assemblage de deux cellules de H-6 réunies par une section centrale commune supportant un cinquième moteur Jumo, cet avion étant destiné au remorquage du grand planeur transporteur de troupes ou de matériel militaire Messerschmitt Me 321 Gigant. Le H-23 fut une version de transport de parachutistes d'une capacité de huit hommes de troupe.

Au fur et à mesure de l'expansion de la Deuxième Guerre mondiale, le He 111 fut utilisé dans de nombreux types de missions sur le théâtre d'opérations européen. Il fut un bombardier stratégique durant la bataille d'Angleterre, un avion porteur de torpille dans l'Atlantique et dans l'Arctique, et un bombardier moyen et avion de transport dans l'Ouest et l'Est de la Méditerranée, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Au moment de l'invasion de la Pologne, début septembre 1939 (opération Fall weiss), cet avion fut le principal bombardier employé par la Luftwaffe lors de l'assaut sur ce pays. Dans les premiers mois de 1940, le He 111 mena des raids contre des navires et des cibles navales britanniques en Mer du Nord, avant de servir de support lors de l'invasion du Danemark et de la Norvège (opération Weserübung, au printemps 1940). Il participa aux opérations en France, mena des attaques sur le port de Rotterdam, et lors de l'évacuation de Dunkerque (mai-juin 1940). Le bombardier fut ensuite engagé lors de la bataille d'Angleterre, puis plus tard, effectua des missions contre des villes et des centres industriels britanniques (Blitz, hiver 1940 et printemps 1941). D'autres appareils de ce type furent vus dans les Balkans, lors de l'invasion de la Crète, et en Afrique du Nord (support des Italiens et de l'Afrika Corps germanique). Après l'invasion du territoire soviétique en juin 1941 (opération Barbarossa, Unternehmen Barbarossa), le He 111 fournit un support tactique à la Wehrmacht, puis passa à des attaques du réseau ferroviaire et à du bombardement stratégique. Les missions de bombardement étaient les principales, mais cet appareil fut aussi utilisé pour du transport ainsi que pour des évacuations. Au printemps 1943, le He 111 mena moins de missions, et commença à être remplacé par d'autres modèles (comme le Ju 88), mais il continua les raids contre les Soviétiques, avec par exemple l'attaque de navires dans la zone de la mer Noire. Sur le front Ouest, fin 1944, cet appareil fut un avion porteur des bombes volantes V-1 lancées contre le Royaume-Uni. Les dernières missions durant la guerre furent effectuées lorsque les Allemands tentèrent d'empêcher les troupes soviétiques d'arriver à Berlin en 1945.

La production allemande du He 111, en incluant l'ensemble des modèles, atteignit bien plus de 7.000 exemplaires. Le modèle He 111H-16 fut construit sous licence en Espagne, par CASA (Construcciones Aeronáuticas SA), sous la désignation locale C.2111. Ce dernier type fut employé jusque dans les années 1960 dans les forces aériennes espagnoles. Les CASA C.2111 furent dotés de moteurs Jumo 211F-2 (C.2111A), mais d'autres reçurent des Rolls-Royce Merlin (C.2111B, C.2111E de transport, et C.2111D). A l'export, le modèle He 111F fut aussi construit en Roumanie, comme He 111J.


Vue d'un Heinkel He 111H-3 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Heinkel He 111H-3 du III/KG 53 (Kampfgeschwader 53), bataille d'Angleterre, été 1940. Armement défensif : un canon Oerlikon MG FF de calibre 20 mm en gondole ventrale (Bodenlafette, Bola), cinq mitrailleuses MG 15 de calibre 7,9 mm, une de nez, une dorsale, une ventrale, une latérale de chaque côté, et un maximum de 4.410 livres (2.000 kg) de bombes en soute interne.
Plan d'un Heinkel He 111H-3 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

He 111B-1           
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1000 ch                     Daimler-Benz DB 600Aa                             
Envergure/Span 22,60 m    Longueur/Length 17,50 m    Hauteur/Height 4,40 m     Poids total/Weight 9.315 kg       
Vitesse/Speed 400 km/h à 4000 m    Plafond/Ceiling 7.000 m    Autonomie/Range 900 km         


He 111H-3           
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1200 ch                     Junkers Jumo 211D-1                               
Envergure/Span 22,60 m    Longueur/Length 16,40 m    Hauteur/Height 4,00 m     Poids total/Weight 11.300 kg      
Vitesse/Speed 415 km/h à 5000 m    Plafond/Ceiling 7.800 m    Autonomie/Range 1.220 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens