Heinkel-He 59

Heinkel He 70 Blitz

Henschel-Hs 123

Vue d'une formation de reconnaissance de He 70 aux couleurs des Forces Nationalistes (illustration : Air War over Spain) Vue d'une formation de Heinkel He 70 de reconnaissance en mission lors de la Guerre d'Espagne (Grupo 7G-14). Ces appareils (28 machines de types E, bombardier léger et F, reconnaissance et liaison) furent remis aux Forces Nationalistes et équipèrent aussi la Légion Condor lors de ce conflit. Leur surnom espagnol était Rayo, traduction du terme d'origine Blitz.

Le Heinkel He 70 'Blitz', était un monoplan performant employé comme appareil commercial et aussi comme appareil militaire au milieu des années 1930. Il fut conçu afin de répondre à une demande de la Deutsche Lufthansa pour un avion de liaison sur courtes distances plus rapide que les Lockheed Orion 9B (CH-167 et CH-168) utilisés à ce moment par la Swissair, compagnie Schweizerische Luftverkehr, issue de la fusion, fin mars 1931, des compagnies suisses Balair et AD Astra.

Le premier prototype, doté d'un moteur V-12 BMW VI, effectua son premier vol début décembre 1932. Sa capacité était de quatre passagers en cabine, avec un pilote et un navigateur placés en tandem dans le cockpit. Un siège pliant additionnel prévu pour un passager était aussi disposé derrière le pilote. La cabine comprenait également un emplacement pour les bagages vers l'arrière. Le fuselage semi-monocoque à revêtement lisse était de forme ovale et de construction en Duralumin, l'aile basse cantilever de forme elliptique étant faite en bois (spruce) avec revêtement contre-plaqué. Le train principal était rétractable avec un patin arrière fixe. Le liquide de refroidissement du moteur était de l'éthyl-glycol, ce qui permettait l'usage d'un radiateur plus petit afin de gagner en finesse. La cellule comprenait des éléments en Elektron, un alliage de magnésium développé en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale comme substitut aux alliages d'aluminium. Cet alliage très léger et solide avait le défaut de prendre feu facilement et d'être difficile à éteindre, le réservoir d'environ 210 litres de carburant logé dans les ailes augmentant le risque d'incendie sur les machines en usage militaire.

Le prototype se révéla doté d'excellentes performances, cette machine obtenant de nombreux records de vitesse en distance et atteignit une vitesse maximale d'environ 380 km/h. La compagnie Lufthansa employa les He 70 entre 1934 et 1937 (14 exemplaires) pour des vols rapides entre Berlin et Francfort-sur-le-Main, Hambourg et Cologne, ainsi que pour une liaison Cologne-Hambourg. Ils furent aussi employés sur la liaison Stuttgart vers Séville entre 1934 et 1936, ce segment étant une partie de la route vers l'Amérique du Sud, via Bathurst, Gambie vers Natal, Brésil, des hydravions Junkers Ju 52/3m et Dornier Wal étant employés pour cette partie.

Le He 70 fut aussi employé comme machine militaire par la Luftwaffe, en versions He 70D pour des missions de communications, He 70E, bombardier léger à trois places et He 70F, appareil de reconnaissance. Des variantes de ce dernier type furent les He 70F-1 et He 70F-2, avions de reconnaissance à long rayon d'action. Les He 70 furent testés de manière opérationnelle pendant la Guerre d'Espagne (équipement de la Légion Condor et fourniture de 28 machines aux Forces Nationalistes). Dans la Luftwaffe, ces avions furent relégués aux missions de liaison et transport de courrier après l'arrivée de nouveaux modèles puis furent employés pour la formation durant la Deuxième Guerre mondiale.

Le modèle He 70K (ultérieurement He 170) fut un appareil rapide de reconnaissance construit sous licence à 18 exemplaires en Hongrie, doté d'un moteur radial Gnome-Rhône WM-K-14 (Mistral Major) de 1.000 CV et équipé de deux mitrailleuses Gebauer de 7,8 mm. Le He 70 servit dans la conception du bombardier bimoteur He 111 (ailes, forme du fuselage, plan de queue) mis en service en 1936. Un exemplaire fut exporté au Japon pour études, il servit pour la conception du bombardier léger embarqué Aichi D3A Val. Aussi, un exemplaire He 70G-1 fut acheté par la firme Rolls-Royce et équipé, pour évaluation, d'un moteur Kestrel de 810 CV. La production totale du He 70 fut d'environ 300 exemplaires en incluant 48 machines civiles.


Vue d'un He 70G-1 de transport civil de la compagnie Lufthansa Heinkel He 70G (D-UGOR "Schwalbe") de transport civil. Les avions de ce type (14 exemplaires) furent employés par la Lufthansa entre 1934 and 1937, ils emportait quatre passagers en cabine et deux hommes d'équipage placés en tandem en partie supérieure du fuselage.

Source partielle : site web Wikipedia.

He 70F-2            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 750 CV                       BMW VI 7.3Z                                       
Envergure/Span 14,80 m    Longueur/Length 11,70 m    Hauteur/Height 3,10 m     Poids total/Weight 3.390 kg       
Vitesse/Speed 360 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 5.300 m    Autonomie/Range 2.100 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens