Handley page-H.p. w.8b

Handley Page H.P. W.8f

Handley page-H.p. w.9a hampstead

Vue d'un Handley Page W.8f (photo : La Science et la Vie, juillet 1924  ) Vue d'un avion de ligne trimoteur Handley Page W.8f destiné à la compagnie belge Sabena.

Plusieurs variantes de l'avion de transport civil Handley Page W.8 furent des trimoteurs. Le premier présenté fut le W.8e (H.P.26), équipé d'un moteur Rolls-Royce Eagle IX de 360 CV dans le nez, et de deux Siddeley Puma de 240 CV dans les ailes. Le premier et unique exemplaire de ce type, de construction anglaise, fut livré à Sabena, immatriculation O-BAHG, en mai 1924, et quatre machines identiques furent fabriqués pour le compte de cette même compagnie par SABCA, l'année suivante.

Le W.8f Hamilton (G-EBIX), fut construit pour Imperial Airways comme City of Washington et vola pour la première fois en juin 1924. Ce modèle était globalement identique au W.8e, mais était équipé d'un système de chauffage de la cabine. Dix appareils de ce type furent construits par SABCA, pour le compte de la compagnie Sabena, qui les exploita sur son réseau du Congo belge, pendant plusieurs années, à partir d'avril 1925. Ultérieurement, l'exemplaire G-EBIX fut doté de surfaces de queue identiques à celles du W.10, et en novembre 1929, il fut désigné W.8g, quand le propulseur frontal fut démonté et que les moteurs sous les ailes furent remplacés par des Rolls-Royce Eagle IX.



Commentaire de la photo parue dans le La Science et la Vie de juillet 1924, titre 'Le nouvel avion trimoteur utilisé pour les Transports Aériens Belges' :
La photographie ci-dessus est celle de l'avion trimoteur Handley Page, dont treize exemplaires ont été commandés par les Transports Aériens Belges (Sabena) aux usines de la SABCA, à Bruxelles, pour les besoins de la ligne aérienne Rotterdam-Bruxelles-Strasbourg-Bâle et la ligne aérienne Léopoldville-Elisabethville, au Congo belge. Ces avions ont été spécialement étudiés au point de vue de la sécurité ; ils sont munis de trois moteurs: un moteur central Rolls-Royce Eagle IX de 375 CV et de deux moteurs latéraux Siddeley Puma, chacun de 225 CV. La charge commerciale, en plus de l'équipage, du combustible pour six heures de vol et de l'équipement complet, est de dix passagers et de 450 kg de bagages.

Le transport de toute la charge est fait dans des conditions normales, même avec un quelconque des moteurs arrêté. Le pilote conserve la possibilité de recherche un terrain de secours en prolongeant son vol même avec deux moteurs arrêtés. Aux essais, l'avion a accusé une vitesse de 160 kilomètres à l'heure à 2.000 mètres d'altitude et une vitesse ascensionnelle de 1.000 mètres en six minutes. L'avion est doté de tous les perfectionnements modernes : téléphonie sans fil, mise en marche automatique des moteurs, silencieux, extincteurs spéciaux d'incendie, ventilation, chauffage, éclairage électrique, etc...


Source partielle : magazine La Science et la Vie, juillet 1924.

Histoire d'Imperial AirwaysAvions d'Imperial Airways (1923-1954)

H.P. W.8f           
Moteurs(s)/Engine(s)   3 moteurs à pistons de 360 CV ou 240 CV            Rolls-Royce Eagle IX (et deux Siddeley Puma)      
Envergure/Span 22,92 m    Longueur/Length 18,33 m    Hauteur/Height 5,18 m     Poids total/Weight 5.910 kg       
Vitesse/Speed 170 km/h             Plafond/Ceiling 3.960      Autonomie/Range 6 heures  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils