Ibanez Iceman

 

Prototype de Iceman pour Paul Stanley
Masque de Gene Simmons, bassiste de Kiss
Vue d'un prototype de Iceman PS-10 pour Paul Stanley de Kiss et masque de Gene Simmons, bassiste de Kiss.


Historiquement, la compagnie Hoshino Corporation (maison mère de Ibanez) construisait et exportait des copies de guitares américaines électriques et acoustiques dans les années 1960. La qualité fut améliorée et ces copies devinrent au fil du temps extrêmement proches des modèles d'origine à tel point que Gibson intenta un procès à cette société fin 70. A la suite de cette action en justice, Ibanez modifia légèrement ses guitares de type solid body de manière à éviter les problèmes avec les deux marques majeures sur ce marché, Gibson et Fender.

Ces deux sociétés étaient directement concernées car, en raison des coûts de main d'oeuvre moindres et des méthodes industrielles de ce nouveau concurrent, les guitares de type Les Paul ou Stratocaster d'origine japonaise étaient environ deux fois moins chères pour une qualité équivalente dans les années 1970.

Au milieu des années 1970, Ibanez émis l'idée d'un nouveau modèle capable de rivaliser en prestige et renommée avec les plus fameux modèles américains. A la suite de discussions entre les principales compagnies de guitares au Japon, Ibanez (Hoshino), Greco (Kanda Shokai), Diawa et Fuji, le concept de l'Iceman fut défini. Chaque compagnie gardait des droits de distribution sur les différents marchés, Ibanez conservant le marché américain.

Le résultat fut un dessin réussi et original et les premières Iceman avec leur corps en acajou, leurs micros triple bobinage et leur faible poids prirent de l'avance sur leurs concurrents. Cependant, le marché était très conservateur et les premières livraisons furent assez réduites.

La Iceman fut produite entre 1975 et 1983, en divers types avec ou sans manche collé. Au plus fort de sa popularité en 1978-1979, huit modèles étaient disponibles, dont la IC210 employée par Steve Miller sur l'album "Fly Like An Eagle". Les ventes diminuèrent au début des années 1980 et en 1983, seulement deux modèles restaient au catalogue. Cette guitare devint ensuite un peu culte et parallèlement, les prix augmentèrent fortement auprès des collectionneurs.

Elle fut réintroduite aux U.S.A. fin 1944, mais entre-temps, des guitares de ce type souvent d'origine coréenne avaient continué à alimenter le marché. En 1994, le modèle IC500 était importé en très petite quantité, en 1995, les trois modèles IC300, IC350 et basse ICB500 étaient proposés puis la PS-10 fut réintroduite en plusieurs variantes (PS-10 II, PS-10 LTD et PS-10 Classic disponibles en 1997). Des copies de Iceman furent encore produites par Antares et Hondo à la fin des années 1970, début 80 ou encore par Odessa dans les années 2000.

L'utilisateur le plus notable de cet instrument fut Paul Stanley chanteur, compositeur et guitariste rythmique du groupe de hard rock Kiss qui connu un grand succès aux U.S.A. entre 1975 and 1980 (album "Kiss : Alive"). Ce groupe était caractérisé par les tenues de scène et les maquillages des musiciens qui correspondaient à des personnages de théâtre (Paul Stanley, guitariste rythmique et chanteur était l'Enfant des Etoiles, Gene Simmons, bassiste et chanteur était le Démon, Peter Criss, batteur et chanteur était le Chat et Ace Frehley, guitariste soliste et chanteur était le Guerrier de l'Espace). La Iceman fut employée entre 1972 et 1980, le musicien joua aussi sur des Gibson Sonex 180 Deluxe qu'il cassait régulièrement en fin de concert.



Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page musique Retour partie musique/return to the music part