Imperial Airways

 

Imperial Airways Retour partie aviation/return to the airplane part

Les débuts des routes d'Imperial Airways :
La compagnie Imperial Airways fut conçue pour dépasser les frontières européennes, son organisation devant lui permettre de mettre en place et de faire fonctionner un réseau de lignes intercontinentales reliant les pays de l'Empire britannique au Royaume-Uni. Cet objectif fut réalisé entre les deux guerres mondiales, avec la création d'une nouvelle entité issue début avril 1924, en suivant les recommandations du Hambling Committee publiées en février 1923, de la fusion des compagnies Daimler Airway, Handley Page Transport Ltd., Instone Air Line et British Marine Air Navigation.

La première étape du développement des lignes d'Imperial Airways fut l'exploration de la partie Le Caire-Karachi réalisée en octobre 1925. En 1926, la flotte de la compagnie fut largement augmentée avec l'arrivée du Handley Page W 9 City of New York et des quatre W 10, City of Melbourne, City of Pretoria, City of London et City of Ottawa baptisés à l'aéroport de Croydon fin mars.

Mi-juillet 1926, le spacieux Armstrong Whitworth Argosy, premier avion de ligne trimoteur, fut mis en service. Début mai 1927, un Argosy inaugurait le service avec repas à bord 'Silver Wing' sur Londres-Paris, cet avion fut aussi employé sur d'autres itinéraires européens, vers Bâle, Bruxelles ou Cologne.
En décembre, le premier des avions de ligne de Havilland Hercules commandés par Imperial Airways pour les lignes d'outre-mer, quitta l'Angleterre pour l'Orient. En janvier 1927, ce fut le début du service entre Le Caire et Bassora dans le Golfe Persique. Pour résoudre le problème de la navigation dans le désert entre la Palestine et Bagdad, un sillon de plusieurs centaines de kilomètres de long fut tracé dans le sable.


Plusieurs liaisons furent ajoutées aux extrémités de l'itinéraire et fin mars 1929, le Short S.8 Calcutta, premier hydravion pour Imperial Airways construit en 1928 et conçu pour opérer sur le secteur Méditerranée des lignes longues distances vers l'Inde, l'Australie et l'Afrique du Sud fut mis en service sur la route vers Karachi. Plus tard la même année, cet itinéraire fut prolongé vers Jodhpur et Delhi. En juin 1930, un service intérieur entre Londres, Birmingham, Manchester et Liverpool était parcouru trois fois par semaine, en avril 1930, la reconnaissance de l'itinéraire Le Caire-Le Cap était terminée, en février 1931 la première partie de cet itinéraire était ouverte avec un service hebdomadaire entre Londres et M'wanza au Tanganyika. Des hydravions Calcutta étaient employés sur la section méditerranéenne et le long du Nil. En avril 1931, eut lieu le premier vol postal expérimental Londres-Australie. Affiche d'Imperial Airways

L'arrivée des quadrimoteurs :
En 1931, deux nouveaux avions quadrimoteurs firent leur apparition. Fin avril, ce fut l'arrivée du premier des trois hydravions S.17 Kent classe 'Scipio', qui assurera un service en Méditerranée, tandis qu'en juin, le premier Handley Page H.P.42, classe 'Hannibal', effectue pour la première fois le parcours Londres-Paris. Le H.P.42 existait en deux modèles, la version 42W classe 'Heracles' pour les itinéraires européens, 38 sièges, basée à Croydon, et la version 42E, classe 'Hannibal' pour les itinéraires en Egypte, Inde et Afrique Centrale, 24 sièges (pour tenir compte du carburant et des bagages supplémentaires), basée au Caire. Ces avions de ligne décorés intérieurement dans le style pullman apportaient un nouveau niveau de service (repas chauds servis à bord), de confort et de sûreté aux passagers (plus de deux millions de kilomètres parcourus sans accident). En janvier 1932, le service de courrier Angleterre-Afrique Centrale était prolongé jusqu'au Cap, en avril, le service était ouvert aux passagers.

En 1933 l'Armstrong Whitworth A.W.15 Atalanta était présenté. C'était le premier monoplan commandé par Imperial Airways, il apportait une notable augmentation de performances avec sa vitesse de croisière de 200 km/h. Décoré avec luxe, conçu et produit pour les tropiques, sa cabine était suffisamment grande pour que les passagers puissent se déplacer et discuter. Ce type fut employé à partir de l'Afrique Centrale vers Le Cap et en direction de l'est à partir de Karachi, le service fut étendu vers Calcutta début juillet, vers Rangoon en septembre et vers Singapour en décembre. En 1933, les appareils d'Imperial Airways accomplirent plus de seize millions de kilomètres.


L'Australie :
En janvier 1934, fut créé Qantas Empire Airways qui combinait les intérêts d'Imperial Airways et Qantas et qui avait pour objet la liaison vers l'Australie. Début décembre, la ligne postale Londres-Singapour était étendue vers Brisbane par Qantas Empire Airways, la ligne passagers fut ouverte à partir d'avril 1935. La section Singapour-Brisbane fut assurée par un nouvel appareil quadrimoteur, le de Havilland D.H.86 réceptionné en mai 1934. Ce type d'avion, classe 'Diana' fut aussi utilisé sur les lignes européennes (avril 1935 Londres-Budapest). En février 1936, ces avions furent mis en service sur la partie Khartoum-Kano du service postal hebdomadaire entre Londres et Kano au Nigéria, ce service fut ensuite ouvert aux passagers et prolongé jusqu'à Lagos en octobre, puis Accra en octobre 1937. Cet itinéraire sera la principale voie d'approvisionnement du Moyen-Orient pendant la guerre. En mars 1935, était ouverte la première liaison hebdomadaire Londres-Hong Kong via Penang en Malaisie.


Les hydravions classe 'C' :
L'hydravion Short S.23, classe 'C' a été décrit comme le plus célèbre et le plus réussi des transports civils d'avant-guerre. Cet appareil qui emportait 24 passagers de jour ou 16 en couchettes de nuit disposait d'une plate-forme de promenade. Le premier vol d'un appareil de ce type fut effectué par le S.23 Canopus en octobre 1936 sur la ligne de Méditerranée. Imperial Airways passa commande de 28 exemplaires sans attendre la fin des essais, au total 42 hydravions furent achetés. Les S.23 avaient été conçus à l'origine pour le transport de courrier entre les différents pays de l'Empire britannique, ils serviront aussi au transport de passagers à partir de janvier 1937, avec une base à Southampton et des lignes vers la Méditerranée en remplacement du transport par chemin de fer. Les avions terrestres furent remplacés progressivement par ces hydravions sur le parcours Angleterre-Afrique du Sud en mai-juin 1937 avec l'emploi des bases des Calcutta sur le Nil. Début juin, un service commun Imperial Airways/Pan American Airways, assuré par le Cavalier fut aussi ouvert entre les Bermudes et New York.


Le programme de Poste Aérienne :
Le programme de Poste Aérienne débuta fin juin 1927 avec l'envol de l'hydravion Centurion depuis Southampton en direction de l'Afrique de l'Est. Cette même année, le Caledonia et le Cavalier firent des vols de reconnaissance sur l'Atlantique Nord, fin septembre le Cambria fit le vol le plus rapide à travers l'océan entre Botwood (Terre-Neuve) et Foynes (Irlande). 1937 fut une grande année pour les transports aériens britanniques qui possédaient alors la plus importante flotte mondiale d'hydravions commerciaux. Cette année fut celle de l'ouverture de la plus longue liaison aérienne au monde avec le trajet de 24.000 km entre l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande et du remplacement des avions terrestres par des hydravions plus rapides. En 1937, 70.000 passagers furent transportés et plus de 9 millions de km parcourus. En 1938, le programme postal fut étendu en volume (plus de cent tonnes de courrier vers les Indes et vers l'Afrique au premier trimestre) et en distance avec l'ouverture, en juillet des liaisons vers l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Tasmanie, la Papouasie et les îles Fidji et Samoa.


Le symbole Speedbird :
Les avions classe 'Frobisher' furent les premiers à porter le symbole Speedbird. Symbole Speedbird

En 1938, l'Armstrong Whitworth Ensign et le de Havilland 91 Albatross furent mis en service. L'A.W.27 Ensign existait en deux versions, une version européenne d'une capacité de 36-40 passagers et une version longue distance avec 27 passagers de jour ou 20 en couchettes. Ces monoplans quadrimoteurs entièrement métalliques furent employés sur les itinéraires européens à partir d'octobre 1938. Ils assurèrent la liaison avec la France en 1939-1940, puis furent employés par BOAC pendant la Deuxième Guerre mondiale. L'Albatross, classe Frobisher (nom du premier avion de ce type), avait été conçu pour les itinéraires européens. Le D.H.91 qui pouvait atteindre une vitesse de croisière de 320 km/h à battu un certain nombre de records entre capitales européennes, comme par exemple, une liaison de 320 km entre Londres et Bruxelles effectuée en 48 minutes par le Falcon.

L'Atlantique Nord :
Le service aérien sur L'Atlantique Nord, vers le Canada et les Etats-Unis semblait impossible à réaliser. Deux solutions furent envisagées par Imperial Airways pour résoudre le problème de la distance, l'envol d'un avion depuis un appareil porteur et le ravitaillement en vol.

La première solution fut expérimentée avec l'avion Short Mayo Composite, formé de l'hydravion porteur Maia dérivé d'un S.23 classe 'C' et du petit hydravion Mercury monté au-dessus. Le Maia permettait au Mercury de décoller à pleine charge et revenait vers son lieu de départ, tandis que l'autre appareil continuait vers sa destination. En juillet 1938, le trajet entre Foynes, Irlande et Montréal fut accompli en 20h 30min, le voyage fut poursuivi ensuite jusqu'à New York avec des journalistes et des photographes à bord. Ce fut le premier vol aéronautique commercial à travers l'Atlantique Nord et le plus rapide voyage dans le sens est-ouest entre les îles britanniques et Montréal. Le Mercury fit un voyage Southampton-Alexandrie en décembre 1938, suivit un vol Dundee (Ecosse) en direction du Cap. Cette liaison de 9730 km fut effectuée à une vitesse moyenne de 230 km/h.


La seconde solution fut le ravitaillement en vol. Début août 1939, l'hydravion S.30 Caribou, vola de Southampton à New York en passant par Foynes, Botwood et Montréal. C'était le premier d'une série de vols accomplis en parallèle avec le Cabot, les hydravions étant ravitaillés en vol par des Handley Page Harrow. La Deuxième Guerre mondiale interrompra ces essais, le Cabot arrivera cependant à New York le matin de la déclaration de la guerre.

Les hydravions classe 'G' :
L'été 1939, ce fut le lancement du Short S.26 classe 'G', dernier avion conçu pour Imperial Airways. C'était un hydravion plus grand, plus lourd et plus puissant développé à partir du S.23 classe 'C'. La guerre ayant commencé avant leur mise en service commerciale, ces appareils furent équipés de tourelles et employés par l'armée pour des missions de reconnaissance. Le Golden Fleece fut détruit en août 1941, les deux exemplaires restants furent utilisés à partir de juillet 1942 sur les lignes Royaume-Uni-Afrique de l'Ouest. Après la perte du Golden Horn au Portugal en janvier 1943, le Golden Hind survivant assurera un service hebdomadaire sur la ligne Royaume-Uni-Le Caire pour la BOAC en 1946-1947. Il sera détruit lors d'une tempête en 1954.


Imperial Airways sera intégré à la nouvelle compagnie BOAC (British Overseas Airways Corporation), fondée officiellement en août 1939, qui comprendra aussi British Airways. BOAC et sa filiale européenne BEA seront de nouveau fusionnés en avril 1974 sous le nom British Airways.


Qantas : Queensland and Northern Territory Aerial Services, compagnie australienne fondée en 1920.
RAS : Railway Air Services, compagnie anglaise fondée en 1934 et détenue par Imperial Airways et quatre grandes sociétés ferroviaires.
British Airways : groupe né le 1er octobre 1935, issu de la fusion de Spartan Airlines, de United Airways, de Hillman's Airways et de British Continental Airways.
BOAC : British Overseas Airways Corporation, compagnie issue d'Imperial Airways et de British Airways, fondée officiellement en août 1939, entité légale en novembre 1939 et opérationnelle en avril 1940.
BEA : British European Airways, filiale de BOAC pour les routes européennes, fondée début janvier 1946 (société devenue indépendante en août 1946).
BSAA : British South American Airways Corporation, compagnie absorbée par BOAC en juillet 1949.


Avions d'Imperial Airways (1923-1954) Cartes des lignes d'Imperial Airways (1923-1939) Routes d'Imperial Airways en 1933


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part