Junkers-Ju 90

Junkers W 34 (W 33)

Kai-Kai-12 primorets

Vue d'un Junkers W 34 (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue et plans de l'hydravion Junkers W 34hi, immatriculation LN-DAB Ternen, de la compagnie norvégienne DNL, Det Norske Luftruter (construction suédoise, 1931).

Les W 33 et W 34 (W pour Werkflugzeug ou avions d'usage général) étaient respectivement, des modèles améliorés à moteur en ligne et moteur radial du transport de passagers Junkers F 13 utilisé dans de nombreuses applications. Leur usage fut souvent militaire et les deux types furent largement produits, avec près de deux cents W 33 construits sur la période 1927-1934 et près de 1790 W 34 ou son équivalent militaire K 43 fabriqués.

Le prototype W 33 (D-921) qui vola pour la première fois en 1926 était un F 13 converti, doté d'un moteur Junkers L 5 de 310 CV qui deviendra le standard des avions de production. Cet appareil qui pouvait emporter six passagers, 1.000 kg de fret ou une charge mixte passagers/fret fut employé par la Luftwaffe dans des missions de liaison ou de patrouille aérienne et fut utilisé par de nombreuses compagnies civiles : AB Aerotransport (deux exemplaires), Deruluft (un exemplaire), Deutsche Luft Hansa (15 ex.), Junkers Luftverkehr Persien (quatre ou cinq ex.), LOT (deux exemplaires convertis depuis des F 13), Pacific Aerial Transport (un ex.) et SCADTA (un ex.).

Début 1927, deux W 33 terrestres, D-1167 Bremen et D-1197 Europa furent préparés pour une tentative de traversée de l'Atlantique Nord d'est en ouest. Ils étaient munis de moteurs L 5G plus puissants et la capacité en carburant était portée à 3.000 litres avec l'ajout de quatre réservoirs supplémentaires. Les deux appareils décollèrent de Dessau en août 1927, mais ils échouèrent dans leur tentative à cause du mauvais temps. Cependant le Bremen piloté par Kohl et von Hühnefeld effectua un trajet de 37 heures entre Baldonnel près de Dublin et Greenly Island à Terre-Neuve en avril 1928.

Bien qu'il fut utilisé par de nombreuses compagnies, l'exploitation commerciale ne concerna qu'une part relativement faible du grand nombre de W 34/K 43 construits. Les opérateurs inclurent AB Aerotransport (deux exemplaires), Canadian Airways (cinq ex.), Canadian Pacific Air Lines (trois ex.), China (un ex.), Deutsche Lufthansa (dix exemplaires ou plus), DNL (un ex.), Guinea Airways (quatre ou cinq ex.), Lloyd Aero Boliviano (deux exemplaires ou plus), Pacidic Western Airlines (quatre ex.), SCADTA (un ex.), SETA (un ex.), Sindicato Condor (cinq ex.), Transadriatica (un ex.), Union Airways/South African Airways (un ex.) et Western Canada Airways (un ex.).

Le prototype (probablement D-922) propulsé par un radial Gnome-Rhône Jupiter VI de 420 CV avait volé pour la première fois en 1926. La production fut démarrée l'année suivante, les moteurs furent des Siemens Sh 20 de 540 CV, des BMW Hornet C de 600 CV, des Armstrong Siddeley Panther ou encore des Bristol Mercury VI.


Plans d'un Junkers W 34 (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson)

- En complément, vue d'un Junkers W 33 (moteur en ligne Junkers L 5, immatriculation D-921) monté sur flotteurs, et vue d'un Junkers W 34 (immatriculation D-1977) doté d'un train classique à roues. Ce dernier appareil était employé comme avion d'usage général par la compagnie Siemens AG.

Source partielle : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson.
W 34                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 600 CV                       BMW Hornet C                                      
Envergure/Span 18,48 m    Longueur/Length 11,13 m    Hauteur/Height            Poids total/Weight 3.200 kg       
Vitesse/Speed 215 km/h à 1000 m    Plafond/Ceiling 6.200 m    Autonomie/Range           


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils