Nakajima-Ki-43  hayabusa

Nakajima Ki-44 Shoki

Nakajima-Ki-49  donryu

Vue d'un Ki-44 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Ki-44-I, code Allié 'Tojo'. 8ième prototype, Squadron No. 47, 3ième Flight, armée impériale japonaise, Indochine Française, janvier 1942.

Le Ki-44, un contemporain du Nakajima Ki-43, fut conçu en réponse à une spécification de 1938, émise par l'armée impériale japonaise, pour un intercepteur de faible rayon d'action, capable de défendre des cibles situées sur le territoire japonais. Le premier des dix prototypes effectua son premier vol en août 1940, et quelques appareils de ce lot furent placés en service opérationnel (en septembre 1941), de manière temporaire, durant la première partie de la guerre du Pacifique (1941-1945). L'appareil doté de quatre mitrailleuses (deux Type 89 de calibre 7,7 mm dans le capot, et deux Ho-103 de calibre 12,7 mm dans les ailes), se révéla être un très manoeuvrant chasseur doté d'une bonne vitesse de montée, mais sa vitesse élevée au décollage et à l'atterrissage et son énorme moteur, furent à l'origine d'une résistance initiale à la mise en service, de la part des pilotes de l'armée japonaise. Une fois les différentes exigences de pilotage surmontées, le Ki-44 fut plus facilement accepté comme efficace chasseur, ce qu'il était.

La production fut commencée avec quarante Ki-44-Ia Model 1A, dont la livraison fut effectuée à partir de l'été de l'année 1942. Le Model 1A était doté d'un moteur radial Nakajima Ha-41 de 1.250 ch, mais les cinq versions majeures de production suivantes furent toutes équipées d'un propulseur Nakajima Ha-109 de 1.450 ch. Le Ki-44-Ib et le KI-44-Ie (Models 1B et 1C), qui furent mis en service en 1943, étaient dotés de quatre canons de calibre 12,7 mm, et un armement identique fut monté sur le Ki-44-IIb Model 2B. Le Ki-44-IIc Model 2C fut équipé d'une paire de canons de 40 mm en remplacement des armes dans les ailes, tandis que le plus léger Ki-44-III Model 3 fut armé, en retour, d'armes de calibre 20 mm. Cette dernière variante avait des ailes et une dérive agrandies, et était équipée d'un moteur Nakajima Ha-145, 18 cylindres en double étoile, de 2.000 ch entraînant une hélice quadripale.

Comparativement, peu de Model 3 furent fabriqués, mais le Model 2C Skoki, fut particulièrement performant contre des formations de bombardiers américains B-24, volant à haute altitude. Le chasseur qui reçut le code Allié 'Tojo', opéra principalement au-dessus du territoire national, mais un petit nombre fut employé en Birmanie, et en Nouvelle-Guinée, durant les dernières années de la guerre. En incluant toutes les versions, la fabrication de cet appareil atteignit environ 1.230 exemplaires. A la fin du conflit, les variantes du Ki-44 furent remplacées par le Nakajima Ki-84 Hayate, qui fut considéré comme nettement supérieur, sauf sur les plans de la maintenance et de la fiabilité.


Plans d'un Ki-44 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

Ki-44-I             
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 1200 ch                      Nakajima Ha-41                                    
Envergure/Span 9,45 m     Longueur/Length 8,75 m     Hauteur/Height 3,25 m     Poids total/Weight 2.500 kg       
Vitesse/Speed 580 km/h à 3700 m    Plafond/Ceiling 10.820 m   Autonomie/Range 930 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens