Mitsubishi-Ki-21

Mitsubishi Ki-46

Mitsubishi-Ki-67 hiryu

Vue d'un Ki-46-III (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Ki-46-III, Model 3, code Allié 'Dinah'. Squadron No. 2, 81ième Group, armée impériale japonaise, Birmanie, 1944 (aucun armement).

Le Ki-46 fut l'un des meilleurs appareils japonais employé pendant la Deuxième Guerre mondiale, en terme d'aérodynamisme et de performances. Il avait été conçu par Tomio Kubo en réponse à une spécification, émise par l'armée impériale japonaise en décembre 1937, et destinée au remplacement du Mitsubishi Ki-15. Les caractéristiques demandées étaient assez rigoureuses, puisqu'elles concernaient un bimoteur de reconnaissance capable de voler rapidement à haute altitude, sur une longue distance, et pouvant aller plus vite d'environ 50 mph (80 km/h), par rapport aux derniers chasseurs monomoteurs occidentaux. Ces contraintes purent être respectées, par une excellente finesse de la cellule, et un ingénieux gain de poids, et le premier prototype, équipé de moteurs radiaux Mitsubishi Ha-26-I de 875 ch, effectua son premier vol en novembre 1939. L'avion fut immédiatement mis en production sous la désignation Ki-46-I, ou pour l'armée, Type 100 Model 1 monoplan Command Reconnaissance. Les environ 35 premiers exemplaires furent dotées du même moteur, et furent équipées d'une simple mitrailleuse défensive orientable Type 89, de calibre 7,7 mm, montée en partie arrière de la cabine.

Ces avions furent utilisés en majorité pour des essais, et pour l'entraînement des équipages, et la principale version de production fut le Ki-46-II Model 2, qui effectua son vol inaugural en mars 1941. Ce modèle, capable de meilleures performances grâce à ses moteurs Ha-102 de 1.080 ch, fut fabriqué en environ 1.090 exemplaires. Les premières livraisons de cet avion furent effectuées à partir de juillet 1941, initialement dans les unités de l'armée impériale japonaise basées en Mandchourie, et en Chine. Le Ki-46 qui reçut le code Allié 'Dinah', fut ensuite rencontré sur pratiquement tous les théâtres de guerre du Pacifique. Quelques Ki-46-II furent aussi employés par la marine impériale japonaise, et d'autres furent convertis en 1943, en avions d'entrainement à la radio et à la navigation, Ki-46-II-Kai, un second cockpit surélevé étant monté derrière la cabine du pilote.

En décembre 1942, deux prototypes du Ki-46-III effectuèrent leurs premiers vols, et à la suite, cette variante Model 3, fut construite en environ 610 exemplaires. Le Ki-46-III, était doté, en partie avant, d'une nouvelle verrière plus lisse, qui remplaçait l'ancien traditionnel pare-brise en escalier de la cabine frontale. Les autres modifications furent la suppression de l'arme dorsale défensive, et le montage de réservoirs de carburant additionnels. En 1945, quatre prototypes d'une variante globalement identique, désignée Ka-46-IVa, furent construits. Ces avions étaient équipés de moteurs à compresseur Ha-112-IIru de 1.500 ch, mais ce modèle ne fut pas mis en production. Le Ki-46 fut finalement fabriqué en environ 1.740 exemplaires par Mitsubiski, à Nagoya, préfecture d'Aichi, puis, plus tard, à Toyama, préfecture de Toyama.

Cependant, en 1944, un nombre substantiel de Model 3 commencèrent à être convertis en chasseur Ki-46-III-Kai, par l'institut de recherche aéronautique de l'armée, à Tachikawa, préfecture de Tokyo. Ce modèle destiné à la défense du territoire national et à l'interception de nuit, fut doté d'un nez étagé d'une forme globalement identique à celle de l'avion d'origine, qui contenait deux canons Ho-5 de calibre 20 mm. Un canon Ho-203 de calibre 37 mm était également monté de manière fixe, entre la cabine de l'équipage frontale et celle arrière, avec une orientation vers le haut et vers l'avant. Ce type de montage nommé Schräge Musik, avait été employé sur certains chasseurs allemands, pour la première fois en mai 1943, et il permettait d'attaquer par le bas des bombardiers non défendus de ce côté.

Le Ki-46-IIIb, qui fut construit en petit nombre, était destiné à l'attaque au sol. Il était similaire au modèle antérieur, mais n'était pas équipé du canon dorsal. Aussi, des projets concernant des variantes de chasse, furent le Ki-46-IIIc (deux canons Ho-5) et le Ki-46-IVb (deux canons Ho-5 montés dans la nez).


Plans d'un Ki-46-III (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

Ki-46-III           
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1500 ch                     Mitsubishi Ha-112-II                              
Envergure/Span 14,70 m    Longueur/Length 11,00 m    Hauteur/Height 3,88 m     Poids total/Weight 6.500 kg       
Vitesse/Speed 630 km/h à 6000 m    Plafond/Ceiling 10.500 m   Autonomie/Range 4.000 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens