Nakajima-Ki-44  shoki

Nakajima Ki-49 Donryu

Nakajima-Ki-84  hayate

Vue d'un Ki-49-IIa Donryu (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Ki-49-IIa Model 2A, Donryu, code Allié 'Helen'. Squadron No. 3, 95ième Group, armée impériale japonaise, 1944-1945.

Le vol inaugural du premier prototype du Ki-49 fut effectué en août 1939, l'appareil répondant à une spécification de l'armée impériale japonaise datant de la fin de l'année précédente. Cette machine fut suivie d'un deuxième prototype doté des mêmes moteurs, des radiaux Nakajima Ha-5B de 950 ch. Le Ki-49 était un développement destiné à remplacer le bombardier bimoteur Mitsubishi Ki-21, avec l'objectif de dépasser la faible vitesse et le médiocre armement défensif de l'appareil antérieur. Cependant les prototypes se montrèrent seulement plus rapides d'environ 20 mph (30 km/h) que le Ki-21, le plafond opérationnel restait faible, et l'armement ne comprenait qu'un canon de 20 mm et deux mitrailleuses de calibre 7,92 mm.

Des améliorations furent apportées sur les prototypes suivants, et le Ki-49-I Model 1 fut mis en production à la fin du printemps de l'année 1940, avec comme moteurs, des Nakajima Ha-41 de 1.250 ch. Le Ki-49-I fut construit en environ 130 exemplaires, à Ota (préfecture de Gunma, région de Kantō), et il fut nommé Donryu par le fabricant, ce nom ayant son origine dans le sanctuaire shinto (lieu de culte du shintoïsme), situé près des installations du constructeur (une traduction familière de Donryu pourrait être dragon de tempête, l'avion pouvant personnifier le pouvoir de détruire l'ennemi diabolique). Dans le système de codage Allié, le bombardier reçut le code 'Helen'.

La variante suivante de production fut le Ki-49-IIa, qui fut équipé de trois mitrailleuses supplémentaires de calibre 7,92 mm. Le modèle Ki-49-IIb, fut doté de cinq mitrailleuses Ho-103 de calibre 12,7 mm, à la place des armes d'un calibre inférieur. La production du Ki-49-II fut d'environ 650 exemplaires assemblés par Nakajima, 50 exemplaires construits par Tachikawa, et un petit nombre de machines fabriquées par Mansyū (Manshūkoku Hikōki, Harbin, Mandchourie). La compagnie mère construisit également une petite dizaine de Ki-49-III, cet avion étant équipé de moteurs Ha-117 de 2.500 ch, mais ce modèle ne fut pas développé, et la production du Donryu fut arrêtée en décembre 1944.

La première sortie opérationnelle du Ki-49-I fut effectuée en février 1942, quand une force attaqua Port Darwin, en Australie, en partant de la Nouvelle-Guinée. Le Ki-49-II, qui fut mis en service le mois de septembre suivant, fut rencontré sur les théâtres d'opérations, en Chine, Birmanie, Inde, et également dans les Indes Orientales Néerlandaises, à Formose, et aux Philippines. Après la bataille aéronavale de Leyte Island (Philippines, octobre 1944), durant laquelle de nombreux avions de ce type furent perdus, le Ki-49 fut largement utilisé comme bombe volante, bien que certains aient été employés pour des missions de surveillance côtière, et pour la détection de mines. Un Ki-49 fut employé pour emmener à Okinawa, l'envoyé de l'empereur du Japon Hirohito, afin de signer l'accord de reddition, les 19-20 août 1945, et ce vol fut le dernier effectué par un appareil de l'armée impériale japonaise du temps de la guerre.

Le bombardier Ki-49 était prévu pour opérer sans escorte, et l'accent avait été tellement mis sur la puissance des moteurs et l'armement défensif, que le bombardier souffrait inévitablement d'une autonomie non adaptée, et d'une charge de bombes emportée faible. Trois prototypes d'un chasseur désigné Ki-58, dérivé d'un Ki-49-IIa, furent construits. Cette machine était dotée de cinq canons de calibre 20 mm, et trois mitrailleuses de calibre 12,7 mm. Egalement, deux Ki-49-III furent convertis comme leaders de formation (avion éclaireur spécialisé), sous la désignation Ki-80. L'armement défensif d'un Ki-49-IIa Model 2A comprenait un canon de calibre 20 mm en tourelle dorsale, cinq mitrailleuses de calibre 7,92 mm (une de nez, une de queue, une ventrale, et deux latérales), et la charge de bombes, en soute interne, atteignait environ 2.200 livres (1.000 kg).


Plans d'un Ki-49-IIa Donryu (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

Ki-49-IIa           
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1450 ch                     Nakajima Ha-109-II                                
Envergure/Span 20,30 m    Longueur/Length 16,20 m    Hauteur/Height 4,25 m     Poids total/Weight 10.680 kg      
Vitesse/Speed 490 km/h à 5000 m    Plafond/Ceiling 8.160 m    Autonomie/Range 2.400 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens