Liore et olivier-242

Lioré et Olivier 246

Liore et olivier-257bis

Vue d'un hydravion Lioré et Olivier H-246 (photo : Gallica, l'Aéronautique, Paris, juin 1939) Vue de l'amerrissage d'un hydravion civil Lioré et Olivier H-246 (F-AOUJ) de la compagnie Air France, sur l'étang de Berre. Prototype de la série, caractéristiques annoncées avec le document, deux Hispano-Suiza 12 Xgrs de 720 ch et deux 12 Xhrs de même puissance (sens de rotation inverse). Hélices tripales Hamilton Standard à deux valeurs de pas, dotées d'un frein.

Le Lioré et Olivier H-246 était un hydravion quadrimoteur à aile parasol, de type coque avec des stabilisateurs montés sous les ailes. Ce modèle avait été conçu pour répondre à une spécification de 1935, pour un hydravion commercial de transport de passagers sur les routes de Méditerranée exploitées par la compagnie Air France. La construction de cet appareil était mixte, il était doté de quatre moteurs en V à refroidissement liquide Hispano-Suiza montés dans des nacelles profilées en avant du bord d'attaque des plans, et entraînant des hélices tripales. La coque qui ressemblait à celles de machines antérieures, H-242 et H-47, était en Duralumin. Le tirant d'eau était de deux mètres, l'équipage comprenait quatre personnes dont un steward, le poids total était d'environ seize tonnes, dont 2.800 kg de charge utile. L'hydravion pouvait emporter jusqu'à 26 passagers, et pouvait parcourir 1.000 km à une vitesse de croisière de 280 km/h.

Le premier vol du prototype (de construction S.N.C.A.S.E., Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Sud-Est, suite à la nationalisation de août 1936), fut effectué depuis l'étang de Berre, fin septembre 1937. Par la suite, la compagnie Air France passa commande, en janvier 1938, de six exemplaires de la version de production à coque renforcée, LeO H-246/1, et le vol inaugural de cet hydravion fut effectué en février 1939. Malgré les plans de réquisition de la marine nationale, l'appareil fut mis en service par Air France, en octobre 1939, sur la ligne Marseille-Alger. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, un certain nombre de LeO H-246 furent employés en un usage militaire, mais la compagnie nationale put maintenir l'exploitation avec cet avion, jusqu'en 1942. A la Libération, il en restait deux en état de vol, qui furent maintenus sur la route Marseille-Alger pendant une courte période..

Le troisième exemplaire de production, destiné à la marine française, fut achevé en juin 1940. La partie avant avait été modifiée, avec l'adoption de panneaux vitrés pour un bombardier/navigateur, des supports pour des bombes avaient été ajoutés sous les ailes, entre les nacelles des moteurs, et l'armement défensif comprenait quatre mitrailleuses Darne de calibre 7,5 mm. Cet hydravion dont la charge de bombes allait jusqu'à 600 kg, fut mis en service dans l'Escadrille 9E (étang de Berre), fin août 1940. Cet unique appareil de la série employé militairement, fut finalement détruit lors d'une attaque alliée, à Lyon, au printemps 1944.

Pendant l'occupation de la zone libre (à partir de début novembre 1942, et à la suite au débarquement des Alliés en Afrique du Nord), trois LeO H-246 de la compagnie Air France ((F-AREI, F-AREM et F-AREN), furent réquisitionnés par les Allemands. Ces avions pouvant transporter jusqu'à 21 soldats ou 14 brancards, destinés à assurer des missions de transport (en incluant une opération vers la Finlande), et également d'autres tâches, furent dotées de cinq mitrailleuses défensives MG 15 de calibre 7,9 mm.

Trois exemplaires sur les sept construits, avaient été saisis par les Allemands pendant la Deuxième Guerre mondiale, et à la Libération, il restait deux H-246 en état de vol (F-AREJ et F-AREL), qui furent maintenus sur la route Marseille-Alger pendant une courte période.


Liste des hydravions H-246 :
Numéro de série (cn) Type Immatriculation Nom Remarques
  246 F-AOUJ   Premier prototype, mis au niveau du modèle de production, puis exploité par Air France sur la ligne Marseille-Alger. Retiré du service en 1941.
1 (cn 402) 246/1 F-AREI Sénégal Compagnie Air France. Réquisitionné par les Allemands, code attribué 24+62.
2 (cn 403) 246/1 F-AREJ Mauritanie Compagnie Air France.
3 (cn 404) 246/1 F-AREK   Troisième exemplaire destiné à la compagnie Air France, mais réquisitionné par la marine nationale, et employé pour un usage militaire.
4 (cn 405) 246/1 F-AREL Oranie Compagnie Air France.
5 (cn 406) 246/1 F-AREM Algérie Compagnie Air France. Réquisitionné par les Allemands, code attribué AE+HC.
6 (cn 407) 246/1 F-AREN Tunisie Compagnie Air France. Réquisitionné par les Allemands, code attribué A3+KC.

- En complément, vue d'un hydravion Lioré et Olivier H-246 de la compagnie Air France monté sur son berceau de mise à l'eau (document Gallica, l'Air, septembre 1942).

Source partielle : site web Wikipedia.

LeO 246/1           
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 720 ch                      Hispano-Suiza 12 (2 Xirs et 2 12 Xjrs)            
Envergure/Span 31,72 m    Longueur/Length 21,17 m    Hauteur/Height 7,15 m     Poids total/Weight 15.000 kg      
Vitesse/Speed 330 km/h             Plafond/Ceiling 7.000 m    Autonomie/Range 2.000 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils