Lebed-12

Leduc 0.10

Leduc-0.21/0.22

Vue du Leduc 0.10 porté par le SE-161 Languedoc (photo : Jane's pocket book 12 Research and experimental aircraft - Michael J.H. Taylor) Vue de l'appareil expérimental Leduc 0.10 doté d'un moteur de type statoréacteur. Installation sur le dos de son avion porteur Languedoc, immatriculation F-BCUT (1949).

René Leduc (1898-1968), avait été concentré pendant plusieurs années sur le développement de la propulsion par statoréacteur, ou encore type athodyd (aero thermodynamic duct). Dès 1935, il avait produit une petite unité qui développait une poussée de 8,8 lbf (4 kgp), à la vitesse d'environ 985 pieds/sec (300 m/sec). Il travailla plus tard sur la construction du modèle 0.10, qui fut d'abord lancé, en octobre 1947, comme un planeur, depuis le dos d'un avion porteur Sud-Est SE-161 Languedoc. Parce que le moteur de type statoréacteur ne pouvait fonctionner tant que le flux d'air entrant dans le tube n'avait pas atteint une vitesse suffisante, la version motorisée Leduc 0.10 fut aussi lancée depuis le dos d'un quadrimoteur porteur SE-161, et le premier vol avec propulseur fut effectué, aux mains du pilote Jean Gonord, en avril 1949, au-dessus de Toulouse. L'appareil fut lâché aux environs de 200 mph (320 km/h), une vitesse suffisante pour que le moteur puisse être démarré. Le vol dura un peu plus de dix minutes, et le 0.10 atteignit environ 420 mph (680 km/h), à la moitié de la puissance maximale.

Durant un essai ultérieur, l'appareil vola à environ 500 mph (805 km/h), toujours avec la moitié de la puissance, à une altitude de 36.100 pieds (11.000 km). Deux autres exemplaires furent construits, le premier était identique au 0.10 d'origine, et le deuxième, référencé 0.16, fut doté initialement, de deux réacteurs Turbomeca Marboré I montés aux extrémités des ailes. Cette dernière machine effectua son vol inaugural début février 1951, mais les réacteurs (pas assez puissants pour être efficaces) furent rapidement retirés et remplacés par des coffres inertes profilés. Les deux premiers prototypes furent victimes d'accidents en vol et détruits, le 010-02 piloté par Jean Sarrail, fut perdu en novembre 1951, à la suite d'un brusque arrêt de la tuyère (dû à une rupture d'arbre de la turbine d'alimentation en carburant), et le 010-01, piloté par Yvan Littolff, heurta en juillet 1952 son avion porteur lors de la séparation, et se mit en vrille. Le modèle 0.10, doté d'une vitesse ascensionnelle très élevée, fut suivi du plus grand Leduc 0.21.

Le Leduc 0.10 avait une structure de fuselage de forme tubulaire, avec une double peau. La partie intérieure contenait le poste de pilotage, et la partie extérieure formait le conduit annulaire d'alimentation du statoréacteur. Les pompes d'injection à haut débit et le générateur entraînés par une turbine auxiliaire, étaient placés en arrière du cockpit du pilote, à l'arrière duquel était situés cinq conduits cylindriques d'une taille croissante. Le bord d'attaque de chaque conduit portait à sa périphérie de forme circulaire, les injecteurs de carburant (500 au total). La vision du pilote vers l'avant était assurée par un cône en Perspex (Plexiglas). La vision latérale était possible grâce à de petits hublots ronds situés sur les côtés, en partie extérieure de la cellule. La partie avant du fuselage pouvait être détachée en cas de problème, et un parachute permettait de récupérer la capsule contenant cet élément. La construction de l'appareil était entièrement métallique, les fines ailes médianes et les surfaces de queue étaient de forme conique.


- En complément, vue de la partie avant du Leduc O.10, avec le poste de pilotage, et vue générale de l'appareil installé sur le berceau monté sur le dos de l'appareil porteur. L'avion, modèle 0.16, avec les coffres aux extrémités des ailes, porte les noms de René Lorin (1877-1933), l'inventeur qui avait publié entre 1908 et 1913, des articles décrivant le principe du statoréacteur, et de Jean Villey (1885-1948) qui avait publié en 1936, une théorie détaillée de ce type de moteur. Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, avril 2019.

Source partielle : Jane's pocket book 12 Research and experimental aircraft - Michael J.H. Taylor.

LEDUC 0.10          
Moteurs(s)/Engine(s)   1 statoréacteur de 1995 kgp                        Leduc                                             
Envergure/Span 10,52 m    Longueur/Length 10,25 m    Hauteur/Height            Poids total/Weight 3.000 kg       
Vitesse/Speed 925 km/h             Plafond/Ceiling            Autonomie/Range                


SE-161              
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 1150 ch                     Gnome-Rhône 14N                                   
Envergure/Span 29,38 m    Longueur/Length 24,25 m    Hauteur/Height 5,57 m     Poids total/Weight 22.000 kg      
Vitesse/Speed 425 km/h             Plafond/Ceiling 7.200 m    Autonomie/Range 1.000 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions expérimentauxAvions expérimentaux