Wedell-williams-44

Westland Limousine

Westland-Lysander

Vue d'un Westland Limousine III (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue d'un biplan de transport commercial Westland Limousine III. Cet avion fut la vainqueur de la Air Ministry Commercial Aeroplane Competition de 1920, son plus proche rival étant un Sopwith Antelope piloté par Harry George Hawker.

Comme son nom le suggère, le Limousine était un tentative de la société Westland, dont le bureau d'études était mené par Arthur Davenport, pour proposer des machines confortables, en améliorant des chasseurs de la Première Guerre mondiale, souvent rustiques et peu équipés, mais qui furent à la base des premières tentatives de l'après-guerre dans le domaine du transport aérien. Le prototype Limousine I (immatriculation K-126), effectua son premier vol en juillet 1919. Son moteur était un Rolls-Royce Falcon III de 275 CV doté d'un radiateur circulaire, une installation très proche de celle employée sur le Bristol Fighter. L'accès à la cabine d'une capacité de trois passagers, plus le pilote, se faisait par une porte placée côté droit, et son aménagement, assez luxueux, comprenait des fauteuils séparés, bien rembourrés, munis d'accoudoirs et placés côte à côte. Le premier siège logé à l'avant, côté droit, était orienté vers l'arrière de la cabine, alors que les trois autres étaient orientés vers l'avant, et une petite table pliante était installée devant le premier siège, côté gauche. Le pilote occupait le siège gauche le plus en arrière, son poste étant surélevé d'environ 0,75 mètres par rapport aux autres, de manière à ce que ses épaules et sa tête dépassent par une ouverture pratiquée dans la partie supérieure du fuselage. Avec les sièges des passagers enlevés, l'avion pouvait emporter une charge de 540 livres (environ 245 kg) de marchandises.

Le Limousine I, immatriculé ultérieurement G-EAFO, fut le premier appareil civil conçu par Westland, et il effectua de nombreuses démonstrations durant sa première année d'existence. Pendant cette période, il fut l'un des premiers appareils utilisé comme avion d'affaires, quand Robert J. Norton, directeur commercial de la firme Westland, dicta des lettres à sa secrétaire, Miss Stanfield, durant un vol, ces dernières, étant tapées, signées et prêtes à être expédiées lors de l'atterrissage de l'appareil.

En octobre 1919, le prototype du Limousine II, immatriculation G-EAJL, fut présenté. Cette machine, toujours d'une capacité de quatre places, était équipée d'un moteur Falcon III refroidi par un radiateur rectangulaire, et avait été modifiée au niveau de la structure, en incluant des ailes d'une envergure légèrement réduite, et une dérive et une gouverne de direction agrandies. Durant l'été et l'automne de l'année 1920, les deux Limousine furent prêtés pendant quelques mois, à la compagnie Air Post of Banks Ltd., pour assurer un service postal expérimental entre Croydon et Paris. Ensuite, l'appareil immatriculé G-EAFO fut employé par Westland, pour les communications de la compagnie jusqu'en septembre 1925, quand il fut réformé suite à accident à la base de la R.A.F. de Netheravon, Wiltshire.

Quatre autres Limousine II (immatriculations G-EAMV, G-EARE, G-EARF et G-EARG) furent construits en 1920. L'immatriculation G-EARH fut aussi allouée, mais le sixième exemplaire de ce modèle ne semble pas avoir été construit. Parmi les autres appareils, le G-EAMV qui avait volé pour la première fois en avril 1920, avait été conçu initialement pour servir de banc d'essai du moteur radial Cosmos Jupiter III (qui devint plus tard le fameux Bristol Jupiter), mais cette machine reçut par la suite le moteur standard Falcon, comme le G-EARG. Les deux autres Limousine II furent loués à la compagnie Instone Air Line à la fin de l'année 1920. Ces biplans de transport furent dotés de moteurs Hispano-Suiza de 300 CV et avaient leurs réservoirs de carburant montés sous les ailes basses, un facteur de sécurité qui permettaient aux passagers de fumer dans la cabine lors des voyages. La compagnie Instone finit par acheter les deux avions en juin 1922, et les conserva en exploitation jusqu'à environ l'année suivante.

Pendant ce temps, la compagnie Westland avait aussi produit, en 1920, un version élargie d'un capacité de six places, le Limousine III équipé d'un moteur Napier Lion de 450 CV. Le prototype, immatriculé G-EARV, fut présenté en 1920, dans une compétition organisée par le ministère de l'Air (Air Ministry) pour un appareil de transport commercial sûr, confortable et destiné à opérer sur les lignes européennes. Le Limousine III était doté de freins sur les roues du train principal, avait des réservoirs de carburant montés sous le plan inférieur et était doté de petites roues complémentaires sur le train d'atterrissage afin d'éviter un retournement. L'appareil gagna le concours doté d'un prix de 7.500 livres, mais la demande commerciale escomptée ne fut pas réalisée et un seul autre exemplaire (immatriculation G-EAWF) fut fabriqué. Cet avion fut vendu, en avril 1921, au Air Council, qui le loua à Instone, comme machine de réserve, jusqu'en 1923. Il fut réformé à la fin de l'année 1925.

Le Limousine III d'origine fut, dans le même temps, vendu à Frederick Sidney Cotton en janvier 1921. Cotton, d'origine australienne, fut connu, pour avoir développé, en Angleterre, fin 1916, une combinaison aérienne plus efficace contre le froid que les manteaux en cuir utilisés à l'époque. Cet habit d'une pièce, connue sous l'abréviation de Sidcot, fut employée par les armées britannique, française et plus tard américaine. Le Limousine de la compagnie Aerial Survey Company, équipé de skis pendant les mois d'hiver, fut employé à Terre-Neuve, pour du repérage de phoques et de sites de pêche. Plus tard, cette machine participa à la ruée vers l'or, quand un gisement fut décelé à Stag Bay, Labrador. L'avion effectua, jusqu'à la fin de l'année 1923, un nombre considérables de vols, en emportant des passagers, du fret et du courrier vers des communautés éloignées. Il fut ensuite acquis par Laurentide Air Service Ltd., et immatriculé G-CAET. Cependant, lors d'une maintenance effectuée à la base du Lac à la Tortue, il fut découvert qu'une partie de la structure en bois de l'avion était abîmée, et l'appareil fut réformé en 1924. Cotton, impressionné par les capacités des Limousine, acheta également, en 1922, les trois Limousine II équipés de moteurs Falcon, afin de leur faire remplir les mêmes missions que celles effectuées par le modèle III.


Plans d'un Westland Limousine III (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson)

Source partielle : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson.
LIMOUSINE III       
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 450 CV                       Napier Lion IB                                    
Envergure/Span 16,46 m    Longueur/Length 10,21 m    Hauteur/Height 3,81 m     Poids total/Weight 2.650 kg       
Vitesse/Speed 190 km/h             Plafond/Ceiling 3.750 m    Autonomie/Range 840 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils