Lohner-C.i

Lohner Type L

Loire-130

Vue d'un hydravion Lohner L (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plans d'un hydravion biplan de reconnaissance Lohner L (septembre 1916). Appareil (L135, pilote Walter Zelezni) attaché à la base navale autrichienne de Kumbor, utilisé, avec le L132 (pilote Dimitrije Konjovic), pour attaquer le sous-marin français de classe Brumaire, Foucault (Q70), au large des côtes, le 15 septembre 1916. Ce submersible lancé en juin 1912, fut finalement coulé, à cette date, au large de Kotor (bouches de Kotor ou bouches du Cattaro), Monténégro, après le bombardement des avions autrichiens.

Les premiers hydravions construits par la compagnie Jakob Lohner Werke (Lohner-Werke) de Vienne furent les types E d'usage général (E pour Igo Etrich, alors ingénieur chez ce constructeur) et produits en 1913. C'étaient des avions biplaces équipés d'un moteur Hiero (Hieronymus) de 85 CV, et un exemplaire (E18) de cette série avait effectué la première sortie opérationnelle pour un avion autrichien en août 1914. La version suivante fut le type S, version non armée destinée à l'entraînement du type E. Environ 200 exemplaires de ces machines, quelques-unes étant des modèles E reconvertis, furent en service actif entre 1914 et 1918. Ces avions étaient, en général, équipés d'un moteur Hiero de 85 CV, ou parfois, d'un rotatif Oberursel de 80 CV.

Le Lohner L avait globalement la même taille et reprenait la même configuration que celle du type E, mais il était équipé d'un moteur Hiero de 140 CV ou d'un Austro-Daimler de 140 ou 180 CV. Cet élégant et élancé hydravion doté d'un plan d'ailes en flèche de type sesquiplan, avait un cockpit comprenant deux places côte à côte, le poste de droite muni d'une mitrailleuse Schwarzlose montée sur anneau étant occupé par l'observateur. Aussi cet hydravion pouvait emporter jusqu'à 200 kg de bombes ou charges de profondeur.

Le Lohner L fut mis en service dans la seconde moitié de 1915, et sa production effectuée par la maison mère est estimée à environ 160 exemplaires. On peut ajouter peut-être à cette fabrication, environ dix machines identiques de type M construites aux chantiers naval de Pola. Egalement, environ quarante exemplaires, type R, d'un variante de reconnaissance à trois places équipée de matériel photographique à la place des bombes furent assemblés.

Le Lohner L fut l'hydravion le plus largement utilisé par la marine austro-hongroise (Kaiserliche und Königliche Seeflugwesen ou K.u.K. Seeflugwesen), il fut employé exclusivement dans la zone de l'Adriatique pour mener des attaques contre des bateaux alliés ou contre des cibles au sol en Italie. C'est un avion de ce genre (L40), tombé aux mains des Italiens fin mai 1915, qui fut à l'origine de la longue lignée couronnée de succès des hydravions Macchi. C'est aussi aux commandes d'un Lohner L, que le plus fameux pilote de la marine autrichienne, le Lt. Gottfried Banfield obtint son premier succès début juin 1916. L'efficacité globale de ce modèle fut confirmée aussi par le fait que seules, environ trente machines de ce type furent perdues lors de la Première Guerre mondiale, avec uniquement un seul de chaque modèle E, R ou S perdu.

Plans d'un hydravion Lohner L (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)

- En complément, vue d'un hydravion biplan de reconnaissance Lohner L (L47).

Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

LOHNER L            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 160 CV                       Austro-Daimler                                    
Envergure/Span 16,20 m    Longueur/Length 10,26 m    Hauteur/Height 3,85 m     Poids total/Weight 1.700 kg       
Vitesse/Speed 105 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling            Autonomie/Range 4 heures  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918