Turbomeca-snecma-Larzac

Turbomeca Marboré

Viale-3 cylindres

Vue d'un réacteur Turbomeca Marboré VI (photo : JN Passieux - Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget) Vue d'un réacteur compact simple flux Turbomeca Marboré VI. Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, avril 2019.

Le premier vol d'un Fouga CM.170 Magister, équipé de deux réacteurs Turbomeca Marboré II fut effectué en 1952. Ce modèle avait été précédé du Marboré I qui avait servi de prototype, et par la suite, ce moteur, en ses différentes versions, fut fabriqué par Turbomeca à partir des années 1950, jusqu'aux années 1970.

Ce petit réacteur équipé d'un régulateur centrifuge, comprenait les éléments suivants, un compresseur centrifuge un étage avec deux diffuseurs placés après le compresseur (un premier radial, un second axial), une chambre de combustion annulaire à injection rotative de carburant, une turbine axiale à un étage, et un diffuseur de sortie sur lequel était fixé une tuyère d'éjection fixe en tôle soudée (sans réchauffe). Le stator de la turbine (environ 25 aubes creuses) était refroidi par une partie de l'air en provenance du compresseur. Le support d'accessoires, situé dans la partie avant du moteur, était un cylindre permettant le montage du régulateur centrifuge de vitesse, des pompes de graissage et de vidange, et de la pompe à carburant. Un renvoi d'angle à pignons droits servait à la liaison avec la boite relais située en partie supérieure, portant le démarreur, la prise du tachymètre, et servant de prise de force pour les servitudes de l'avion.

Un modèle Marboré VI avait une longueur totale de 1,416 mètres, un diamètre maximal de 0,631 m, et un poids de 145 à environ 180 kg, suivant les versions. Le compresseur centrifuge avait un diamètre extérieur de 400 mm, et le taux de compression atteignait 3,8:1 à 21.500 tr/min. La poussée était de 480 kgp (au décollage, à la vitesse de rotation de 21.500 tr/min), ou 420 kgp en régime de croisière.

Le Marboré fut décliné en six versions principales, la variante Marboré VI étant homologuée en 1962. Le Marboré fut aussi construit sous licence par Continental et Teledyne (J69) aux Etats-Unis, et par ENMASA (Empresa Nacional de Motores de Aviacion S.A.), en Espagne (M-21). La fabrication totale fut de plus de 4.200 Marboré II produits par Turboméca, et plus de 10.000 construits par Continental Aviation et Teledyne. Au début de l'année 1977, plus de 1.000 Marboré VI avaient été fabriqués.

Suivant la tradition du constructeur, le nom Marboré faisait référence au pic de Marboré, un sommet qui culmine à 3.248 m et est situé dans le massif des Pyrénées, France (crête frontière franco-espagnole dans le massif du Mont-Perdu, ceinture du cirque de Gavarnie). Le Marboré fut monté, en diverses versions, par exemple sur les Fouga CM.170 Magister, CM.88-R Gémeaux, et CM.100, le Morane-Saulnier MS-760 Paris, les avions expérimentaux Leduc 0.10, Sud-Ouest SO-9000 Trident et SO-6020 Espadon, certaines versions de l'appareil de transport Nord 2500 Noratlas, l'avion d'entraînement espagnol Hispano E-14 (HA-200) Saeta, et le Ambrosini Sagittario. Aux Etats-Unis, le J69 construit sous licence, fut monté sur l'appareil d'entraînement Cessna T-37.


Caractéristiques des principaux modèles :
Modèle Caractéristiques
Marboré I Prototypes et exemplaires d'essai.
Marboré II Première version majeure de production d'une poussée maximale de 880 lbf (environ 400 kgp) à 22.500 tr/min. Dans sa version la plus basique, réacteur simple flux à compresseur centrifuge. Consommation en carburant de 410 litres à l'heure. Les variantes, incluant des modèles destinés à des avions civils ou militaires, portèrent sur le dessin du réservoir d'huile, les équipements auxiliaires, et la tuyère d'éjection. Quelques versions furent dotées d'un compresseur axial afin d'améliorer les performances. Les dimensions pouvaient varier suivant les équipements auxiliaires et la configuration du montage. Homologuation début novembre 1953.
Marboré IIC  
Marboré III Version produite en un petit nombre d'exemplaires.
Marboré IV Version produite en un petit nombre d'exemplaires.
Marboré V Version produite en un petit nombre d'exemplaires.
Marboré VI Version d'une puissance légèrement plus importante, avec une poussée portée à 1.100 lbf (environ 500 kgp). Consommation en carburant seulement légèrement supérieure à 450 litres à l'heure, soit une augmentation de puissance de 20%, pour une augmentation de consommation de seulement 9%, par rapport à un Marboré II. Grâce à son meilleur rendement, le modèle VI remplaça le Marboré II sur de nombreux avions, et le type plus ancien devint disponible à un prix réduit. Homologuation fin mars 1962. Le Teledyne CAE J69 (J69), fut une version produite sous licence aux Etats-Unis, employée pour la propulsion de drones, de missiles ou de petits appareils, puis ce moteur fut développé par la suite dans ce pays.

Source partielle : site web Wikipedia.

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresRéacteursRéacteurs