Martin-Xb-51

Martin XPB2M/JRM Mars

Martin marietta-X-24a

Vue d'un XPB2M-1R Mars (photo : Jane's fighting aircraft of World War II) Vue d'un hydravion de transport XPB2M-1R Mars (prototype équipé de quatre moteurs Wright R-3350).

Le Martin Model 170 Mars qui fut en son temps le plus grand hydravion au monde, avait été conçu à l'origine comme appareil de surveillance maritime à long rayon d'action pour l'U.S. Navy. Un prototype XPB2M-I (numéro de série 1520) fut commandé en août 1938. Cet appareil fut lancé en novembre 1941, mais le premier vol fut effectué seulement début juillet 1942, le retard étant dû aux conséquences d'un feu moteur durant les essais de roulage. La large coque comprenait deux ponts, l'équipage était composé de onze membres, mais à cause d'une conception datant d'avant la guerre, aucune protection par blindage n'était prévue, et l'armement défensif comportait seulement deux tourelles motorisées placées dans le nez et à la queue. L'avion n'était pas conforme aux standards militaires en vigueur et le coût et le temps nécessaires pour le modifier étant trop importants, sa mission initiale fut abandonnée, et il fut orienté vers un rôle de transport après suppression des tourelles et renforcement de la cellule durant l'année 1943.

Sous cette forme, désigné XPB2M-IR, il fut mis en service en décembre 1943 dans le U.S. Naval Air Transport Service. Lors de sa première mission de transport, il relia la station navale de Patuxent River, Maryland, à Natal au Brésil en emportant une charge d'environ 5.900 kg (13.000 livres), au retour il transporta une charge record de 15.880 kg (35.000 livres) sur près de 2.000 km. Il avait aussi en début d'année relié Hawaii, aller et retour, (7.560 km) avec une charge de 9.300 kg (20.500 livres).

En janvier 1945, l'U.S. Navy passa commande de vingt exemplaires du JRM-I, une version un peu plus modifiée et exclusivement cargo. Le prototype de cette version (baptisé Hawaii Mars) effectua son premier vol l'été 1945, mais il fut détruit suite à un accident peu après les premiers vols d'essais, et la commande initiale fut réduite à uniquement cinq exemplaires destinés au Squadron VR-2. Cette variante avait une coque modifiée dotée d'une dérive simple, et recevait des moteurs Wright R-3350-8 de 2.300 ch. Son poids atteignait 65.770 kg (145.000 livres) et sa vitesse maximale était de 360 km/h (225 mph). L'appareil prévu pour emporter un équipage de réserve de quatre personnes avait aussi été étudié comme transport de passagers commercial, mais cette version ne fut pas construite. L'équipement interne comprenait des anneaux pour attacher le matériel, un appareil de levage de 2.270 kg (5.000 livres) et les écoutilles d'accès avaient été redessinées et élargies. En version ambulance, le JRM-I pouvait emporter 84 brancards et 25 assistants médicaux, en version assaut, il pouvait transporter 132 soldats équipés et sept Jeep ou d'autres équipements militaires.

Le quatrième et dernier JRM-I fut livré l'été 1946 (dénominations Marianas Mars, Philippine Mars, Marshall Mars, et second Hawaii Mars). Un record non officiel de persones transportées fut encore battu en mai 1946 par le Marshall Mars qui vola sans escale de Alameda (baie de San Francisco) à San Diego avec 301 passagers et un équipage de sept hommes. Un dernier Mars, le JRM-2 (Caroline Mars) fut livré à l'automne 1947, il comportait des moteurs améliorés et atteignait un poids de 74.840 kg (165.000 livres). Les JRM-I furent alignés sur ce nouveau modèle et désignés JRM-3. Pour finir, les Mars furent retirés de l'U.S. Navy au milieu des années 1950, cependant ils continuèrent leur carrière comme bombardiers d'eau.

Après leur retrait de l'U.S. Navy en 1950, quatre appareils furent achetés par Forest Industries Flying Tankers Ltd. (le Marshall Mars avait été perdu en avril 1950, suite à un incendie). Ils furent transformés en bombardiers d'eau par Fairey Aviation of Canada, pour opérer dans ce pays, chaque appareil étant doté de deux écopes et de quatre réservoirs en fibre de verre d'une capacité totale de 26.500 litres (7.000 gallons américains). Ultérieurement, le Marianas Mars fut perdu suite à un accident en juin 1961, et le Caroline Mars fut détruit à l'amarrage en octobre 1962 par le typhon Freda. Les deux hydravions restants, Hawaii Mars et Philippine Mars furent vendus en 2007, à la société Coulson Forest Products.


Vue de l'atterrissage d'un Martin JRM-3 Mars bombardier d'eau de la compagnie TimberWest (Forest Industries Flying Tankers Ltd.) sur le lac Sproat, île de Vancouver. Philippine Mars, immatriculation C-FLYK, cn 9264, Port Alberni, Sproat Lake Tanker Base Seaplane/Heliport Colombie-Britannique, Canada, juin 1998. Atterrissage d'un Mars de Forest Industries Flying Tankers Ltd. sur le lac Sproat (photo : Peter Heeneman)

Source partielle : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.
XPB2M-1             
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 2200 ch                     Wright R-3350-18 Duplex Cyclone                   
Envergure/Span 60,96 m    Longueur/Length 35,74 m    Hauteur/Height 11,71 m    Poids total/Weight 63.500 kg      
Vitesse/Speed 335 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 5.305 m    Autonomie/Range 4.375 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens