Messerschmitt-Bf 110

Messerschmitt Me 163 Komet

Messerschmitt-Me 210 (me-410 hornisse)

Vue d'un Me 163B-1 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Me 163B-1 du 1/JG400, Bad Zwischenahn, Basse-Saxe, été 1944.

Le chasseur intercepteur Me 163 Komet fut probablement le plus ingénieux et radical avion allemand de la Deuxième Guerre mondiale mais il ne fut environ que neuf mois en service actif et fut fabriqué en trop petit nombre et arriva trop tard pour influer sur le cours du conflit. Il était basé sur l'appareil expérimental DFS 194 conçu en 1938 par Alexandre Lippich et transféré ultérieurement ainsi que l'équipe de développement chez Messerschmitt AG. Il ne fut pas mis en service rapidement à cause d'une mauvaise entente entre Lippich et Willy Messerschmitt et à cause du retard de livraison des moteurs-fusée dans les dernières années.

Le premier des deux prototypes vola pour la première fois au printemps 1941 sous forme de planeur non motorisé, puis le Me 163V1 fut transféré à Peenemünde pour recevoir un moteur-fusée HWK R.II de 750 kg de poussée. Le premier vol motorisé eut lieu en août 1941 et une vitesse de plus de 1000 km/h fut atteinte lors des essais. Dix machines sans moteur, Me 163A furent construites fin 1941 pour l'entraînement et le développement du chasseur fut accéléré. La cellule du troisième prototype correspondant aux 70 modèles de production Me 163B-0 ou B-1 commandés fut achevée en mars 1942 mais l'appareil dut attendre un an avant que son nouveau moteur HWK 590A soit disponible. Au total, un peu plus de 350 chasseurs fut produit, une partie ayant été sous-traitée à Hans Klemm Flugzeugbau.

Les premiers Me 163B furent livrés à la Luftwaffe en juin-juillet 1944 et ils accomplirent leurs premières missions mi-août contre les B-17 au-dessus de l'Allemagne, leur vitesse et l'effet de surprise leur permettant de remporter au début quelques succès contre les formations de bombardiers. Cependant le modèle définitif était presque une tonne plus lourd que le type de base et nécessitait des fusées auxiliaires pour décoller tandis que l'atterrissage était très hasardeux. Souvent, le Me 163 devait atterrir directement sur la quille située sous le fuselage et le reste de carburant contenu dans les réservoirs pouvait exposer et tuer le pilote.

A la fin de la guerre, le Me 163C (moteur HWK 509C) amélioré et pressurisé avait atteint le stade de pré-production et un autre prototype connu sous la dénomination Me 163D puis Me 263 avait déjà volé.

L'armement d'un Me 163B comprenait un canon de 30 mm MK 108 à la base de chaque aile, douze roquettes R4M sous chaque aile et orientées vers l'avant et quatre autres de même type placées dans chaque aile et orientées verticalement vers le haut.


Plans d'un Me 163B-1 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)


Vue d'un Me 163 (photo : Encyclopédie illustrée de l'Aviation dans le monde - David Mondey) Vue d'un Me 163, premier intercepteur à moteur-fusée piloté au monde.

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

Me 163B-1           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur-fusée de 1700 kgp                         Walter HWK 109-509A-1                             
Envergure/Span 9,32 m     Longueur/Length 5,69 m     Hauteur/Height 2,74 m     Poids total/Weight 4.310 kg       
Vitesse/Speed 960 km/h à 9000 m    Plafond/Ceiling 12.000 m   Autonomie/Range 8 min     


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens