Messerschmitt-Me 210 (me-410 hornisse)

Messerschmitt Me 262

Messerschmitt-Me 323

Vue d'un Me 262 Vue d'un chasseur à réaction Me 262.

La conception du chasseur à réaction Me 262, projet Messerschmitt numéro 1065 (Projekt 1065), fut commencée un an avant le début de la Deuxième Guerre mondiale. Cependant, les retards dans le développement et la fabrication de moteurs satisfaisants, les destructions dues aux attaques aériennes alliées, et le refus d'Adolph Hitler de choisir le rôle le plus approprié pour l'appareil, firent qu'il fallut attendre six ans avant la mise en service actif dans les escadrilles de la Luftwaffe. Et même, seulement une fraction des chasseurs fabriqués avant la fin de la guerre devint opérationnelle.

Une maquette de la machine fut achevée pendant la dernière moitié de l'année 1939, et l'examen de cette dernière incita le RLM (Reichsluftfahrtministerium, ministère de l'Air du Reich), à passer commande de trois prototypes, au printemps 1940. Ces avions furent tous achevés bien avant l'arrivée de leurs moteurs, et afin de tester les caractéristiques de base de la cellule, le Me 262V1 effectua son premier vol début avril 1941, sans les réacteurs montés dans les nacelles, et avec un simple moteur à pistons Jumo 210 de 700 ch monté dans le nez. Fin novembre 1941, un essai en vol fut effectué avec deux turbines BMW 003, tout en conservant le moteur à pistons frontal. Cependant le premier vol avec uniquement des réacteurs ne fut pas fait avant juillet 1942, quand le troisième prototype décolla, avec comme propulseurs deux Jumo 004 d'environ 1.850 livres (840 kgp) de poussée.

Plusieurs prototypes supplémentaires furent fabriqués et employés pour les essais de divers armements et installations d'équipement, et à partir de la cinquième machine, un train d'atterrissage tricycle fut monté en remplacement du train conventionnel d'origine. Un lot d'avions de pré-production, désignation Me 262A-0, fut achevé au printemps de l'année 1944, mais les plans pour une fabrication en masse prioritaire furent sérieusement affectés par les attaques aériennes menées par les Alliés, sur l'usine Messerschmitt de Regensburg, Bavière, et la mise en place en service actif du Me 262, planifiée pour mai 1944, ne put être effectuée qu'à l'automne suivant. Les deux principales versions qui furent mises en service opérationnel furent l'intercepteur Me 262A-1a Schwalbe, et le chasseur-bombardier Me 262A-2a Sturmvogel.

Le premier modèle fut construit en plusieurs sous-types dotés de diverses installations d'armements. Le deuxième modèle, produit pour répondre à la demande de Hitler qui insistait pour développer l'avion comme un bombardier, était doté de supports de bombes externes. D'autres variantes furent construites, dont la version attaque au sol Me 262A-3a, et la version reconnaissance photographique Me 262A-5a. La version d'entraînement, dotée de deux postes en tandem, fut désignée Me 262B-1a, et un exemplaire d'une la version proposée en chasseur de nuit, désignée Me 262B-2a, fut construit. Quelques machines de type Me 262C, dotées de fusées d'appoint logées dans le fuselage, afin d'atteindre plus rapidement les altitudes d'interception, furent assemblées avant la fin de la guerre.

A la fin de l'année 1944, moins de 600 Me 262 avaient été produits, mais au moment de la fin de la guerre, le total de la fabrication avait atteint environ 1.435 machines. Cependant, probablement, seulement un quart de cette production avait été mis en service actif, en première ligne au front, et les pertes, parmi ces appareils, furent assez lourdes. En combat aérien, le Me 262 ne fut jamais engagé contre l'avion anglais équivalent, Gloster Meteor, mais de nombreux furent abattus par des appareils à moteur à pistons, comme les chasseurs Mustang, Thunderbolt, Spitfire ou encore Tempest.

Un intercepteur de type Me 262A-1a Schwalbe était équipé de quatre canons MK 108 (Maschinenkanone), de calibre 30 mm logés dans le nez de l'appareil. L'appareil à réaction allemand fut à l'origine des chasseurs japonais Nakajima Kikka, et Ki-201 Karyu, développés en 1945, cependant il est possible que les Japonais n'aient jamais reçu les plans techniques complets de l'appareil initial.


- En complément, vue et plan d'un Messerschmitt Me 262A-1a Schwalbe, du 3/JG 7 (Jagdgeschwader 7), Nowotny, Brandebourg, mars 1945.

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

Me 262A-1a          
Moteurs(s)/Engine(s)   2 réacteurs de 900 kgp                             Junkers Jumo 004B                                 
Envergure/Span 12,48 m    Longueur/Length 10,60 m    Hauteur/Height 3,84 m     Poids total/Weight 6.395 kg       
Vitesse/Speed 870 km/h à 6000 m    Plafond/Ceiling 11.450 m   Autonomie/Range 1.050 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens