Messerschmitt-Me 262

Messerschmitt Me 323 Gigant

Messerschmitt/junkers-Mistel 1

Vue d'un Me 323D-1 Vue d'un appareil de transport Me 323D-1 (front de l'Est 1942-43).

Le grand planeur de transport Messerschmitt Me 321 Gigant, avait été construit en un petit nombre d'exemplaires avant que l'on ne réalise qu'il lui fallait trois bimoteurs Messerschmitt Bf 110 et l'aide de fusées pour prendre son envol, ce qui était peu économique. Début 1941, il fut confié à l'Ing Degel de la compagnie Messerschmitt la tâche de faire évoluer ce planeur de manière à ce qu'il puisse décoller par ses propres moyens.

Sa solution, calculée aussi pour éviter de charger la production allemande de moteurs, fut d'installer des propulseurs Gnome-Rhône déjà en production en France occupée. Au début, on supposait que quatre moteurs de ce type étaient suffisants et dix prototypes furent construits dans cette configuration. Le premier prototype, désigné Me 323V1 vola pour la première fois en avril 1941, mais il apparut déjà que quatre moteurs ne suffisaient pas, et en août 1941, le premier des cinq prototypes doté de six propulseurs vola pour la première fois.

Quand la production du planeur Me 321 prit fin en janvier 1942, le Me 323 à six moteurs fut mis en fabrication. Le premier modèle qui fut construit à seulement deux douzaines d'exemplaires fut le Me 323D-1. Un exemplaire Me 323D-2 fut assemblé pour comparer les avantages d'hélices en bois à deux pales par rapport à celles, métalliques à trois pales du D-1.

L'armement défensif du D-1 formé de cinq mitrailleuses MG 131 fut conservé sur la principale version de production, le Me 323D-6. Cependant, des armes supplémentaires étaient souvent ajoutées, et il fut rapporté que certains Me 323 emportèrent jusqu'à 18 mitrailleuses.

En 1943, 140 Me 323D-6 avaient été construits, et Messerschmitt livra aussi 19 exemplaires de Me 323E-1 dont l'armement de base incluait deux tourelles commandées à distance, placées au-dessus de chaque nacelle moteur centrale et contenant chacune un canon MG 151 de 20 mm. En 1944, avant que Messerschmitt ne consacre ses ressources au chasseur à réaction Me 262, fut produit le modèle Me 323F-1 propulsé par des moteurs Gnome-Rhône 14R. La production fut alors transférée à l'usine Zeppelin à Friedrichshafen ou un petit nombre de F-1 fut modifié pour recevoir mi-1944, des moteurs Jumo 211F de 1.340 CV mais par la suite, seul un petit nombre de machines fut amélioré de cette manière.

Le Me 323 fut un appareil de transport précieux sur le front de l'Est ou il fut employé en premier, mais en Afrique du Nord et partout ailleurs, sa faible vitesse et sa mauvaise maniabilité en firent une proie facile pour les chasseurs alliés. Après les lourdes pertes subies lors de l'évacuation de la Tunisie, on n'entendit plus beaucoup parler de ce grand appareil et les projets de nouvelles versions furent abandonnés.


Plan d'un Me 323D-1. Armement : cinq mitrailleuses MG 131 de 13 mm tirant au travers d'ouvertures pratiquées dans les portes de chargement et à partir d'emplacements placés en position dorsale. Plans d'un Me 323D-1


Embarquement d'une pièce de D.C.A. à bord d'un Me 323. L'appareil pouvait emporter quatorze tonnes de fret. Embarquement d'une pièce de D.C.A. à bord d'un Me 323 (photo : Histoire de l'aviation René Chambe - Trampus)


Me 323D-6           
Moteurs(s)/Engine(s)   6 moteurs à pistons de 990 CV                      Gnome-Rhône 14N 48/49                             
Envergure/Span 55,20 m    Longueur/Length 28,46 m    Hauteur/Height 8,38 m     Poids total/Weight 43.500 kg      
Vitesse/Speed 220 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling            Autonomie/Range 1.120 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens