Pemberton-billing (supermarine)-P.b.9

Percival E.1 Mew Gull

Percival-K.1 vega gull

Vue du Percival Mew Gull E.1 (photo : magazine Flight, mars 1934) Vue de l'avion de course Percival Mew Gull E.1. Moteur Napier Javelin, vol de démonstration, pilote Edgar Percival, aérodrome de Gravesend, Kent, mars 1934.

L'Australien Edgar Wikner Percival (1897-1984) était un concepteur d'avion, homme d'affaires, et pilote, qui avait été aviateur durant la Première Guerre mondiale. En 1932, il avait fondé la société Percival Aircraft Co. en Angleterre, et une série d'avions légers destinés à des acquéreurs privés avait été produite à la suite. Ces appareils, qui étaient tous des monoplans à aile basse, de construction en général en bois, connurent comparativement de bonnes ventes dans le milieu et à la fin des années 1930. Nommés Gull, Gull Four, Gull Six, et Vega Gull, certains exemplaires de ces modèles furent employés également pour mener des vols sur de longues distances.

Percival conçut aussi une série limitée de monoplaces de course, désignés Mew Gull, et ces avions obtinrent d'excellents résultats dans plusieurs importantes compétitions européennes de l'époque. Le modèle d'origine, E.1 Mew Gull qui datait de 1934, était de construction entièrement en bois, et ressemblait avec sa courte partie arrière, à plusieurs avions de course qui existaient aux Etats-Unis à ce moment. Le moteur était alors un six cylindres inversé Napier Javelin de 165 ch, qui fut rapidement remplacé par un propulseur de même type de Havilland Gipsy Six de 200 ch entraînant une hélice bipale à pas fixe. Le premier vol du E.1 fut effectué en mars 1934, mais cette machine fut par la suite victime d'un accident (perte de contrôle dans de mauvaises conditions météorologiques, par le pilote Guy de Chateaubrun, près de Mouthiers-sur-Boëme, Charente, en octobre 1935, lors de la Coupe Michelin, l'occupant de l'avion pouvant sauter en parachute).

Une variante complètement revue avait en parallèle été développée en 1935. Cet appareil désigné E.2 (Model E.2), obtint de bons résultats durant la saison de courses aériennes de l'année 1935. Malheureusement, il ne put gagner la prestigieuse King's Cup Race, malgré sa vitesse supérieure (environ 210 mph, 340 km/h), à cause des règles de handicap quelque peu archaïques, de la compétition. L'avion fut classé en sixième place, le vainqueur étant le Flight Lieutenant Thomas, "Tommy" Rose, sur un Miles M.3B Falcon Six. Trois autres exemplaires du Mew Gull (E.2H) furent fabriqués en 1936, et la machine immatriculée G-AEKL put obtenir la seconde place derrière un chasseur Messerchmitt Bf 109 piloté par Karl Franke, dans l'épreuve du concours de vitesse en circuit fermé tenue lors du meeting de Zürich, Suisse, fin juillet 1937. Le pilote Charles E. Gardner termina deuxième de l'épreuve, en atteignant en moyenne, environ 350 km/h (environ 390 km/h pour le vainqueur, et 320 km/h pour le meilleur avion français).

Une dernière variante fut une machine spéciale conçue pour le pilote Percival en personne, désignée Model 3.H, et immatriculée G-AFAA. Par rapport au type antérieur, cet avion était d'une envergure réduite, et bénéficiait de diverses autres améliorations. Ce monoplan put atteindre une vitesse maximale d'un peu plus de 250 mph (environ 405 km/h) lors de la King's Cup Race de 1937, qui fut gagnée au handicap par un autre Mew Gull (G-AEKL piloté par Charles E. Gardner). Les appareils Mew Gull réussirent également dans de nombreuses autres compétitions importantes, en incluant la victoire du pilote Alexander Adolphus Dumfries Henshaw, avec la machine G-AEXF, dans la King's Cup Race de 1938.

Ce même pilote effectua en février 1939, un vol fameux avec toujours l'exemplaire immatriculé G-AEXF préparé spécialement pour le voyage, avec le montage d'un moteur de Havilland Gipsy Six II et l'installation de réservoirs de carburant supplémentaires. L'avion effectua le voyage depuis l'aérodrome de Gravesend, Kent, au sud-est de l'Angleterre jusqu'au Cap, maintenant Afrique du Sud, via Oran, Gao (Mali), Libreville (Gabon), et Moçâmedes (Mossamedes, Namibie) et retour. Ce périple de 12.000 miles (environ 19.310 km) au total, fut accompli en juste quatre jours et dix heures. Un seul exemplaire (immatriculation G-AEXF) survécut à la Deuxième Guerre mondiale, et après restauration, il fut encore capable de participer à des courses au début des années 1950.


Tableau des versions :
Modèle Caractéristiques
Mew Gull E.1 Prototype doté d'un moteur Napier Javelin. Un exemplaire construit, immatriculation G-ACND, premier vol en mars 1934.
Mew Gull E.2 Moteur de Havilland Gipsy Six. Un exemplaire construit (reprise de l'immatriculation du prototype G-ACND).
Mew Gull E.2H Moteur de Havilland Gipsy Six (remotorisé plus tard avec un Gipsy Six Series II). Trois exemplaires construits, immatriculations G-AEKL, ZS-AHM/G-AEXF The Golden City, et ZS-AHO/G-AEMO Baragwanath.
Mew Gull E.3H Souvent appelé Super Mew, Fabriqué spécialement pour Edgar Percival. Un exemplaire construit, immatriculation G-AFAA.

Source partielle : Encyclopedia of Flight 1848-1939 - J. Batchelor, M.V. Lowe.

MEW GULL E.1        
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 165 hp                       Napier Javelin IA                                 
Envergure/Span 7,32 m     Longueur/Length 5,56 m     Hauteur/Height 2,08 m     Poids total/Weight 665 kg         
Vitesse/Speed 310 km/h             Plafond/Ceiling            Autonomie/Range 885 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions King's Cup RaceAvions King's Cup Race