Mig-Mig-9 fargo

Mikoyan MiG-15 Fagot

Mig-Mig-17 fresco

Vue d'un chasseur MiG-15 Vue d'un chasseur monoplace MiG-15 (code OTAN "Fagot").

Basé, comme le F-86 Sabre américain, sur les résultats des recherches d'un appareil allemand à aile en flèche et une technologie de moteur britannique, le Mikoyan-Gourevitch MiG-15 fut le premier appareil à réaction soviétique réussi, et il ouvrit la voie à la fameuse famille d'intercepteurs MiG. Le dessin initial de cet avion ressemblait à celui du Focke-Wulf Ta 183 Huckebein (entrée d'air frontale et plan de queue en position surélevée, cependant des différences subsistaient aux niveaux structure, détails et proportions), mais le projet fut bloqué jusqu'à ce que les Britanniques fournissent à l'U.R.S.S., plusieurs réacteurs Rolls-Royce Nene, qui furent copiés par Klimov et désignés localement RD-45.

Le vol inaugural du premier prototype S-01 (I-310) fut effectué fin décembre 1947, le moteur étant alors un Nene, et la fabrication en nombre fut démarrée une année plus tard. L'armement de la machine de production désignée MiG-15, était constituée de trois canons logés dans le nez de l'appareil, un Nudelman N-37 de calibre 37 mm et deux Nudelman-Rikhter NS-23 de calibre 23 mm. Le pilote disposait d'un siège éjectable, la verrière était de forme bulbeuse, les plans horizontaux de queue étaient montés en position haute, la voilure médiane présentait une flèche de trente cinq degrés, et deux freins de piqué étaient montés, un de chaque côté, vers la sortie de la tuyère du moteur. Deux lames anti-vortex (wing fence) destinées à réduire la tendance de l'air à suivre le mouvement de la flèche, étaient installées sur l'extrados de chaque aile. La partie arrière du fuselage était détachable au niveau du bord de fuite, afin de pouvoir accéder au moteur. Le premier MiG-15 fut mis en service actif en 1949, et il reçut le code OTAN "Fagot".

Les MiG de la Corée du Nord et les Sabre de l'U.S.A.F. combattirent lors de la guerre de Corée (juin 1950-juillet 1953). La majorité des chasseurs soviétiques étaient menés par des pilotes russes, et des hommes comme Stepan Ivanovitch Naumenko, Nikolay Sutyagin, Yevgeny Pepelyaev, et Lev Shchukin obtinrent un certain nombre de victoires avec ces avions. Dans ces succès, ces hommes furent suivis ultérieurement par quelques pilotes chinois et nord-coréens.

Le MiG-15 volait plus haut, avait une meilleure vitesse de montée, et des performances à haute altitude plus élevées que le Sabre, ce qui lui permettait de mener d'efficaces attaques depuis un plafond supérieur, mais le meilleur entraînement des pilotes du F-86, des performances légèrement supérieures à plus basse altitude, et la cadence de tir de l'armement de cet appareil plus élevée, firent que les combats furent largement en faveur des appareils et des pilotes américains. Néanmoins les chasseurs soviétique abattirent un certain nombre de bombardiers B-29, ainsi que d'autres appareils, et également des Sabre. La version améliorée MiG-15bis (réacteur Klimov VK-1 de 5.955 lbf, environ 2.700 kgp) qui fut livrée à partir de 1949, fut aussi mise en service au combat en Corée.

Le MiG-15 fut produit à une très grande échelle, plus de 13.000 exemplaires furent construits en U.R.S.S., et plus de 4.000 autres furent fabriqués sous licence. Le modèle fut construit en Tchécoslovaquie, sous les désignations S-102 (modèle d'origine), S-103 (modèle MiG-15bis), et CS-102 (MiG-15UTI), ainsi qu'en Pologne, sous les désignations Lim-1 (MiG-15), Lim-2 (MiG-15bis), et SB Lim-1/2 (biplace MiG-15UTI). Les machines exportées en Chine par l'U.R.S.S. reçurent la désignation Shenyang J-2 (MiG-15bis).

Des variantes mineures de l'avion initial furent le MiG-15P, un intercepteur tout temps doté d'un radar, et le MiG-15bisR, un monoplace de reconnaissance. Une autre version qui fut largement fabriquée, fut le MiG-15UTI, un biplace destiné à la formation dont le code OTAN était "Midget". Le cockpit de cette machine avait été rallongé pour accueillir le siège de l'instructeur, et les réservoirs étaient déplacés sous les ailes. Ces avions servirent à l'instruction et furent encore utilisés après le retrait du MiG-15, pour l'entraînement à l'évolution vers le MiG-17. Ces chasseurs soviétiques et ceux du pacte de Varsovie furent souvent vus lors d'opérations menées pendant la période de la guerre froide (années 1950-1960). Le MiG-15 fut employé pendant la crise du canal de Suez en 1956, et fut encore utilisé par la force aérienne du Viêt Nam pour la formation des pilotes. Quelques appareils de ce type en version monoplace furent employés par l'Albanie jusque dans les années 1990. Egalement, le pilote et cosmonaute russe Youri Gagarine fut tué en mars 1968, ainsi que le pilote d'essai Vladimir Sergeyevich Seryogin, dans un accident, alors qu'il était, pour un vol de routine, aux commandes d'un MiG-15UTI.


Vue d'un MiG-15UTI (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson) Vue et plan d'un MiG-15UTI (SB Lim-1/2) de la force aérienne polonaise (Polskie Lotnictwo Wojskowe) construit par WSK dans ce pays. Dans cette version biplace d'entraînement mise en service en 1952 en remplacement du Yak-17UTI, le cockpit était rallongé pour accueillir un deuxième siège et les réservoirs de carburant étaient déplacés sous les ailes.

Plan d'un MiG-15UTI (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson)

- En complément, vue d'un MiG-15bis (cn 3001, décoration comme appareil soviétique, immatriculation 1170 blanc), en cours de restauration, et détail du poste de pilotage de cet appareil et de l'entrée d'air frontale. Cet exemplaire provient de la République tchèque, et fut acquis en 1999, suite à un échange avec un musée local. Association de restauration d'avions, Ailes Anciennes, Toulouse, septembre 2009.

Source partielle : Fighters of the 20th Century - Jim Winchester.

MiG-15UTI           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 réacteur de 2740 kgp                             Klimov RD-45                                      
Envergure/Span 10,10 m    Longueur/Length 11,10 m    Hauteur/Height 3,40 m     Poids total/Weight 5.120 kg       
Vitesse/Speed 1070 km/h à 0 m      Plafond/Ceiling 15.500 m   Autonomie/Range 1.015 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes