Mig-Mig-15 fagot

Mikoyan MiG-17 Fresco

Mig-Mig-19 farmer

Vue d'un MiG-17PF Fresco-D (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson) Vue et plan d'un MiG-17PF (code OTAN "Fresco-D") des Angkatan Udara, République d'Indonésie.

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-17 était un développement du MiG-15 conçu en parallèle du modèle plus évolué MiG-15bis, mais il était doté d'ailes fines d'un dessin modifié, et bénéficiait d'autres améliorations sur le plan aérodynamique. Bien que d'apparence très similaire, le nouveau chasseur avait des ailes d'une plus grande envergure, mais était légèrement plus court. Les plans étaient d'une flèche plus accentuée (angle de 45 degrés près du fuselage, et angle de 42 degrés pour les éléments extérieurs), et trois proéminentes lames anti-vortex (wing fence) destinées à réduire la tendance de l'air à suivre le mouvement de la flèche, étaient installées sur l'extrados de chaque aile. En vue de côté, les seules différences visuelles marquantes entre les deux chasseurs étaient les renflements au-dessus des plus grands freins de piqué, et la petite dérive de stabilisation montée à l'arrière, en partie basse du fuselage. Le principe de détachement de la partie postérieure du fuselage, au niveau du bord de fuite, afin de pouvoir accéder au moteur, avait été conservé.

Le premier vol du prototype SI-2 fut effectué en janvier 1950, la commande pour la production fut passée en septembre 1951, la mise en service opérationnel dans les forces aériennes militaires soviétiques VVS (Voenno-Vozdushnye Sily) fut réalisée en octobre 1952, et l'avion reçut le code OTAN "Fresco". L'armement de la machine d'origine était conservé, trois canons logés dans le nez de l'appareil, un Nudelman N-37 de calibre 37 mm et deux Nudelman-Rikhter NR-23 de calibre 23 mm. Le moteur du chasseur de base MiG-17 ("Fresco-A") était un réacteur Klimov VK-1. Par la suite, furent développés, le MiG-17A doté d'un moteur VK-1A, le chasseur multi-rôles MiG-17AS capable d'emporter des roquettes non guidées et des missiles air-air K-13, et l'intercepteur tout temps MiG-17P ("Fresco B") doté d'un radar Izumrud RP-1.

La variante MiG-17F ("Fresco C") fut équipé d'un propulseur doté d'une réchauffe VK-1F, et le vol inaugural de ce modèle fut effectué en septembre 1951. La partie arrière du fuselage et les freins de piqué de ce modèle avaient été modifiés, et l'avion pouvait emporter en supplément du canon, des roquettes de 190 ou 210 mm. La variante tout temps, équipée d'un radar Izumrud RP-2, MiG-17PF ("Fresco D"), apparut en 1952. Le moteur était un VK-1F à réchauffe, le canon de 30 mm était remplacé par une troisième arme de calibre 23 mm, et la partie avant, avec l'entrée d'air du réacteur avait été modifiée afin d'installer le radar (en deux parties, antenne logée dans un carénage sphérique placé au centre la prise d'air, et radar de portée complémentaire installé dans la lèvre supérieure de cette prise).

Au Viêt Nam, le MiG-17 fut le chasseur principal de la force aérienne de ce pays (North Vietnamese Air Force, NVAF, aussi Vietnam People's Air Force, VPAF), à partir de l'année 1964. L'avion d'origine soviétique était moins sophistiqué que les chasseurs de l'U.S.A.F., mais les règles américaines d'engagement amenèrent ces derniers dans des combats tournoyants contre l'agile chasseur adverse. Aussi, les pilotes vietnamiens des 921e et 923e escadrilles obtinrent un certain succès dans ces combats. Parmi ceux-ci, on peut citer Luu Huy Chao et Nguyen Van Bay qui acquirent un certain nombre de victoires, et ce dernier pilote mena également une des rares actions offensives effectuées par la NVAF, l'attaque en avril 1972, du destroyer U.S.S. Highbee, qui subit de sérieux dommages.

Le MiG-17 fut produit à une très grande échelle, plus de 8.000 exemplaires furent construits en U.R.S.S., dont une grande quantité fut exportée (en particulier vers des pays d'Afrique), et la fabrication totale, en incluant la construction sous licence en Tchécoslovaquie, en Pologne, et en Chine, fut d'environ 10.650 exemplaires. De nombreux MiG-17 égyptiens et syriens furent détruits par les Israéliens durant la guerre des Six Jours (juin 1967), la plupart étant alors au sol.

Le chasseur soviétique fut construit en Tchécoslovaquie, sous la désignation S-104, ainsi qu'en Pologne, sous les désignations Lim-5 (Lim-5R de reconnaissance, Lim-5P équivalent au MiG-17PF, et version d'attaque dérivée Lim-5M), et Lim-6 (Lim-6bis, Lim-6R ou Lim-6bisR de reconnaissance, Lim-6M, et Lim-6MR). Les MiG-17 polonais furent totalement retirés autour de l'année 1992, mais quelques-uns restèrent en service à Cuba. Les machines de fabrication chinoise sous licence, reçurent les désignations Shenyang J-5 (MiG-17F), Shenyang J-5A (MiG-17PF), et Chengdu JJ-5 (version d'entraînement biplace). Ces chasseurs chinois furent engagés au combat contre des avions de la Chine nationaliste en 1957-1958. Les appareils d'origine chinoise furent exportés en Corée du Nord et au Viêt Nam, puis en Albanie, au Bangladesh, au Cambodge, au Pakistan, au Sri Lanka, au Soudan, en Somalie, en Tanzanie et au Zimbabwe. Le MiG-17 fut principalement employé comme chasseur-bombardier dans ses dernières années d'utilisation.


Plan d'un MiG-17PF Fresco-D (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters of the 20th Century - Jim Winchester.

MiG-17PF            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 réacteur de 2740 kgp (3170 kgp avec réchauffe)   Klimov VK-1F                                      
Envergure/Span 9,45 m     Longueur/Length 11,56 m    Hauteur/Height 3,35 m     Poids total/Weight 6.690 kg       
Vitesse/Speed 1125 km/h à 0 m      Plafond/Ceiling 17.520 m   Autonomie/Range 580 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes