Mig-Mig-19 farmer

Mikoyan MiG-21 Fishbed

Mig-Mig-23 flogger

Vue d'un MiG-21 Vue d'un MiG-21 biplace soviétique (code OTAN "Fishbed").

La série classique de chasseurs Mikoyan-Gourevitch MiG-21 était issue d'un programme de 1954 de développement d'un intercepteur léger capable d'atteindre Mach 2.0 et des altitudes d'environ 20.000 m. Un débat autour des qualités de différents profils d'ailes conduisit à la construction, en 1955, de deux appareils de test, le Ye-2 "Faceplate" à ailes en flèche et le Ye-4 à aile delta. Tous deux avaient une entrée d'air frontale, une verrière en forme de bulbe et un fuselage fin terminé par une large dérive dotée de plans horizontaux entièrement mobiles. Le poste de pilotage pressurisé et doté d'un système d'air conditionné comprenait (jusqu'au MiG-21PF) une canopée basculant vers l'avant formant une protection du pilote. Lors d'une éjection, le siège SK-1 en liaison avec la canopée formait une capsule autour du pilote pour le protéger du flux d'air. Dans un second temps, après séparation de ces éléments, le parachute pouvait s'ouvrir. Après le MiG-21PF, la verrière s'ouvrait sur le côté droit du cockpit.

Le Ye-5 à aile delta doté d'un réacteur Tumansky AM-11 de 5.100 kg (11.240 lbf) de poussée avec réchauffe vola pour la première fois en janvier 1956 et fut choisi comme base pour la production. La première série produite en U.R.S.S. fut, à partir de 1960, le MiG-21F-13 ("Fishbed-C"), avion aussi fabriqué peu de temps après en Tchécoslovaquie et en Chine. Les MiG-21F-13 (Chengdu J-7) de ce dernier pays furent développés localement après la dégradation des relations sino-soviétiques. La version d'exportation conçue avec l'aide occidentale, Chengdu F-7M Airguard avait une verrière s'ouvrant vers l'arrière et était dotée de deux canons et jusqu'à quatre missiles air-air. Cette version fut vendue au Pakistan, à l'Iran et au Zimbabwe.

La seconde génération MiG-21PF ("Fishbed-D") était un modèle développé depuis le MiG-21P équipé d'un moteur à réchauffe, d'un cône d'entrée d'air plus long contenant un radar, d'un fuselage modifié en partie arrière avec l'adoption d'une arête dorsale reliant l'arrière de la canopée à la dérive et d'une verrière en deux parties s'ouvrant sur le côté. Environ 200 exemplaires de ce type furent assemblés ou construits en Inde par HAL (Hindustan Aeronautics Limited). Le MiG-21S ("Fishbed-J") avait une arête dorsale plus longue contenant un réservoir supplémentaire et fut exporté comme MiG-21M. Le MiG-21MF qui était doté de quatre pylônes pour missiles air-air à la place des deux montés sur les modèles précédents fut la plus importante sous-version.

Le MiG-21bis ("Fishbed-L", "Fishbed-N") multi-rôles propulsé par un moteur Tumansky R-25-300 de 7.110 kg de poussée était doté d'une avionique améliorée, de missiles air-air R-60 (AA-8 "Aphid") et d'un radar plus performant Sapfir 21. Avec sa grande vitesse et sa faible signature radar, ce chasseur doté de missiles posa quelques problèmes aux chasseurs américains au Viêt Nam à partir de mi-1966. Lors des différents conflits au Moyen-Orient, le MiG-21 fut classé généralement comme deuxième meilleur chasseur, bien que les Israéliens revendiquèrent plusieurs centaines d'avions de ce type abattus.

Le MiG-21U (code OTAN "Mongol") fut une version d'entraînement à deux places avec verrières individuelles. Deux variantes de ce modèle furent le MiG-21UM et le MiG-21US équipés en général, de pods à canon et de deux supports d'emport d'armes.

Plus de 10.000 MiG-21 furent construits uniquement en U.R.S.S. jusqu'en 1987. La Chine continua le développement de modèles dérivés avec, par exemple, le Chengdu F-7PG mis en service au Pakistan. Le MiG-21 fut vendu en Finlande, Allemagne de l'Est, Pologne, Hongrie, Roumanie, Tchécoslovaquie (construction sous licence), Irak et dans les Emirats Arabes Unis. D'autres utilisateurs furent encore la Chine, Cuba, l'Indonésie, la Corée du Nord et l'Inde (construction sous licence).


Vue d'un MiG-21 Fishbed-C (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson) Vue et plan d'un MiG-21 "Fishbed-C" des Indian Air Force.

Plan d'un MiG-21 Fishbed-C (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson)


Vue d'un MiG-21 est allemand (photo : JB Passieux - Ailes Anciennes Toulouse) Vue d'un MiG-21 de l'Allemagne de l'Est (livraisons à partir de mai 1962 dans ce pays). Ce modèle était un MiG-21SPS "Fishbed-F" (Sduv Pogranichnovo Sloya), désignation employée en Allemagne de l'Est pour différencier avec le MiG-21PFM initial. Cet exemplaire (décoration comme appareil allemand, immatriculation 770 rouge), fut acquis en 1993, suite à un échange avec le musée de la Luftwaffe d'Appen (Allemagne). Egalement, MiG-21M, immatriculation 22+86 rouge, provenant du même pays. Association de restauration d'avions, Ailes Anciennes, Toulouse, septembre 2009.

Source partielle : Fighters of the 20th Century - Jim Winchester.

MiG-21MF            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 réacteur de 4070 kgp (6490 kgp avec réchauffe)   Tumansky R-13-300                                 
Envergure/Span 7,15 m     Longueur/Length 15,76 m    Hauteur/Height 4,12 m     Poids total/Weight 9.400 kg       
Vitesse/Speed 2220 km/h            Plafond/Ceiling 18.200 m   Autonomie/Range 1.800 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes