Morane-saulnier-H

Morane-Saulnier L

Morane-saulnier-Ms-225

Vue d'un Morane-Saulnier L (photo : Jane's fighting aircraft of World War I John W.R.Taylor) Vue d'un monoplan biplace Morane-Saulnier Type L de construction espagnole (1914).

Le Morane-Saulnier Type L de 1914, fut également appelé Parasol, en raison de la position de son aile surplombant le poste de pilotage. Cette formule dégageait le champ de vision de l'équipage vers le bas tout en conservant les mêmes caractéristiques de vitesse que les monoplans. Doté d'un moteur rotatif Le Rhône 9C de 80 CV, ce biplace pouvait aller jusqu'à 125 km/h, ce qui faisait de lui, l'avion le plus rapide pour son époque.

Il fut engagé au combat dès les premiers jours de la Première Guerre mondiale et accomplit de nombreuses tâches : observation, bombardement et missions spéciales. Il devint ensuite le premier véritable avion de chasse de l'aviation militaire. Environ 600 exemplaires de ce modèle furent construits jusqu'en 1916. A partir de cette date, il fut employé pour la formation des pilotes.

Le pilote Roland Garros qui avait commencé une carrière d'aviateur avant la guerre en volant sur un Santos-Dumont Demoiselle, employa un Morane Type L doté d'un système de tir à travers l'hélice afin d'être plus efficace lors des combats aériens. Des essais de ce système pare-balles furent effectués entre novembre 1914 et mars 1915, le principe étant d'équiper l'hélice d'épais déflecteurs en acier dur capables de dévier les balles passant au travers du disque d'hélice et d'envoyer vers l'extérieur les débris. Ce système, palliatif au tir synchronisé, fut essayé avec un certain succès contre les avions allemands par Garros en avril 1915. Malheureusement, peu de temps après, ce pilote, touché, dut atterrir derrière les lignes ennemies. L'hélice fut étudiée par Antony Fokker qui en comprit l'intérêt et développa le système. Utilisant un mitrailleuse Parabellum correctement synchronisée avec le moteur et modifiant profondément le système pare-balles, il obtint un succès immédiat.

Un Type L monoplace, piloté par le Flight Sub-Lieutenant R.A.J. Warneford du Royal Naval Air Service, put lâcher de petites bombes sur le dirigeable Zeppelin LZ-37 qui suite à cette attaque s'écrasa vers Sint-Amandsberg (près de Gand, Belgique). Ce pilote reçut la Victoria Cross à la suite de cette action. Aussi ce modèle permit à Georges Guynemer de remporter sa première victoire aérienne en juillet 1915.

Du Type L, fut dérivé le Type LA de 1915, parasol de reconnaissance et de chasse doté d'ailerons, puis le Type P de 1916 qui avait un fuselage de section circulaire alors que celui de son prédécesseur comprenait des panneaux de section plane.


Source partielle : site web Wikipedia.

MORANE L            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 80 CV                        Le Rhône rotatif 9C                               
Envergure/Span 10,30 m    Longueur/Length 6,32 m     Hauteur/Height 3,15 m     Poids total/Weight 680 kg         
Vitesse/Speed 115 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 4.000 m    Autonomie/Range 450 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918