Dassault-Md-450 ouragan

Dassault Mystère IV

Dassault-Mercure

Vue d'un Mystère IV. Vue d'un Mystère IV

Les fondations de la prééminence de Marcel Dassault dans le domaine de la conception de chasseurs en Europe commença avec l'Ouragan à aile droite. Cet appareil doté d'un réacteur Rolls-Royce Nene construit sous licence par Hispano-Suiza fut construit à 350 exemplaires et équipa les forces aériennes françaises et Indiennes (Toofani).

Le premier Mystère, type IIC (MD-452) était à la base une version de l'Ouragan (MD-450) à ailes en flèche. Ce modèle construit à 150 exemplaires servit d'avion de transition dans l'Armée de l'Air. Fin septembre 1952, Dassault fit voler le premier prototype d'un nouvel intercepteur monoplace le Mystère IV. Le nom cet appareil et son aspect restaient dans la lignée de son prédécesseur, mais la conception en était complètement différente. Comme intercepteur, le Mystère IV (MD-454) était équipé de deux canons DEFA de 30 mm et pouvait emporter sous voilure, quatre bombes de 225 kg ou deux de 450 kg, deux réservoirs à napalm ou encore deux pods contenant 19 roquettes air-air de 37 mm. Etait prévu aussi un pack de fuselage de 55 roquettes air-air supplémentaire.

Dassault construisit environ 250 exemplaires de cet appareil pour l'Armée de l'Air, les cinquante premiers étant équipés d'un moteur Rolls-Royce Tay construit par Hispano-Suiza, les autres recevant un moteur Verdon plus puissant. Ils furent mis en service à partir de 1955 et participèrent, l'année suivante, aux combats pour le contrôle du Canal de Suez en Egypte en octobre/novembre 1956. En France, les Mystère IV furent remplacés par des Super-Mystère et des Mirage III, mais quelques appareils furent encore employés comme avions d'entraînement tactique avancé, puis furent remplacés par des Alphajet.

Le Mystère IV fut aussi vendu aux Indian Air Force (110 exemplaires) et au Heil Avir Le Israel qui reçut soixante machines. Ces avions connurent l'épreuve du feu pendant la crise du canal de Suez en 1956 ou ils eurent à affronter des MiG-15 et des de Havilland Vampire égyptiens. Ils participèrent aussi à la guerre des Six-Jours en 1967, mais dans un rôle d'appui au sol.

Vue d'un Mystère IV A (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Mystère IV A du Heil Avir Le Israel, campagne du Sinaï, 1956.
Plan d'un Mystère IV A (origine : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson)

- En complément, vue d'un chasseur Mystère IV décoré aux couleurs de l'appareil du capitaine Larrayadieu lors de son passage à la Patrouille de France. Association de restauration d'avions, Ailes Anciennes, Toulouse, septembre 2009.
- Autre complément, vue de face d'un Mystere IV A (numéro 48). Vue de côté, et détail des plans de queue du même appareil. Meeting Melun-Villaroche 2018.


Source partielle : Fighters, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson.

MYSTERE IV          
Moteurs(s)/Engine(s)   1 réacteur de 3500kpg                              Hispano-Suiza Verdon 350                          
Envergure/Span 11,10 m    Longueur/Length 12,80 m    Hauteur/Height 4,60 m     Poids total/Weight 7.500 kg       
Vitesse/Speed 1100 km/h à 0 m      Plafond/Ceiling 13.710 m   Autonomie/Range 1.320 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes