Rolls-royce-Merlin

Rolls-Royce Nene

Rolls-royce-Rb.108 (rb.145/rb.162)

Vue d'un Rolls-Royce Nene 102 (photo : JN Passieux - Musée de l'Air du Bourget) Vue d'un Nene 102 A construit sous licence par Hispano-Suiza (Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, 2004).

Le Rolls-Royce RB.41 (RB pour Rolls Barnoldswick) Nene fut conçu et réalisé en quelques mois durant l'année 1944. Il fut testé plus tard sur un Lancastrian employé comme banc d'essai, en 1948 cet appareil établit un nouveau record de vitesse en reliant Londres et Paris en 55 minutes en utilisant uniquement ses deux réacteurs.

Dérivé du RB.26 Derwent, le Nene comprenait un compresseur centrifuge à deux étages, une turbine simple et neuf chambres de combustion. Un Nene 10 avait une vitesse de rotation de 12.500 tr/min, une poussée maximale de 2.300 kgp, une longueur de 2,46 m pour un diamètre de 1,26 m, son poids à sec était d'environ 730 kg.

Ce moteur fut monté sur les appareils militaires Hawker Siddeley Sea Hawk et Supermarine Attacker, sur les appareils expérimentaux anglais Nene-Viking, Boulton and Paul P.111, Armstrong Whitworth A.W.52, Avro Ashton et Supermarine Type 510 et sur les appareils expérimentaux français Sud-Est SE-2410 Grognard, Sud-Ouest SO-6000 Triton et Sud-Ouest SO-6020 Espadon. Ses dérivés russes, le RD-45 puis le VK-1 développés par Vladimir Klimov furent montés sur les chasseurs MiG-15 Fagot et MiG-17 Fresco et sur le bombardier Il-28 Beagle.



Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresRéacteursRéacteurs