Nieuport-24

Nieuport 28

Nieuport-delage-29

Vue d'un Nieuport 28C.1 (origine : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Nieuport 28C.1, piloté par le lieutenant Douglas Campbell du Aero Squadron No. 94 de l'A.E.F. (American Expeditionary Force), France, avril 1918.

Conçu par Gustave Delage, le Nieuport 28, premier des biplans de la marque arborant une nouvelle silhouette, était d'une architecture plus conventionnelle que les sesquiplans à mâts d'entre plans en V précédents. Malheureusement, son efficacité en tant que chasseur fut loin d'être à la hauteur de l'élégance de ses lignes. Le prototype qui reçut plus tard le numéro de série 4434, effectua son vol inaugural en juin 1917. Son armement était alors une unique mitrailleuse synchronisée Vickers de calibre 7,7 mm, montée juste sous les mâts de la section centrale, du côté gauche. Le modèle de production fut commandé comme Nie.28C.1 par les autorités françaises, mais peu de Nieuport 28 furent vus en service opérationnel dans l'Aviation Militaire. Le prototype avait un plan supérieur attaché directement à la cellule et monté avec un très fort dièdre, et les changements appliqués sur la version de production furent des plans de queue revus, l'application d'un dièdre réduit sur le plan supérieur, l'augmentation de l'espace entre le fuselage et l'aile haute, et le montage d'une deuxième mitrailleuse Vickers, juste à gauche de l'axe central, sur le côté du fuselage. Le plan inférieur qui recevait les ailerons, était d'une taille légèrement plus faible que celle du plan supérieur, et les mâts d'entre plans étaient parallèles.

Le Nieuport 28 aurait pu tomber dans l'oubli, mais il eut la chance d'apparaitre au moment ou aucun autre chasseur n'était disponible rapidement afin de pourvoir les escadrilles de poursuite de l'A.E.F., au début de l'année 1918. Un peu moins de 300 Nie.28 furent achetés par les Etats-Unis, et ils équipèrent les Aero Squadrons Nos. 27, 94, 95, et 147, en France. Les premières livraisons furent faites à partir du mois de mars, mais les premières patrouilles de combat ne furent pas équipées avant le mois suivant, à cause de retards dans les livraisons de l'armement. Des avions furent dotés de mitrailleuses Marlin de calibre 7,62 mm à la place des Vickers, et il est possible que quelques machines aient été dotées d'une mitrailleuse Vickers de 11 mm montée en position haute, afin d'attaquer des ballons d'observation captifs.

Les meilleurs pilotes américains de Nieuport 28, furent le lieutenant Douglas Campbell, le capitaine Edward Vernon Rickenbaker, ainsi que le lieutenant-colonel Harold Evans Hartney, et les deux pilotes Raoul Lufbery et Quentin Roosevelt (fils de l'ancien président américain Théodore Roosevelt) périrent en volant sur cette machine. Bien que manoeuvrant et doté d'une bonne accélération, le Nie.28 avait une fâcheuse tendance à perdre, lors de manoeuvres brutales, une partie et parfois la totalité, du revêtement entoilé de son plan supérieur (suite à une rupture du contre-plaqué formant le bord d'attaque). Mais son plus gros défaut était le peu fiable moteur rotatif Gnome 9N Monosoupape qui l'équipait (système d'approvisionnement en carburant défaillant et également sujet aux incendies). Diverses variantes furent équipées de manière expérimentale, de moteurs Clerget (11E), Hispano-Suiza (8Fb de 300 ch), Lorraine-Dietrich (8Bd de 275 ch), ou Le Rhône (9R de 170 ch), mais le peu satisfaisant Gnome de 160 ch resta le propulseur standard. A partir de juillet 1918, l'A.E.F. commença à remplacer ses Nie.28 par des Spad XIII, et les chasseurs furent employés par la suite pour l'entraînement.

Cinquante ou plus Nieuport 28 survivants furent envoyés aux Etats-Unis en 1919, et un peu plus d'une dizaine furent transférés ultérieurement à l'U.S. Navy, pour un usage à bord de navires. Après une courte période d'après-guerre, d'emploi comme avion d'entrainement, les Nie.28 restants furent retirés ou vendus. Quelques-unes furent achetés par des pilotes civils, et d'autres furent utilisés, avec les extrémités des ailes coupées, comme avions de course au début des années 1920. Quelques Nie.28 furent aussi vendus, pour une utilisation dans la force aériennes grecque. La Suisse acquit également quelques Nie.28 en 1919, et ces avions furent utilisés jusqu'en 1930 dans ce pays.


Plan d'un Nieuport 28C.1 (origine : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson)

- En complément, document "Silhouettes d'avions alliés et ennemis" (mai 1918), extrait "Monomoteurs à un fuselage", Nieuport 28C.1. Document faisant partie de la collection RB, aimablement fourni.

Source partielle : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson.

NIEUPORT 28C.1      
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 160/170 ch                   Gnome Monosoupape                                 
Envergure/Span 8,15 m     Longueur/Length 6,40 m     Hauteur/Height 2,50 m     Poids total/Weight 740 kg         
Vitesse/Speed 195 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 5.180 m    Autonomie/Range 1 hr 30 min    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions guerre 1914-1918Avions guerre 1914-1918