Nieuport-28

Nieuport-Delage 29

Nieuport-delage-29v

Vue d'un Nieuport-Delage 29C.1 (origine : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Nieuport 29C.1 de l'Aviation Militaire, piloté par le lieutenant Jean Casale, afin d'établir un nouveau record d'altitude, en juin 1919.

De loin le meilleur chasseur conçu par Gustave Delage pendant la période 1914-1918, le Nieuport-Delage 29 ne fut pas essayé pour acceptation avant la fin de l'année 1918, et arriva donc trop tard pour participer aux combats lors de la Première Guerre mondiale. Néanmoins, dans les années qui suivirent immédiatement le conflit, il devint le chasseur standard dans la force aérienne française, et comme tel, il pouvait être comparé de manière intéressante au Sopwith Snipe britannique.

Le NiD.29 différait des modèles précédents conçus par Delage, en employant un grand moteur en V à refroidissement liquide Hispano-Suiza 8Fb de 300 ch monté fixe, à la place d'un rotatif alors dépassé. Ce large propulseur était logé sous un capot aux lignes nettes, avec de courtes pipes d'échappement, et la cellule, d'une forme très fine de section ovale, se terminait par un élégant ensemble arrondi formant les plans de queue. Les ailes seulement légèrement étagées, étaient d'une envergure égale. De grands ailerons, portant sur presque toute la longueur du plan étaient placés sur les ailes basses. Deux distinctifs radiateurs Lamblin de forme ovoïde étaient disposés entre les jambes du train d'atterrissage principal. Dans sa forme chasseur monoplace de production, le NiD.29C.1 était armé de deux mitrailleuses synchronisées Vickers de calibre 7,7 mm, presque complétement insérées dans les panneaux du capot moteur. Le modèle fut construit en un nombre considérable, équipa la totalité des unités de chasse de la reconstruite Aviation Militaire après l'Armistice, et il continua à servir jusque dans les années 1929-1930.

La vitesse et la manoeuvrabilité du Nieuport-Delage 29 étaient très bonnes, il était également excellent en altitude, et ces qualités en firent l'un des meilleurs chasseurs des années 1920. Ces caractéristiques furent confirmées par le nombre de forces aériennes étrangères qui employèrent cet avion. Des licences de production furent prises par l'armée impériale au Japon (référence locale Nakajima Ko 4), le modèle fut construit en Belgique (fabrication d'environ trente exemplaires par SABCA, Société Anonyme Belge de Constructions Aéronautiques), et en Italie, ou Macchi produisit un grand nombre d'exemplaires pour la Regia Aeronautica. Les NiD.29 japonais furent employés pendant longtemps, et furent vus en combat opérationnel durant l'invasion japonaise de la Mandchourie en 1931-1932. Quelques modèles furent achetés par l'Espagne et construits également en petite quantité localement, la Finlande acquit aussi quelques exemplaires (désignation locale J 2), et une vingtaine de chasseurs de ce type furent exportés en Suède, pour un emploi dans la Flygvapnet (force aérienne royale suédoise). Le Nieuport-Delage 29, mis en service en 1922 dans la force aérienne française, fut retiré dans les années 1930. La construction du modèle, en incluant toutes les versions, atteignit environ 1.570 exemplaires.

Le NiD.29 établit plusieurs records, en particulier celui d'altitude obtenu (Challenge Léon Morane) avec un NiD 29C.1, par le capitaine Jean Casale de l'Aviation Militaire, en atteignant en juin 1919, 31.230 pieds (environ 9.520 m). Le chasseur figura aussi dans de nombreux concours de vitesse après la guerre. Une machine modifiée et préparée spécialement pour la course, référencée NiD.29V, atteignit environ 190 mph (plus de 300 km/h), fin 1920. Le même avion gagna la Coupe Gordon Bennett en 1920, et la Coupe Deutsch de la Meurthe en 1920 et 1922.

Une variante désignée NiD.29M fut fabriquée en 1918, pour un emploi dans la marine nationale française. Ce modèle était équipé d'un moteur rotatif Le Rhône de 180 ch, mais autant qu'il est connu, il en resta seulement au stade du prototype. Le NiD.29G fut une autre variante restée au stade de prototype, dotée à l'origine d'un moteur rotatif. Cet appareil fut modifié, équipé d'un moteur Hispano-Suiza, doté de deux flotteurs principaux (et d'un petit de queue), et présenté lors du Grand Prix de Monaco en 1923.
Plan d'un Nieuport 29C.1 (origine : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson.

NIEUPORT-DELAGE 29C1
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 300 ch                       Hispano-Suiza 8Fb                                 
Envergure/Span 9,75 m     Longueur/Length 6,55 m     Hauteur/Height 2,78 m     Poids total/Weight 1.150 kg       
Vitesse/Speed 230 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 8.300 m    Autonomie/Range 600 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1919-1939Avions militaires 1919-1939