Nieuport-11 (bébé nieuport)

Nieuport 17

Nieuport-29

Vue du Nieuport 17 (origine : Les Avions des origines à la première Guerre Mondiale - Enzo Angelucci/Paolo Matricardi) Vue du chasseur biplan Nieuport 17 (1915). Ecusson personnel de Charles Nungesser.

Le Nieuport 17, conçu par Gustave Delage, était une évolution du Nieuport 11 "Bébé" entré en service l'été 1915. Plus grand, plus solide et mieux armé, il fut considéré comme l'un des meilleurs chasseurs de son temps avant l'arrivée du Spad VII à partir de septembre 1916.

Les modifications portaient sur la cellule de structure interne différente, sur le renforcement de l'aile basse sujette à des phénomènes de torsion, par l'adoption d'un longeron plus résistant et de longueur supérieure. L'armement avait aussi été revu, au départ une mitrailleuse Lewis fut montée sur l'aile supérieure, par la suite une mitrailleuse Vickers synchronisée fut montée sur le capot moteur. Les pilotes combinèrent les deux formules, certains gardaient une arme d'aile en plus de celle de capot, d'autres équipaient leur machine de deux mitrailleuses jumelles.

Le Nieuport 17 rejoignit le front en mars 1916, il équipa progressivement de nombreux détachements français dont la fameuse 3ième Escadrille "Les Cigognes", et fut mis en service par le R.F.C. (Royal Flying Corps) et le R.N.A.S. (Royal Naval Air Service). Il fut aussi employé par les aviations hollandaise, belge, russe et italienne, et plus d'une centaine fut fabriqué sous licence par Macchi en Italie. Ce chasseur monoplace fut à son époque, l'appareil préféré des As comme les anglais Albert Ball et William Bishop (canadien) et les français Charles Nungesser, Georges Guynemer, René Fonck et Jean Navarre. Très performant, il montra ses capacités lors des batailles de la Somme et de l'Isonzo (rivière du nord-est de l'Italie qui constituait une ligne de front dont Trieste était l'enjeu) en luttant contre les monoplans Fokker E, les Halberstadt D.II et même les Albatros D.I.

L'appareil fut copié par les Allemands après capture de quelques exemplaires intacts derrière les lignes ennemies, puis construit par la société Siemens-Schuckert mais il ne fut pas mis en service. En Italie, il fut largement employé jusqu'à l'automne 1917 dans des missions d'escorte et d'interception. Le Nieuport 17 fut remplacé par le Hanriot et les Spad VII et XIII.



NIEUPORT 17         
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 110 CV                       Le Rhône rotatif 9J                               
Envergure/Span 8,17 m     Longueur/Length 5,77 m     Hauteur/Height 2,44 m     Poids total/Weight 565 kg         
Vitesse/Speed 180 km/h à 2000 m    Plafond/Ceiling 5.300 m    Autonomie/Range 2 heures  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918