Noorduyn-Uc-64a norseman

Nord 1100 Noralpha

Nord-1200 norecrin

Vue d'un Nord 1100 Noralpha (photo : magazine Flight, octobre 1947) Vue d'un Nord 1100 Noralpha.

En 1942, la production du Messerschmitt Bf 108 fut transférée à la S.N.C.A.N. (Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Nord), en France, et cette société construisit dans l'usine des Mureaux, Yvelines, région de Paris, les derniers 170 Bf 108, et également ultérieurement 285 exemplaires désignés Nord 1000 Pingouin. La compagnie fabriqua aussi en 1943-1944, deux prototypes d'un monoplan désigné Bf 208, une évolution du Bf 108 dotée d'un train tricycle, et équipée d'un moteur en ligne inversé Argus As 10C-1 de 240 ch. Un exemplaire fut récupéré à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, et cet avion devint, en une version dérivée et dotée d'un autre moteur, le Nord 1100, dont le premier vol fut effectué en 1944.

Le Nord 1100 avait une silhouette assez proche de l'appareil d'origine. C'était un monoplan à aile basse, doté d'une cabine pouvant recevoir quatre personnes, en deux rangées de deux sièges placés côte à côte. Le train tricycle était rétractable, et les plans horizontaux postérieurs conservaient les mâts de renfort initiaux. La première version de production fut le Nord 1101 (Noralpha/Ramier I), doté d'un moteur Renault 6 Q-10 de 230 ch. Cet appareil fut produit en environ 205 exemplaires et fut utilisé par des clients civils, et aussi par l'Armée de l'Air française et l'Aéronavale, qui les employèrent pour assurer des missions de liaison.

La variante Nord 1102 (Ramier II) fut dotée d'un moteur Renault 6 Q-11 de 240 ch, mais finalement, cet appareil ne fut pas mis en production. Le modèle N.1104 fut un appareil destiné aux essais, et équipé d'un moteur Potez 6D-0 de 240 ch. Egalement, deux appareils de cette série furent convertis en 1959, par la compagnie S.F.E.R.M.A. (Société Française d'Entretien et de Réparation de Matériel Aéronautique), en une variante désignée SFERMA-Nord 1110 Nord-Astazou, dotée d'un turbopropulseur Turbomeca Astazou II de 545 ch. De nombreux Noralpha furent mis sur le marché civil, après leur emploi dans les armées, quelques exemplaires furent encore utilisés par le Centre d'Essais en Vol (CEV) de Brétigny, en 1974-1975, et quelques machines furent encore employées une brève période par l'aéronavale française.


Source partielle : site web Wikipedia.

NORD 1101           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur de 230 ch                                 Renault 6Q-10                                     
Envergure/Span 11,48 m    Longueur/Length 8,53 m     Hauteur/Height 3,25 m     Poids total/Weight 1.645 kg       
Vitesse/Speed 305 km/h             Plafond/Ceiling 5.900 m    Autonomie/Range 1.200 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes