Boeing-Monomail (models 200, 221)

Boeing P-26A Peashooter

Boeing stearman-Pt-17 kaydet

Vue d'un P-26A Peashooter (photo : At the Controls - Eric Long, Mark Avino, Tom Alison et Dana Bell) Vue d'un P-26A de l'U.S. Army Air Corps en vol au-dessus de la Louisiane au milieu des années 1930.

Le Boeing P-26A Peashooter est unique dans les annales des avions de poursuite de l'U.S. Army et sert d'exemple de l'évolution de la technique aéronautique entre les biplans en bois entoilé de la Première Guerre mondiale et les monoplans entièrement métalliques de la Deuxième Guerre mondiale. Cet avion était un condensé de plusieurs techniques, il fut le dernier chasseur à avoir un cockpit ouvert, des renforts d'aile extérieurs et un train fixe mais dans le même temps, il était le premier monoplan tout métallique dédié aux missions de poursuite.

Son origine était issue d'un projet conjoint mené en 1931 entre Boeing chargé de la cellule et l'Armée responsable du moteur, de l'hélice, des instruments et de l'armement. Le premier des trois prototypes XP-936 vola pour la première fois fin mars 1932, tandis que le premier modèle de production P-26A (Model 266) effectua son premier vol en décembre 1933.

Intégré dans l'inventaire de l'U.S. Army Air Corps en 1934, le P-26A fut vite apprécié des pilotes pour sa vitesse, sa manoeuvrabilité et ses possibilités acrobatiques. Mais l'industrie aéronautique de cette époque évoluait rapidement et ce chasseur eut une carrière courte. Au moment de l'attaque sur Pearl Harbour début décembre 1941, seulement quelques machines sur les 136 achetées étaient encore en service.

Au moment de leur retrait opérationnel, quelques avions furent vendus à l'étranger. Douze machines furent cédées à la Philippine Air Force en juillet 1941 et participèrent aux combats contre les Japonais en décembre 1942, onze P-26A (Model 281) furent vendus en Chine, un en Espagne et d'autres au Panama qui en revendit une grande partie au Guatemala en 1942 (certains des avions de ce pays volaient encore en 1950).

L'armement du Peashooter consistait en deux mitrailleuses Browning M-2 de 7,62 mm montées dans le fuselage, son moteur était un radial Pratt & Whitney R-1340-27 Wasp de 600 CV. Un P-26A vendu au Guatemala en 1942 et employé dans ce pays jusqu'en 1954 fut retourné en 1957 dans sa contrée d'origine et est maintenant exposé au Smithsonian National Air and Space Museum (Washington D.C.) après avoir été restauré.


Vue d'un P-26A Peashooter (plan d'origine : Aéro Journal - P-A. Tilley) Vue et plan d'un P-26A de l'U.S. Army Air Corps, 18ième Fighter Group, Wheeler Field, Hawaii, milieu des années 1930.
Plan d'un P-26A Peashooter (plan d'origine : Aéro Journal - P-A. Tilley)



P-26A               
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 600 CV                       Pratt & Whitney R-1340-27                     
Envergure/Span 8,51 m     Longueur/Length 7,19 m     Hauteur/Height 3,05 m     Poids total/Weight 1.340 kg       
Vitesse/Speed 320 km/h             Plafond/Ceiling 8.350 m    Autonomie/Range 1.020 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens