Republic-F-84f thunderstreak

Republic P-47 Thunderbolt

Republic-Rf-84f thunderflash

Vue d'un P-47G Thunderbolt Vue du chasseur lourd Republic P-47G Thunderbolt, Spirit of Atlantic City NJ, immatriculation N3395G/28487/UN-M, cn 22148.

Le P-47 trouvait son origine dans les travaux de deux émigrés géorgiens, Alexander Prokofieff de Seversky et Alexander Kartveli, qui avaient fui le régime soviétique, et avaient fondé ensemble, en 1931, la compagnie Seversky Aircraft Corporation. Cette société qui connut en avril 1939 des difficultés financières, fut réorganisée en septembre de la même année, et renommée Republic Aviation Corporation. La compagnie Seversky avait produit le chasseur à aile basse et train rentrant P-35, qui avait volé pour la première fois en août 1935, et avait fait l'objet, grâce à sa disponibilité immédiate, d'une première commande passée par l'U.S.A.A.C. (U.S. Army Air Corps) en juin 1936, et portant sur environ 80 exemplaires. Cet appareil peu armé et d'une vitesse insuffisante fut suivi, de plusieurs projets destinés à améliorer les performances, et un chasseur résultant de ces travaux fut le Republic P-43 Lancer, basé sur le démonstrateur AP-4, et dont le premier vol fut effectué en mars 1940.

Afin d'améliorer les performances toujours jugées insuffisantes, deux nouveaux projets furent initiés, le XP-44 Rocket et le XP-47A, mais à la lumière des premiers combats aériens en Europe, les autorités américaines révisèrent leurs spécifications. Pour répondre à cette demande, le projet du chasseur léger XP-47 datant du début de l'année 1939, fut presque complétement revu par Alexander Kartveli. L'avion résultant fut le XP-47B, qui était d'un poids pratiquement doublé par rapport à l'origine, et était équipé d'un moteur radial doté d'un compresseur, Pratt & Whitney R-2800 Double Wasp, d'environ 2.000 ch, entraînant une grand hélice quadripale à pas constant Curtiss Electric d'un diamètre de 3,70 mètres, à la place du moteur en ligne Allison envisagé précédemment. La première version du XP-47, ainsi que le XP-44 furent abandonnés, et le premier vol du XP-47B fut effectué début mai 1941, aux mains du pilote Lowry P. Brabham. Malgré quelques défauts (grande taille, vitesse de décollage importante nécessitant de longues pistes, manoeuvrabilité moyenne, commandes dures à haute vitesse, problèmes divers, ailerons, allumage moteur et accessibilité à certains éléments, verrière, alimentation des armes), la machine fit bonne impression, et était dotée de bonnes performances, vitesse d'environ 410 mph (660 km/h) à 25.800 pieds (7.860 m) atteinte, et montée à 5.000 pieds (4.600 m) en cinq minutes.

Des commandes portant sur environ 170 P-47B et environ 600 P-47C furent passées en septembre 1940. Ces deux modèles étaient globalement similaires, mais le C avait un fuselage légèrement plus long afin d'améliorer la manoeuvrabilité. Les premiers Thunderbolt furent mis en service dans l'U.S.A.A.F. en 1942, devinrent opérationnels en Europe, dans la Eighth Air Force en avril 1943, et dans le théâtre du Pacifique deux mois plus tard. Pendant ce temps, de grands ordres d'achat avaient été passés pour le P-47D, qui était à l'origine une version améliorée du type C. Dans cette configuration, environ 5.420 P-47D furent construits par les usines de la firme Republic, et environ 355 supplémentaires furent fabriqués par Curtiss, ce dernier modèle étant baptisé P-47G. Une évolution majeure de conception fut apportée avec le P-47D-25 et les variantes suivantes, la vue depuis le cockpit étant largement améliorée en coupant la partie arrière supérieure du fuselage et en adoptant une verrière en forme de goutte d'eau. Egalement, le poids gagné permettait un emport supplémentaire de carburant, mais les appareils faisant partie des lots de production, à partir du P-47D-27, furent dotés d'un petit plan dorsal, afin de compenser la surface manquante de la nouvelle et plus fine partie arrière du fuselage. La production du P-47D à verrière bulbeuse, qui fut d'environ 8.180 machines, fut assurée par les usines de Farmingdale, comté d'Orange, état de New York, et Evansville, Indiana, et ce modèle servit largement, autant comme chasseur que comme chasseur-bombardier, spécialement avec l'U.S.A.A.F, en Europe.

La Royal Air Force reçut environ 240 Thunderbolt I (d'abord des P-47D), et également environ 590 Mk. II (plus tard des P-47D), et ces chasseurs furent majoritairement employés en Birmanie et en Inde. Egalement, dans le cadre d'un programme Lend-Lease avec l'U.R.S.S., environ 200 machines furent livrées dans ce pays, et le Brésil reçut aussi environ 90 appareils. La version suivante de production fut le P-47M, basé sur une cellule de P-47D dotée d'un puissant moteur Pratt & Whitney R-2800-57 de 2.800 ch (ce dernier propulseur ayant permis à un modèle expérimental XP-47J d'atteindre un peu plus de 500 mph, environ 810 km/h). Ce modèle allégé, rapide, et improvisé, fut produit à la hâte afin de contrer des bombes volantes V-1 lancées sur l'Angleterre, et ne fut construit qu'en environ 130 exemplaires. La dernière, et celle d'un poids total maximal de 20.700 livres (9.390 kg), le maximum pour la série, fut le P-47N, un chasseur et chasseur-bombardier à très long rayon d'action fabriqué par Republic en environ 1.815 exemplaires. Ce chasseur était destiné à accompagner des bombardiers lourds B-29 dans des missions partant des îles Mariannes et allant jusqu'au Japon, et son autonomie fut étendue en logeant des réservoirs dans les ailes dont le profil avait été revu. La modification fut efficace, et l'autonomie fut étendue jusqu'à environ 2.000 miles (3.200 km).

La production totale, terminée en décembre 1945, fut d'environ 15.660 exemplaires. Environ les deux tiers de ces machines survécurent à la Deuxième Guerre mondiale, ces Thunderbolt furent ensuite employés dans de nombreuses forces aériennes, et quelques chasseurs de ce type étaient encore en service à la fin des années 1960. Un P-47D était doté d'un armement comprenant quatre mitrailleuses Browning M2 de calibre 12,7 mm dans chaque aile, et le chasseur pouvait également emporter une bombe de 500 livres (environ 230 kg) sous le fuselage, et une bombe équivalente, ou un réservoir supplémentaire (capacité 200 gallons, environ 760 litres), sous chacune des ailes. Certaines versions pouvaient également être équipées de roquettes (cinq de cinq pouces, 12,7 mm) de chaque côté. Le Thunderbolt était un chasseur de construction entièrement métallique très solide, pouvant subir de grands dommages. Son poste de pilotage, très spacieux et confortable, était également équipé de l'air conditionné. Cet appareil fut encore employé après la Deuxième Guerre mondiale, dans diverses forces aériennes, dont les celles de la France (opérations en Indochine et en Algérie), et aux Etats-Unis, il fut employé par l'U.S. Army National Guard jusqu'en 1956, sous la nouvelle désignation F-47 (Fighter).


Vue du P-47M Thunderbolt, No Guts No Glory, immatriculation G-THUN, U.S.A.A.F. 226671/MX-X", cn 45-49192 (meeting Ferté-Alais 2003). Vue d'un P-47M Thunderbolt (photo : JN Passieux, meeting Ferté-Alais 2003)

- En complément, vue du Republic P-47D-40-RA Thunderbolt, Nellie, cn 45-49192. Décoration comme F4-J, 492e Fighter Squadron, 48e Fighter Group. Détail du train d'atterrissage principal, vue de la partie centrale et des plans de queue de ce chasseur. Sur le P-47, un dispositif permettait de réduire la longueur des jambes du train principal lors du repli, ce système permettant de loger le nombre désiré de mitrailleuses dans les ailes, tout en conservant une garde au sol suffisante pour la grande hélice frontale, lors de déploiement du train. Meeting Melun-Villaroche 2018.

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

P-47D-21-RE         
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 2300 ch                      Pratt & Whitney R-2800-21 Double Wasp         
Envergure/Span 12,43 m    Longueur/Length 11,02 m    Hauteur/Height 4,45 m     Poids total/Weight 5.920 kg       
Vitesse/Speed 690 km/h à 9100 m    Plafond/Ceiling 12.190 m   Autonomie/Range 1.030 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens