Bell-P-59 airacomet

Bell P-63 Kingcobra

Bell-X-1

Vue d'un P-63A Kingcobra (photo : Colin K.Work) Vue d'un chasseur P-63A Kingcobra. Trust Me, immatriculation 42-69097, cn 33-397, registre civil G-BTWR.

Le Bell P-63 Kingcobra, développé à partir du P-39 Airacobra, eut ses origines dans trois prototypes XP-39E commandés en avril 1941, et comprenant un fuselage de P-39D, un moteur Allison V-1710-47, associés à des plans arrières plus anguleux et à une aile à écoulement laminaire entièrement redessinée. Deux mois plus tard, deux nouveaux prototypes désignés XP-63 (Bell Model 33) furent commandés. Ces avions incorporant des modifications et le premier d'entre eux (41-9511), vola pour la première fois début décembre 1942. Un troisième prototype (XP-63A) vola pour la première fois en avril 1943, et au mois d'octobre suivant, le premier des environ 1.725 P-63A de production fut construit, dont les diverses séries comportèrent principalement des différences au niveau de l'armement et des équipements. Ces machines pouvaient emporter des charges externes comme des bombes, des roquettes ou des réservoirs supplémentaires.

Le XP-63B fut une variante (par la suite annulée), proposée avec un moteur Merlin construit par Packard, mais le modèle suivant mis en production fut le P-63C équipé d'un Allison V-1710-117, d'une dérive additionnelle sous l'arrière du fuselage, et fabriqué en environ 1230 exemplaires. Un seul P-63D, treize P-63E à envergure augmentée, et un seul P-63F furent encore produits en 1945 et le nombre total de P-63 construits atteignit en 1946, plus de 3.300 exemplaires en 1946.

Aucun Kingcobra ne fut utilisé de manière opérationnelle par l'U.S.A.A.F., mais plus de 2.400 appareils de type P-63A et P-63C (code OTAN "Fred") furent prêtés ou loués dans le cadre d'un programme Lend-Lease, aux Soviétiques qui les employèrent avec succès principalement dans des missions d'attaque au sol. Environ trois cent P-63C furent aussi fournis aux Forces Aériennes Françaises Libres (F.A.F.L.) qui les employèrent encore en Indochine pour des missions d'attaque et d'appui (faciles à piloter, ils donnèrent entière satisfaction mais subirent de lourdes pertes et faute de pièces détachées et de réserves, furent retirés en 1951), et environ le même nombre fut employé comme cibles armées aux Etats-Unis (RP-63A/C et RP-63G, Pinball).

Un P-63A soviétique pouvait être équipé d'un canon de 37 mm tirant par le cône de l'hélice, de deux mitrailleuses de 12,7 mm au-dessus du capot, de deux autres mitrailleuses de même calibre dans les ailes, d'une bombe de 500 livres (environ 230 kg), placée sous le fuselage et deux autres accrochées sous les ailes.


Vue d'un P-63A-6 soviétique (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un P-63A-6 soviétique (1944).


Plan d'un P-63A-6 soviétique (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

P-63A-6             
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 1325 ch                      Allison V-1710-95                                 
Envergure/Span 11,68 m    Longueur/Length 9,96 m     Hauteur/Height 3,84 m     Poids total/Weight 3.995 kg       
Vitesse/Speed 655 km/h à 7450 m    Plafond/Ceiling 13.105 m   Autonomie/Range 725 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens