Pratt & whitney-Pw4000

Pratt & Whitney PW6000

Pratt & whitney-R-985 wasp junior

Vue d'un réacteur double flux PW6000 (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2005) Vue d'un réacteur double flux PW6000 (Salon du Bourget 2005). Ce propulseur équipe certaines séries d'Airbus A318.

Le réacteur Pratt & Whitney PW6000 est de type double flux à fort taux de dilution, il peut fournir une poussée allant de 22.100 lbf (10.025 kgp) à 23.800 lbf (10.800 kgp). Il comprend une soufflante, un compresseur basse pression à quatre étages, un compresseur haute pression à six étages, une chambre de combustion annulaire, une turbine haute pression à un étage et une turbine basse pression à trois étages. Sa longueur est 2,74 m, pour un diamètre de 1,44 m et un poids à sec de 2.290 kg. Le taux de dilution est de 4.9, le rapport de compression global étant de 26.6 ou 28.7. Les versions sont le type PW6122A ou le PW6124A.

Ce moteur fut conçu par Pratt & Whitney pour être le moins complexe possible afin de réduire largement les coûts de maintenance, diminuer le poids et obtenir une consommation en carburant réduite. Les premiers essais révélèrent que le compresseur haute pression à cinq étages n'apportait pas les performances attendues en matière de consommation, aussi plusieurs clients se tournèrent vers le concurrent CFM International CFM56-5. Pour résoudre le problème, le réacteur fut modifié avec l'adaptation d'un nouveau compresseur à six étages conçu par MTU Aero Engines et certifié de nouveau.

La certification FAA (Federal Aviation Administration) fut obtenue en novembre 2004, et l'approbation ETOPS (Extended-range Twin-engine Operations) en décembre 2005. La compagnie MTU qui collabora avec Pratt & Whitney sur ce projet depuis 1999, fut chargée dans un premier temps, de la totalité de la turbine basse pression et du compresseur haute pression. En production, elle assure l'assemblage final de ce moteur dans son usine de Hanovre, Allemagne et est également chargée de la maintenance de ce réacteur (MTU Maintenance également à Hanovre).

Le PW6000 fut essayé en vol pour la première fois en août 2000 sur un appareil de test depuis l'aéroport Plattsburgh International Airport (ancienne base Plattsburgh Air Force Base). Pour les essais, le moteur avait été monté sous l'aile gauche d'un Boeing 720 servant de banc d'essai (le B720 était un avion de ligne à fuselage étroit développé par Boeing à la fin des années 1950 sur base du B707). Le premier Airbus A318 équipé de ces moteurs réalisa son vol inaugural début mars 2007, pour le compte de la compagnie chilienne LAN Airlines.

L'Airbus A318 fut exploité par les compagnies Air France (18 exemplaires), Avianca (10 exemplaires), Avianca Brazil (15 exemplaires), British Airways (2 exemplaires), Frontier Airlines, LAN Airlines, Oceanair et TAROM (4 exemplaires) et par des opérateurs privés. Les moteurs pouvaient être des CFM International CFM56-5B8/P (A318-111) ou CFM56-5B9/P (A318-112) à partir de 2003, ou des Pratt & Whitney PW6122A (A318-121) ou PW6124A (A318-122) à partir de 2007.

La famille A318 fut complétée avec le ACJ318 (ex A318 Élite) présenté en mai 2011. Cette version affaires de l'avion d'origine est doté de moteurs CFM International CFM56-5B9/P, sa cabine peut contenir de 14 à 18 passagers suivant les versions et son autonomie atteint 7.750 km, ce qui lui permet d'effectuer le trajet Londres-New York. Un premier appareil de ce type fut livré à la compagnie suisse Comlux Aviation, en mai 2007.


Source partielle : site web Wikipedia.


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresRéacteursRéacteurs