Payen-Pa 49

Pemberton-Billing P.B.1

Pemberton-billing (supermarine)-P.b.31e nighthawk

Vue d'un Pemberton-Billing P.B.1 (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson) Vue de l'hydravion biplan Pemberton-Billing P.B.1, tel que présenté à l'Olympia Aero Show de Londres en mars 1914.

Noël Pemberton Billing avait déjà semé les graines d'une carrière riche en événements avant de considérer l'aéronautique comme un centre d'intérêt sérieux. En 1904, il avait déjà été marin, policier monté à cheval, boxeur, propriétaire de garage et éditeur d'un journal sur les automobiles, le tout avant l'âge de 23 ans. En 1904, il conçut un planeur taillé comme un cerf-volant avec lequel il faillit se tuer, alors qu'il s'élançait depuis le toit de sa maison dans le Sussex. En 1908-09, il construisit des avions motorisés qui lui permirent d'effectuer finalement quelques courts décollages.

Il ouvrit un terrain d'aviation à Fambridge, Essex et essaya, de nouveau sans succès, de créer un 'Imperial Flying Squadron' et d'éditer un magazine d'aviation. Il obtint son Aviation Certificat sur un Farman en septembre 1913, acheta un biplan pour lui-même et acquit des locaux sur un quai à Woolston près de Southampton. Il adopta alors comme adresse télégraphique le nom Supermarine, nom destiné à devenir mondialement célèbre en association avec des hydravions.

Le premier appareil conçu à Woolston, le P.B.1 fut exposé en mars 1914, à l'Olympia Aero Show de Londres ou il suscita un très grand nombre de commentaires. C'était un hydravion biplan monoplace, basé sur une coque d'un dessin très clair. Motorisé par un Gnome rotatif monté dans une nacelle (probablement celui du biplan Farman), il contrastait fortement avec les autres machines présentées. Cependant les premiers essais ne furent pas totalement satisfaisants et de nombreuses modifications furent appliquées jusqu'en 1914. Le cockpit fut installé en avant des ailes et le moteur fut déplacé de sa position entre les plans vers la coque en arrière du poste de pilotage. Il était relié à deux hélices propulsives par des chaînes de transmission. Malheureusement, dans cette nouvelle configuration, le P.B.1 ne fonctionna pas mieux que dans l'ancienne, et l'hydravion fut finalement victime d'un naufrage lors d'un vol d'essai.

Pas découragé, Pemberton Billing continua le développement d'hydravions comme les P.B.2, P.B.3 et P.B.5. Les deux derniers types étaient conçus pour que les ailes et la queue puissent être détachés de la coque, celle-ci pouvant être employée comme un yacht à cabine. Cette conception était plus ingénieuse que pratique, mais au moins deux coques de P.B.7 furent utilisées de cette manière.

Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Pemberton Billing se tourna vers la conception d'avions terrestres pour le Royal Naval Air Service. Pour cela, il toucha une commission, bien que le seul type ayant été fabriqué durant le conflit fut le biplan monoplace P.B.25 Scout. Cependant, sur les vingt exemplaires commandés, il est probable qu'ils ne furent pas tous construits et il semble qu'ils n'aient également pas été mis en service actif. L'hydravion suivant fut le P.B.27 ou Supermarine S.S.1, mais il en resta au stade des études.

Toujours militant actif, Pemberton Billing fut à l'origine du fameux raid effectué par des Avro 504 en novembre 1914, contre les hangars de dirigeables Zeppelin à Friedrichshafen, sur le lac de Constance. Il resigna sa commission avec le R.N.A.S. et entra au Parlement en 1917. Durant ces années, il écrivit un livre, Air War, How To Wage It et fut l'un des chefs de file de la campagne de critique (assez injustifiée) contre la Royal Aircraft Factory et la conception des avions de cette firme.

Durant le reste de sa vie (il décéda en 1948), il continua de suivre ardemment le domaine de l'aviation et d'émettre des critiques à ce sujet, sa dernière conception fut le P.B.55. Mais, son plus grand mérite reste la fondation de Supermarine Aviation Works. Après son départ de cette compagnie pour rejoindre le R.N.A.S., la direction fut confiée à Hubert Scott-Paine, qui mena cette société vers une brillante carrière dans les années d'après-guerre.


Plans d'un Pemberton-Billing P.B.1 (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson)

Source partielle : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.
P.B.1               
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 50 CV                        Gnome rotatif                                     
Envergure/Span 9,14 m     Longueur/Length 8,23 m     Hauteur/Height            Poids total/Weight 440 kg         
Vitesse/Speed 80 km/h à 0 m        Plafond/Ceiling            Autonomie/Range           


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions débuts aviationAvions débuts aviation