Petlyakov-Pe-8 (tb-7/ant-42)

Pfalz D.III

Pfalz-D.xii

Vue d'un biplan Pfalz D.III (origine : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue d'un chasseur biplan Pfalz D.III piloté par le Vizefeldwebel Hecht. Jasta (Jagdstaffel) No. 10 de la Luftstreitkräfte (aviation militaire impériale allemande), septembre 1917.

La Pfalz Flugzeug-Werke n'avait pas produit un chasseur biplan de sa propre conception, avant que le modèle D.III, conçu par Rudolfh Gehringer, ne soit présenté au printemps 1917. Cette société avait construit, sous licence, avant la Première Guerre mondiale, des monoplans Morane-Saulnier (mis en service actif sous les désignations Pfalz A et E), puis avait produit, pendant ce conflit, également sous licence, des L.F.G. Roland D.I et D.II, et des Rumpler C.I et C.IV.

Le D.III devait clairement beaucoup aux chasseurs Roland construits par le constructeur sous licence, mais il était plus fin, plus soigné, et ressemblait encore plus à un requin que son prédécesseur. Ce biplan était très bien construit, il était basé sur une structure semi-monocoque en contre-plaqué, avec une aile basse plus petite que l'aile haute, afin d'augmenter la visibilité vers le bas. Pfalz avait évité le piège structurel des conceptions similaires (sesquiplan), en utilisant une aile inférieure à deux longerons. Egalement, l'espace entre le plan supérieur et le fuselage avait été réduit au minimum, afin d'obtenir une bonne visibilité dans toutes les directions, depuis le poste de pilotage.

Le prototype du D.III vola pour la première fois en juin 1917, et la production fut rapidement démarrée après quelques modifications de l'appareil. Les deux mitrailleuses Spandau étaient complétement carénées, à l'exception de leurs extrémités, en partie avant du fuselage. Le modèle D.IIIa qui succéda en production, était doté d'un moteur en ligne à refroidissement liquide Mercedes plus puissant (175 ch), et les mitrailleuses furent logées, de manière plus conventionnelle, sur le haut du capot, ce qui facilitait la visée et le service. Aussi, les extrémités des ailes des derniers D.III et D.IIIa furent modifiées en une forme plus arrondie.

Le D.III fut mis en service actif en août 1917, les premières livraisons était faites dans des Jastas basées en Bavière. Fin décembre 1917, environ 275 D.III, et environ 115 D.IIIa étaient au front. Par le suite, le nombre d'appareils du premier type fut diminué, au profit du modèle D.IIIa dont le nombre fut augmenté en proportion. Le nombre de D.IIIa atteignit son sommet, en avril 1918, avec environ 430 exemplaires en service opérationnel. Les Pfalz D.III/D.IIIa équipèrent 46 Jastas, mais seulement une douzaine fut équipée totalement avec ces machines.

La réputation des chasseurs Pfalz semble avoir souffert de la comparaison avec certains appareils allemands de la période de la fin de guerre. Ils étaient certainement moins rapides que l'Albatros D.Va, et n'avaient pas les performances en altitude du Fokker D.VII, et un préjugé semble avoir existé parmi de nombreux pilotes allemands, mais certaines allégations concernant par exemple une faiblesse structurelle et un manque de maniabilité, sont difficiles à justifier. Le Pfalz était solidement construit, il pouvait piquer plus durement et plus vite qu'un Albatros, un facteur qui à conduit cet avion à être employé de manière étendue pour des opérations d'attaque de ballons d'observation. Il constituait également une bonne plate-forme de tir, et pouvait subir de grands dommages au combat.

Le nombre d'appareils mis en service, spécialement au début du printemps 1918, suggère que ce chasseur contribua plus largement qu'il n'est généralement admis, à la reconquête allemande de la supériorité aérienne. La production totale fut difficile à évaluer précisément, mais il possible qu'elle ait atteint un millier d'exemplaires. Le D.IIIa fut progressivement remplacé, à partir du printemps 1918, par des Albatros D.Va, et des Fokker D.VII, mais environ 165 exemplaires étaient encore en service à la fin du mois d'août de la même année.


Plans d'un biplan Pfalz D.III (origine : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson.

PFALZ D.III         
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 160 ch                       Mercedes D.III                                    
Envergure/Span 9,40 m     Longueur/Length 6,95 m     Hauteur/Height 2,67 m     Poids total/Weight 930 kg         
Vitesse/Speed 165 km/h à 3000 m    Plafond/Ceiling 5.200 m    Autonomie/Range 2 hr 30 min    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918