Potez-P.60

Potez 62

Potez-P.63

Vue d'un Potez 62 (photo : Air France) Vue de l'avion de transport Potez 62 de la compagnie Air France (1936). Immatriculation F-ANPG, Albatros.

La partie la plus remarquable du Potez 62 était probablement son fuselage très profilé qui permettait à cet avion dérivé du bombardier Potez 540 d'avoir une allure beaucoup plus évoluée que celle de l'appareil d'origine. La conception datait de 1934 et le premier prototype immatriculé F-ANPG et propulsé par des radiaux Gnome-Rhône 14Kirs Mistral Major vola pour la première fois fin janvier 1935.

Le plan général reprenait celui du Potez 540 avec le train principal se rétractant vers l'arrière dans les nacelles des moteurs. Le cockpit largement vitré comprenait deux places et la cabine était séparée en deux compartiments de six et huit places. Jusqu'à seize passagers pouvaient être embarqués, un espace toilettes et garde-manger était placé derrière le poste de pilotage et les bagages, le fret et le courrier étaient logés dans le nez ou dans le fond de la cabine arrière.

Un prototype et onze exemplaires nommés 62-0 furent livrés à Air France, l'un (F-AOTZ) étant réservé à l'usage exclusif du ministère de l'Air. Les autres avions F-ANPG Albatros, F-ANPH Cormoran, F-ANPI Cigogne, F-ANPJ Courlis, F-ANQK Gypaète, F-ANQL Ramier, F-ANQM Martinet, F-ANQO La Berceuse, F-AOTU La Séduisante, F-AOUA Flamant et F-AOUE Ibis furent mis en service à partir de juin 1935 sur les lignes Paris vers Madrid ou Rome. Neuf furent dotés, en 1937 de moteurs Gnome-Rhône 14N 16/17 de 900 CV.

Auparavant, en 1935, apparu le modèle 62-1 (premier exemplaire F-ANQN Aguila) muni de moteurs Hispano-Suiza 12 Xrs et équipé d'ailes légèrement en flèche. Une douzaine d'avions, F-ANQN plus tard renommé Flamant, F-ANQP L'Etourdie, F-ANQQ Falcon (plus tard La Capricieuse), F-ANQR La Tapageuse, F-ANQS La Fidèle, F-AOTT L'Entreprenante, F-AOTV Alcyon, F-AOTX, F-AOTY Magoary, F-APOC Héron et F-APOD Pluvier furent livrés à Air France. En outre trois 62-0 furent modifiés en 62-1 standard.

Les routes couvertes par les Potez 62 furent étendues au fur et à mesure de l'introduction de ces avions, elles avaient pour destination la Scandinavie et l'Europe Centrale mais aussi l'Orient avec les lignes assurées auparavant par Air Orient et à partir de 1936, une liaison Buenos Aires et Santiago du Chili fut ouverte par-dessus les Andes. Pour certains parcours, les appareils emportaient une charge mixte de sept passagers et du fret ou du courrier. Les Potez 62 furent retirés au début de la Deuxième Guerre mondiale mais un fut encore employé par les Forces Françaises Libres.


Vue du Potez 62-0 Cormoran (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson) Plans du Potez 62-0 d'Air France, immatriculation F-ANPH, Cormoran (1935).
Plans du Potez 62-0 Cormoran (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson)


Embarquement de Jean Mermoz à bord d'un Potez 62 (photo : La Dépêche du Midi, hors-série Année 1936 - Archives DDM/Mondial Photo Presse/Associated Press) Embarquement du fameux pilote Jean Mermoz à bord d'un Potez 62 d'Air France début décembre 1936 juste avant sa traversée fatale de l'Atlantique Sud à bord du Latécoère 300 Croix-du-Sud.

Source partielle : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson.

Histoire de l'AéropostaleAvions de l'Aéropostale (1919-1938)

POTEZ 62            
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 870 CV                      Gnome-Rhône 14Kirs Mistral Major                  
Envergure/Span 22,45 m    Longueur/Length 17,32 m    Hauteur/Height            Poids total/Weight 7.160 kg       
Vitesse/Speed 280 km/h à 2000 m    Plafond/Ceiling 7.500 m    Autonomie/Range 1.000 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils