Potez (air fouga)-Cm.170 magister

Potez-CAMS 141

Pzl-P.11

Vue d'un Potez-CAMS 141 (photo : La Royale - Jean Randier) Vue d'un hydravion de reconnaissance Potez-CAMS 141.

Le Potez-CAMS 141 fut conçu par les Chantiers Aéromaritimes de la Seine (ou CAMS, société faisant partie de Potez à partir de 1933) en réponse à une spécification de la Marine Française de 1935 pour un hydravion de reconnaissance à long rayon d'action. Ce nouvel appareil en concurrence avec le Latécoère 611 et le Breguet 730 devait remplacer des appareils obsolètes comme le Breguet 521 Bizerte. Le premier prototype vola pour la première fois fin janvier 1938 à Caudebec-en-Caux et les essais officiels débutèrent en août de la même année.

Le prototype nommé Antarès fut mis en service dans l'Escadrille E8 de la Marine en septembre 1939 et effectua sa première mission opérationnelle dans l'Atlantique fin septembre 1939. Des commandes pour un nombre important de Potez-CAMS 141 furent passées après le début de la guerre, avec des livraisons prévues à partir de juin 1940, mais ces commandes furent annulées à cause d'une modification des priorités et du fait que le taux de perte des hydravions à large autonomie était très faible.

Au moment de l'Armistice en juin 1940, aucun appareil de production n'était terminé et l'Antarès fut évacué sur Port Lyautey au Maroc. Il fut ensuite employé par la Marine du Régime de Vichy (Escadrille 4E à Dakar) et participa à la défense lors de l'attaque du cuirassé Richelieu par les Anglais à Dakar les 24 et 25 septembre 1940 en abattant un biplan Fairey Swordfish.

Après le débarquement de Alliés en Afrique du Nord début novembre 1942 (Casablanca), puis le ralliement des Forces armées aux Forces Navales Françaises Libres, le grand hydravion continua son service en assurant des missions de patrouille en Atlantique Centre et Sud. Début juin 1943, l'Antarès coulera le sous-marin allemand U-Boat U-105 près de Dakar. Pour finir, cet appareil fut retiré du service en 1944.

Le Potez-CAMS 141 comportait une aile de grande envergure placée au-dessus de la coque et renforcée par de grands renforts latéraux en N. Deux flotteurs de stabilisation étaient placés sous chaque aile et la cellule métallique à double redan portait à son extrémité arrière un empennage à deux dérives. L'équipage de cet hydravion était de 9 à 12 hommes, son armement défensif était constitué de deux mitrailleuses Darne de 7,5 mm en tourelle dorsale, de deux mitrailleuses latérales protégées par des barbettes et de deux autres mitrailleuses et sa charge de bombes pouvait atteindre 1.500 kg.



POTEZ-CAMS 141      
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 930 CV                      Hispano-Suiza 12 Y-26/27                          
Envergure/Span 24,31 m    Longueur/Length 41,01 m    Hauteur/Height 7,85 m     Poids total/Weight 26.055 kg      
Vitesse/Speed 320 km/h à 1000 m    Plafond/Ceiling 5.600 m    Autonomie/Range 30 heures 


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens